Nombre total de pages vues

vendredi 31 août 2012

Figues pochées au vin rouge, crème mascarpone


Ingrédients :

8 figues
1,5 cl de vin rouge
1,5 cl de Porto
1 càc de cannelle
250 g de mascarpone
70 g de sucre semoule
1 orange
1 citron
1/2 gousse de vanille
en option 2 meringues

Préparation :

Préchauffez le four à 200°.
Après avoir rincé les figues, incisez-les délicatement en croix à l'aide d'un petit couteau. 
Versez dans le plat à four le vin rouge et le Porto.
Saupoudrez les figues avec 50 g de sucre semoule et la cannelle. 
Coupez le citron et l'orange en quartiers. 
Fendez la gousse de vanille. Grattez les graines et ajoutez la gousse et les graines au mélange vin/porto.
Ajoutez l'orange, le citron dans le plat de figues. 
Mettez au four à 200 ° pendant 30 minutes.
Préparez la crème mascarpone en lui incorporant 20 g de sucre. Mélangez.

Dressez les figues dans des ramequins individuels. Versez dans le ramequin la sauce au vin.
(En option : saupoudrez de brisures de meringue), décorez avec les agrumes confits et une touffe de mascarpone.
Je pense que cette recette sans meringue est assez sucrée comme ça, pas la peine d'en rajouter. C'est mon avis du moins. Je crois même que j'ai mis moins de sucre que ce qui est précisé dans la recette. Il est vrai que je n'aime pas trop les choses trop sucrées, mais chacun adaptera la recettes à son goût.
Ce que j'aime bien c'est le mélange de fruits et sauce tiède avec la mascarpone bien froide. Un régal.

Recette trouvée dans le livre : Les délices de Provence

jeudi 30 août 2012

Dessert amusant pour enfants



Mise à jour 28/08/2012 en bas de ce message

En fouillant sur internet je suis tombée sur cette recette ultra simple à réaliser avec succès garanti auprès des enfants.
Je n'ai pas à forcer ma petite fille, qui fera bientôt 5 ans, à manger des fruits, elle les adore, mais en les présentant sous forme de palmier c'est carrément la fête ! Je lui avais dit de fermer les yeux en attendant que je lui présente l'assiette. Quand elle a ouvert les yeux elle était toute éblouie et ravie !
Nous avons un secret ensemble : la prochaine fois que papa et maman viendront manger c'est elle qui préparera ce dessert surprise pour eux !

Je pense que je n'ai pas besoin d'expliquer la recette : pour le soleil et le sol j'ai utilisé des abricots, pour le tronc du palmier une banane (n'oubliez pas de l'asperger d'un peu de jus de citron pour éviter qu'elle noircisse) et les branches du palmier sont faites avec un kiwi. Ici il s'agit d'une assiette individuelle, mais on peut imaginer aussi une très grande assiette décorée avec plusieurs palmiers et tout le monde pioche dedans.

Si pas d'abricots disponibles on peut les remplacer par des prunes jaunes. Je pense que vous avez assez d'imagination pour trouver d'autres idées. Il suffit d'un peu d'imagination.

Mise à jour 28/08/2012

Ma petite fille a eu depuis l'occasion d'épater son papa qui est venu manger à la maison. Elle lui a fait la surprise de préparer non seulement le palmier, mais de son propre initiative elle a ajouté 3 mouettes, admirez :


Et à la maman de ma petite fille qui est à Londres pour les jeux paralympiques, voici un petit coucou de notre île tropique aux palmiers et mouettes ! Bisous !

Crèpes aux courgettes et salsa aux tomates



Ingrédients :

Pour les crêpes

2 courgettes
2 oeufs
1 càs de persil haché
1 gousse d'ail
3 càs de lait
6 càs d'huile d'olive
sel et poivre
1 grand oignon
1 càs de farine

Pour la salsa de tomates

3 tomates
1 pincée de piment de Cayenne
1 càc de cumin moulu
2 càs d'huile d'olive
poivre noir et sel

Préparation :

Laver les courgettes et les râper avec la peau.
Peler l'oignon et le râper.
Bien essorer les légumes pour extraire le maximum de liquide.
Peler la gousse d'ail et émincer. Battre les oeufs. Ajouter la farine et le lait et continuer à battre jusqu'à obtention d'une pâte liquide sans grumeaux.
Ajouter les légumes, l'ail et le persil. Poivrer et saler.
Faire chauffer l'huile dans une poêle.
Poser des petits tas du mélange dans l'huile et laisser cuire quelques minutes.
Retourner les crêpes et cuire de l'autre côté.
Entre temps monder et épépinez les tomates. Couper les tomates en petits cubes. Mélanger avec l'huile d'olive, le cumin et le piment de Cayenne. Saler et poivrer.
Servir les crêpes avec la salsa de tomates.

