Nombre total de pages vues

lundi 29 juin 2015

Salade de roquette aux oeufs et chutney d'oignons


Ingrédients :

1 petit pot d'oignons nacrés au vinaigre
4 càs de ketchup
2 càc de curry
2 càs de sucre vergeoise brune
huile d'olive
200 g de bacon
8 oeufs
1 barquette de roquette
80 g de noix de cajou salées
fleur de sel sel et poivre

Préparation :

Mettre les oignons nacrés et leur vinaigre dans une casserole ensemble avec le ketchup, le curry et le sucre. Porter à ébullition et cuire pendant 5 minutes jusqu'à obtention de la consistance d'un chutney
Chauffer 2 càs d'huile d'olive dans une poêle et frire les tranches de bacon pendant 5 minutes
Laisser égoutter le bacon sur du papier absorbant
Ajouter encore 2 càs d'huile dans la poêle et y frire les oeufs
Poivrer les oeufs
Dans chaque assiette poser un lit de roquette, ajouter un filet d'huile d'olive et un peu de fleur de sel
Répartir les tranches de bacon et le chutney d'oignons sur la roquette
Poser les oeufs frits sur la salade et décorer avec quelques noix de cajou.

vendredi 26 juin 2015

Sicile - Cefalù et Agriturismo La Villa Trigona à Piazza Armerina

Vendredi 17 avril 2015

Nous partons pour Piazza Armerina en passant par Cefalù, une station balnéaire à l'est de Palermo.
Plage Céfalù
La ville est très animée et compte de nombreuses boutiques dans les étroites rues pittoresques. Dans la via Vittorio Emanuele on peut trouver un lavoir qui est alimenté par une rivière souterraine, le Cefalino. La légende raconte que cette rivière est née des larmes d'une nymphe qui s'était repentie pour avoir tué son mari qui l'avait trahie.



En suivant les petites rues vous tombez sur la Piazza del Duomo avec sa cathédrale et nombreuses terrasses.



Dans la cathédrale le Christ Pantocrator en mosaïques qui ressemble à celui qu'on a vu à Monreale.
Étonnant ce vitrail moderne dans une cathédrale datant du 12ième siècle.
Vue sur la Piazza del Duomo

Belle pharmacie


Quelques rues pittoresques.
Il est presque 13 heures et cela fait un moment qu'on a déjà digéré le petit déjeuner. Ma soeur me recommande d'aller manger une brioche con gelato. Une spécialité sicilienne que les siciliens mangent surtout au petit déjeuner, mais aussi à l'importe quelle heure de la journée. Nous entrons dans cette gelateria artigianale pour commander notre brioche.


Voilà ma brioche à la glace au citron et au chocolat. Cela remplace carrément le repas de midi, tellement c'est copieux. J'ai vu des Siciliens qui se font servir au petit déjeuner la glace dans une coupe et ils trempent leur brioche dedans, mais je préfère quand même la brioche remplie de quelques boules de glace.


Nous reprenons la route pour Piazza Armerina. On nous avait déjà averties le matin qu'on tomberait certainement sur des déviations, car un pylône de l'autoroute s'était écroulé suite aux pluies diluviennes. Finalement nous n'étions pas trop déçues de cette déviation qui a pris une heure de plus, mais qui nous a fait traverser de très beaux paysages à travers les collines. Je regrette de ne pas avoir pu prendre des photos des paysages, car la route était étroite et ne permettait pas des arrêts photo.

En fin d'après midi nous arrivons à notre destination, La Villa Trigona. Il ne s'agit pas vraiment d'un agriturismo, mais d'une résidence à la campagne de la famille aristocratique noble de Trigona, entourée d'un grand parc.