J'ai eu des difficultés à former des crêpes. Même si j'avais bien essoré les courgettes et les oignons, le mélange était un peu trop liquide. A mon avis on n'a pas besoin d'ajouter le lait.

mercredi 29 août 2012

Balade à Perpignan - Castillet, Loge


Le Quai Vauban
J'ai déjà publié plusieurs reportages photo de Perpignan sur mon blog, mais de quartiers moins connus :
Aujourd'hui je vous montre quelques photos du centre ville que tout le monde devrait connaître et où atterrissent tous les touristes. Ici le Quai Vauban avec ses multiples terrasses. Depuis quelques années cette zone est piétonne et la voie a même été élargie avec la création de ce passage en bois qui surplombe la rivière La Basse. Les berges sont joliment aménagées et fleuries, mais non accessibles au public.
En face du Castillet le pont le plus vieux de Perpignan
Immeuble Quai Vauban


Immeuble Quai Vauban
L'achitecte de cet immeuble est le Danois Petersen qui a construit également le château de Valmy.
Le Castillet
Vauban  a étendu les fortifications de Perpignan qui dataient du Moyen Âge et par la suite il a  complété les ouvrages entrepris. Les gigantesques travaux de Vauban devaient faire de Perpignan une cité désormais imprenable, et pourtant il ne reste à peu près rien de son œuvre. La nécessité de l'extension de la ville devait faire éclater les remparts, excepté le Castillet qui fut tour à tour la porte principale de la ville et prison d'état. Aujourd'hui il abrite un musée. Il ne reste pas beaucoup des fortifications d'origine. Elles ont été détruites à partir de la fin du XIXe siècle.
Le Castillet, symbole de Perpignan
La Loge de Mer
Voici la première partie de la Loge de Mer qui a été agrandie 150 ans plus tard. A l'origine elle était le siège du Consulat de mer et servait de bourse marchande. A l'angle du bâtiment on distingue un navire en fer forcé qui rappelle la destination maritime.
Plus tard ce bâtiment a été transformé en théâtre et encore plus tard en café qui est toujours sa destination aujourd'hui.
Attenant à La Loge de Mer on trouve l'Hôtel de ville. Au rez de chaussée se trouve la salle des mariages.
Salle des mariages de l'Hôtel de Ville
Magasin en face de la Mairie
            

mardi 28 août 2012

Lasagnes aux légumes de Jamie Oliver

Dans la série tv sur Cuisine + qui s'appelle "30-minute meals" Jamie Oliver prépare en 30 minutes une entrée, un plat de résistance et un dessert. Rien que pour ces lasagnes j'ai mis plus de 30 minutes. Et j'ai lu quelque part qu'il prépare une nouvelle série : tout en 15 minutes ! 

Ingrédients :


1 bouquet de cébettes
4 à 5 anchois à l'huile
6 gousses d'ail
700 g d'asperges
500 g de petits pois congelés
300 g de fèves congelées
1 bouquet de menthe
300 ml de crème fraîche
500 g de cottage cheese (à défaut de la ricotta)
quelques feuilles de lasagne
fromage Parmesan
Thym frais


Préparation :

Laver 2 bottes d’asperges soit 700 g
Couper les pointes et les réserver
Détailler les tiges en tronçons d’environ 1 cm (jeter la base des tiges dures et ligneuses)

Mettre dans une cocotte déjà chauffée à feu vif 4 ou 5 cuillères à soupe d’huile d’olive les tronçons d’asperges

Faire revenir et ajouter une dizaine de petites cébettes nettoyées et coupées grossièrement

Sel et poivre

6 gousses d’ail passées au presse ail

Mélanger bien et ajouter la moitié d’une petite boîte d’anchois (soit 4 ou 5 anchois) et un peu de l’huile de la boîte

Un peu de zeste de citron

Mouiller avec un tout petit peu d’eau et laisser mijoter quelques minutes

Ajouter 500 g de petits pois surgelés

300 g de fèves épluchées surgelées

1 petit bouquet de menthe fraîche coupé grossièrement
30 cl de crème liquide
30 cl de bouillon de volaille ou 1 cube de bouillon de légumes
Couvrir et porter à ébullition
Après environ ¼ d’heure de cuisson ajouter 1 pot de cottage cheese (ricotta)
Mélanger, goûter et rectifier l’assaisonnement
Ecraser grossièrement les légumes au presse purée
Verser ¼ de garniture dans un plat à lasagnes
Recouvrir de feuilles de lasagne achetées au rayon frais
saupoudrer de parmesan râpé
Répéter 3 fois l’opération
Compléter, si besoin, avec un peu d’eau pour que les feuilles de lasagne soient recouvertes et puissent cuire
Presser légèrement la surface avec une louche
Délayer 1 pot de cottage cheese (ricotta) avec un peu d’eau
Verser sur les lasagnes et étaler partout
Saupoudrer de parmesan râpé
Imprégner les pointes d’asperges réservées d’un filet d’huile d’olive et les éparpiller sur les lasagnes
Ajouter quelques feuilles de thym frais
sel
Mettre le plat sur le feu de la cuisinière pour porter à ébullition la préparation de lasagnes
Mettre dans le four en position grill quelques minutes pour faire gratiner.
Recette de Jamie Oliver  30 minute meals

dimanche 26 août 2012

Pavés de saumon avec sauce à l'oseille



Ingrédients :

4 pavés de saumon
25 g de beurre
2 càs d'huile d'olive

pour la sauce :

25 g de beurre
1/2 oignon haché
2 gousses d'ail finement hachées
50 ml de vermouth blanc type Noilly Prat ou vin blanc
300 ml bouillon de poule*
100 ml double cream**
200 g de petits pois congelés
2 càc de jus de citron
6 grandes feuilles d'oseille sans les tiges

* Astuce : Quand je fais un poulet rôti je congèle le jus qui reste. Je l'ai utilisé dans cette recette.

** Le double cream contient entre 48 et 60% de matières grasses, en France la crème en contient maximum 32%. J'ai donc fait un mélange de crème fraîche et mascarpone.


Préparation :

Commencez par préparer la sauce. Faire fondre le beurre et y faire fondre l'oignon et l'ail pendant 2 minutes. Ajouter le vermouth (ou vin blanc) et le bouillon, ensuite la crème.

Ajouter les petits pois , saler et poivrer et ajouter le jus de citron. Porter à ébullition et ajouter les feuilles d'oseille. Enlever du feu.

Pour le saumon chauffer 2 càs d'huile d'olive dans une poêle et faire frire le poisson côté peau dessus, ajouter le beurre. Cuire pendant 1 minute et retourner le saumon. Enlever la poêle du feu. Le saumon continuera à cuire.

Pour servir mettre la sauce au fond de l'assiette et poser le saumon dessus.

 Recette de James Martin

samedi 25 août 2012

Ketchup de tomates de Jamie Oliver

Voir mise à jour 25/08/2012 en bas de l'article.

Je suis contente du rendement de mes plants de tomates. Je n'ai que très peu de plants, mais je récolte tous les jours quelques tomates. Comme annoncé j'ai donc fait un ketchup de tomates selon une recette de Jamie Oliver. Je vous préviens, commencez à préparer vos mouchoirs en papier, ou alors ne lisez pas la suite. Je vous aurai prévenu.

Alors toute contente de préparer un ketchup maison avec les tomates maison j'ai commencé à préparer tous les ingrédients, la liste n'est pas courte :

Ingrédients pour 5 dl de ketchup :

1 kg de tomates (Jamie parle de 500 g de tomates fraîches et 500 g de tomates en conserves). Je n'allais quand même pas me priver de ma récolte de tomates fraîches ! J'ai bien cueilli 1 kg de tomates fraîches dans le jardin.
1 oignon rouge
1/2 bulbe de fenouil
1 branche de céleri
huile d'olive
1 morceau de gingembre frais de la grandeur d'un pouce
2 gousses d'ail
1/2 piment rouge
un bouquet de basilic frais
1 càs de graines de coriandre
2 clous de girofle
sel et poivre
2 dl de vinaigre de vin rouge

70 g de sucre cassonade

Préparation :

Prenez un faitout et mettez un peu d'huile d'olive au fond.
Ajoutez  les légumes : gingembre, ail, piment, les tiges du basilic, les graines de coriandre, clous de girofle, sel et poivre. Faire cuire à feu doux pendant 15 minutes tout en remuant.
Ajoutez les tomates et 3,5 dl d'eau froide. Portez à ébullition, puis laissez réduire la sauce à moitié à feu doux.