La villa est meublée avec les meubles authentiques de l'époque où la famille Trigona habitait encore cette résidence de campagne. Au 17ième siècle la famille Trigona a fondé il Duomo et il Palazzo Trigona au centre historique de Piazza Armerina.
Le lobby de la villa

Lobby avec bibliothèque à disposition des clients


Notre chambre
La cour de Villa Trigona


Partout en Sicile vous trouverez ces céramiques en forme de têtes pour y planter fleurs ou plantes. J'aurais bien aimé en acheter, mais le risque de transporter un tel objet en avion m'a refroidie. Peut-être une prochaine fois.
Une salle du restaurant Villa Trigona
Le soir nous avons dîné à la Villa Trigona.
Bruschette

Antipasti

Pasta

Filet mignon
Comme il m'arrive souvent, j'ai oublié de prendre en photo le dessert. Je me rappelle qu'on nous a servi avec le dessert pas mal d'alcool. Chaque fois on venait remplir nos verres. Ce fut un repas très copieux pour un prix très raisonnable. 
Tard le soir j'étais redescendue et j'avais senti une très bonne odeur venant de la cuisine. Curieuse comme je suis j'ai suivi mon nez et je suis tombée sur l'équipe qui s'était réunie dans le cuisine pour manger une pâtisserie préparée par la cuisinière pour le personnel. Ça sentait bon !! L'équipe était un peu gênée de voir arriver une touriste, mais je leur ai fait comprendre que je ne voulais surtout pas les déranger, et que j'avais suivi mon nez. La cuisinière était un peu flattée et tout de suite on m'a donné 2 assiettes avec ses pâtisseries à la ricotta, une pour ma soeur, une pour moi. Mais qu'est ce qu'ils sont gentils ces siciliens ! D'ailleurs partout où je suis allée en Italie les habitants ont toujours été très serviables et accueillants.  
Le lendemain au petit déjeuner on nous propose un buffet avec un énorme choix de pâtisseries, café, thé, jus de fruits

Mais aussi plusieurs sortes de pain et confitures, yaourts etc. 
Encore un endroit que je peux vous recommander vivement. D'autant plus que cette résidence est située seulement à 5 km de la Villa Romana del Casale que nous visiterons le lendemain.



mercredi 24 juin 2015

Halloumi aux piments et carottes roulés dans feuille de salade iceberg


Ingrédients :

Les quantités suffisent pour 2 personnes en tapas
Enfin, pour moi cela fait mon repas, car c'est assez nourrissant

1 fromage halloumi de 250 g
huile d'olive
1 piment rouge
1 piment vert
1 carotte râpée
4 càs de yaourt grec
8 feuilles de menthe
poivre
2 càc de vinaigre blanc
salade iceberg

Le halloumi est un fromage chypriote fait d'un mélange de lait de brebis et de chèvre qui se mange chaud. On le fait cuire sur le gril à feu vif, il a la particularité de ne pas fondre. Par expérience je trouve que le résultat grince un peu sous les dents. Je préfère le cuire à feu moyen comme décrit dans cette recette.

On ne le trouve pas facilement, mais j'ai fini par le trouver dans le magasin "Les cinq continents" (ancien Asia Center) à Mas Guérido Cabestany (66).

Préparation :

Couper le fromage en tranches et laisser macérer pendant 15 minutes dans un peu d'huile d'olive à laquelle on a ajouté les piments épépinés et coupés en rondelles. Mélanger délicatement plusieurs fois
Râper la carotte et mélanger au yaourt, ajouter les feuilles de menthe émincées, le poivre et le vinaigre
Dans une poêle cuire le fromage 5 minutes de chaque côté ainsi que les piments dans l'huile de marinade à feu moyen, augmenter la source de chaleur 1 minute pour dorer le fromage. Le fromage devient mou, mais pas fondant
Poser sur une feuille de salade iceberg 1 ou 2 tranches de fromage, les piments, le mélange de carottes et rouler la feuille de salade autour (comme pour les nems)
Le contraste entre la fraîcheur de la salade croquante et la chaleur du fromage et le piquant des piments fait le charme de cette recette.

J'ai participé avec cette recette au programme "On fait la cuisine ensemble" de France Bleu Roussillon et j'ai gagné un repas au restaurant "La ferme des Lloses" à Font Romeu.