Ajoutez les feuilles de basilic et réduire le tout en purée avec le mixeur plongeant. Passez la sauce 2 fois à la passoire afin d'obtenir une sauce lisse.
Reversez la sauce dans un faitout propre, ajoutez le vinaigre et le sucre, laissez réduire la sauce jusqu'à la consistance d'un ketchup. Salez, poivrez.
Versez le ketchup dans une bouteille stérilisée et gardez la dans le frigo. Se garde au moins 6 mois.

Alors c'est ici qu'interviennent les mouchoirs en papier. Vous pouvez encore faire marche arrière... 
J'ai voulu goûter le ketchup quelques jours après sa fabrication. Je m'étais préparé un joli morceau de thon grillé et j'imaginais le manger avec un peu de ketchup. Je sors la bouteille du frigo, elle me glisse des doigts, et la voilà parterre en mille morceaux et du ketchup partout, sauf dans mon assiette. 
Il faut avouer que c'est quand-même jouer de malchance, c'est pas juste ! Parfois je me sens comme Calimero.

Bon, il y aura d'autres tomates dans le jardin, et je ferai de nouveau du ketchup. C'est comme ça que je me remonte le moral. Y a pire !

Mise à jour 25/08/2012

Vous pouvez ranger vos mouchoirs. J'ai récolté 1 kg de tomates ce matin et au lieu d'aller à la plage j'ai fait du ketchup. Et voici la preuve :
ketchup 2ième cuvée
Recette de Jamie Oliver

vendredi 24 août 2012

Restaurant Le Garriane à Perpignan

Il faut absolument que je vous parle d'un petit restaurant qui ne paye pas de mine, mais où l'on mange très bien. Plusieurs fois on m'en avait parlé et je n'avais jamais eu l'occasion d'y aller. Jusqu'à ce que j'en parle à une amie qui habite à 100 mètres du restaurant. Sa réaction fut immédiate : il faut qu'on y aille, depuis 10 ans j'habite à côté et je n'y suis jamais allée ! Il faut réparer ça !
Ce restaurant a la particularité qu'on n'a pas le choix ! Si, quand même, à midi vous choisirez votre menu à la carte, mais le soir, vous n'avez pas le droit à la parole, on vous sert le menu unique ! Je vous garantis, vous n'allez pas le regretter. Et quand on vous sert les mets au fur et à mesure, ne posez pas de questions : qu'est ce que c'est ? On vous laisse découvrir.

J'ai vraiment beaucoup apprécié et si j'ai des invitations à faire, je penserai certainement à ce petit restaurant pas loin de la gare de Perpignan, au 15 Rue Valette. Il fera partie de mes bonnes adresses. On y reçoit aussi des groupes, mais pas plus de 10 personnes. Si j'ai bien compris ils ne sont que 2 : le cuisinier et sa compagne (?) qui sert. 
En plus leur carte de vins est très belle. J'ai eu le plaisir d'y découvrir le vin de Jean-Louis Tribouley, le mari de ma prof d'italien de la Dante. Nous avons bien sûr commencé avec une bouteille de vin blanc de son domaine.

J'ai pris des photos de tous les plats, sauf que j'ai oublié de prendre la photo du plat de fromages. Les fromages étaient servis avec une compote de figues et une salade verte.

Jugez vous-même :

Soupe de melon aux betteraves et feta

Fleur de courgette farcie

Terrine de foie gras

Dorade, encre de seiche et crème de poivrons rouge


Quasi de veau

Vin de Jean-Louis Tribouley


Salade verte pour accompagner le fromage (oublié de prendre en photo)
Le tout suivi de 3 desserts !


Je vous conseille de réserver.

jeudi 23 août 2012

Encornets farcis

J'aime faire les marchés et je ne rentre jamais les mains vides. Ici ce ne sont peut-être pas les célèbres marchés de Provence, mais je pense que les marchés ici sont plus authentiques et un peu moins attrape-touristes. A part les fruits et légumes on y trouve de l'huile d'olive, du miel, des pâtisseries arabes, des saucissons, du pain, des herbes aromatiques...











Quand je vais au marché le dimanche matin je passe devant plusieurs traiteurs qui préparent devant vous des paellas, des bols de picoulat, du couscous et plein d'autres bonnes choses.


Dernièrement je me suis laissée séduire par des encornets farcis. Ça sentait tellement bon et d'après le cuisinier il n'utilisait que des produits frais. J'en ai donc acheté pour notre repas de dimanche midi. C'est exceptionnel que j'achète des plats préparés, mais là je l'ai vu préparer sous mes yeux et les encornets je ne sais pas les préparer. A la maison j'ai juste fait cuire un peu de riz blanc pour accompagner le plat. Et je dois dire que ce fut succulent, comme dirait ma petite fille ! Cela m'a donc donné envie d'en préparer moi-même et soudain je me suis souvenue que j'en avais mangé un jour chez ma belle-mère. 
Ceux qui suivent mon blog savent que je prépare un livre de cuisine de famille avec les recettes de ma famille française et principalement de ma belle-mère. Si vous cliquez ici vous en apprendrez davantage sur ce projet et en cliquant sur le libellé "livre de cuisine de famille" vous trouverez toutes les recettes que nous avons déjà préparées pour le livre.

Donc dans la continuité j'ai sollicité ma belle-mère de m'apprendre la recette des encornets farcis. Elle était tout de suite partante et quand je lui ai demandé quels ingrédients je devais acheter elle a été un peu vague : tu sais, je n'en ai jamais préparé. Mais si, je suis sûre, j'en ai mangé chez vous. Il faut savoir que ma belle-mère a 90 ans et parfois elle a des petits trous de mémoire. Mais peut-être elle a raison et le jour que j'en ai mangé chez elle, elle les avait peut-être achetés chez le traiteur, quoi que ce n'était pas dans ses habitudes.

Enfin, quoi qu'il en soit, on a décidé d'en préparer selon une recette qu'elle a improvisée.


Pour 5 personnes il faut :

Ingrédients :

5 encornets
250 g de chair à saucisse
3 gousses d'ail
persil grossièrement haché
1 boîte de 400 g de tomates concassées
250 g de riz
huile d'olive
sel et poivre

Préparation :

Le poissonnier n'avait plus d'encornets blancs, seulement des rouges. Comme je n'y connais rien je lui ai demandé la différence et il m'a expliqué que les blancs ont plus de goût. Bon, je n'avais pas le choix donc va pour les rouges ! Je n'ai pas vu de rouge, mais comme il dit qu'ils sont rouges, je me range à son avis.
Il a été bien sympa le poissonnier, car il m'a montré dans le détail comment les nettoyer : vous coupez juste sous les yeux, vous appuyez pour faire sortir la bouche, vous coupez. Puis vous videz bien la poche. Vous utiliserez les pattes pour la farce et pour la sauce. Lui il utilisait de la bisque de homard pour faire la sauce. Je retiendrai cette option, car le traiteur au marché avait également préparé sa sauce avec un mélange de bisque de homard, de la soupe de poisson et des fruits de mer.

J'ai mis pas mal de temps à nettoyer les encornets, car j'ai enlevé tout ce qui semblait suspect, puis je les ai bien rincés sous le robinet. J'ai vu que ma belle-mère récupérait de temps en temps des morceaux que j'avais mis au rebut : ça se mange !



Pendant ce temps Mamika - c'est son petit nom -  préparait la farce. Dans un récipient mélanger la chair à saucisse avec l'ail et le persil. Ajouter les pattes des encornets coupés en petits morceaux ainsi que les ailerons. Saler et poivrer.

Farcir les encornets avec cette préparation, sans les remplir à ras bord, car à la cuisson ou bien la farce gonfle ou ou bien l'encornet rétrécit, un des deux, et la farce risque donc de sortir de la poche.
Une fois les encornets remplis on les ferme avec une pique en bois.

Faire revenir les encornets dans de l'huile d'olive. A cette étape j'ai compris pourquoi on parle d'encornets rouges, car à la cuisson elles changent de couleur. 
Ajouter ensuite les tomates concassées qu'on aura émincées auparavant. Saler et poivrer. S'il restait un peu de farce on peut l'ajouter aux tomates. Couvrir le faitout et laisser cuire les encornets doucement pendant 30 minutes environ.
Entre-temps cuire le riz selon les indications sur l'emballage.
Je pensais que la sauce serait fade, mais elle avait bien pris le goût des encornets. C'est une recette que je repréparerai certainement, car j'ai bien aimé et il faut varier.