Vous pouvez réécouter le programme :




Recette du foodwriter anglais Nigel Slater

mardi 23 juin 2015

Spaghetti au thon, saumon et courgettes


Voici une recette que j'ai préparée régulièrement dans le passé. Je suis retombée sur cette recette en me débarrassant de vieux magazines hollandais "Allerhande". Mais avant de jeter ces magazines je les feuillette d'abord et j'avoue que j'ai de la peine à m'en débarrasser. Pourtant on ne peut pas tout garder et souvent les recettes sont passées un peu de mode. Mais j'affectionne celle-ci qui date de 1997 et j'ai eu envie de la préparer encore une fois.

Il m'a fallu pour cette recette 1 poireau et dans mon supermarché les poireaux se vendaient par 3. Avec les 2 autres j'ai préparé une vieille recette de Jamie Oliver

Ingrédients :

400 g de spaghetti
1 courgette
1 poireau
2 càs d'huile d'olive
200 ml de crème fraîche
1 boîte de thon à l'huile (185 gr)
100 g de saumon fumé coupé en morceaux
2 à 3 càs de pesto
sel et poivre

Préparation :

Cuire les spaghetti selon les indications sur l'emballage
Couper la courgette en menus morceaux
Couper le poireau en rondelles
Dans un peu d'huile d'olive faire revenir les courgettes et le poireau pendant 5 minutes
Ajouter la crème fraîche
Ajouter le thon avec son huile, le saumon et le pesto et réchauffer le tout pendant 1 minute
Mélanger la sauce aux spaghetti
Saler et poivrer

Et... surtout n'ajoutez pas de parmesan râpé. En Italie on n'ajoute pas de parmesan aux plats à base de poisson !

dimanche 21 juin 2015

Portes ouvertes à Latour de France 2014 (3ième édition)


Il faut absolument que je vous parle de la journée Portes ouvertes à Latour de France édition 2014. Oui, je sais que j'ai pris beaucoup de retard pour publier mon article, mais il y a tant de choses à découvrir dans notre région qu'à force je n'arrive plus à suivre le rythme. Voilà 3 années de suite que j'assiste à cette manifestation et je trouve que d'année en année on arrive à me surprendre. Oui, bien sûr, il y a les nombreux vignerons qui nous proposent la dégustation de leurs vins. Mais il faut réussir à attirer la clientèle aussi avec des animations et à la mettre dans l'ambiance du village et de lui donner envie de partir avec quelques bouteilles achetées sur place. Eh bien, c'est mon cas et je ne suis pas la seule. Mon carton de bouteilles de vin a voyagé jusqu'au Pays-Bas où j'ai pu déguster les vins en famille pendant les fêtes de fin d'année.

Pour comprendre l'esprit de la bande des vignerons de Latour de France je vous conseille de cliquer ici. Vous y lirez comment ils se sont associés pour partager matériel et employés.

En arrivant à l'entrée du village je vois qu'il y a un petit marché aux truffes.

Le trufficulteur m'explique qu'il aurait aimé proposer à la vente la truffe du coin, la tuber melanasporum, mais hélas elle n'était pas encore mûre le jour des Portes Ouvertes et il nous propose une truffe importée de la Bourgogne, la Tuber Incinatum. J'ai pris le risque et j'en ai acheté une. Je suis peut-être chauvine, mais je préfère largement notre truffe à nous à celle de la Bourgogne. La nôtre est beaucoup plus parfumée. Bon, ce n'est pas le même prix non plus et j'ai pu préparer quelques recettes avec ma truffe de Bourgogne.


Je retrouve au village quelques amis et nous décidons de déjeuner au nouveau restaurant ouvert par Pierre-Louis Marin à Latour de France : La Fabrique.
Le restaurant est très fonctionnel car il sert aussi de restaurant scolaire du village. Pierre-Louis Marin s'est lancé le défi de gérer ce restaurant à côté de son restaurant l'Auberge du Cellier (1 étoile Michelin) à Montner situé à 3 km de là.
La Fabrique
Le chef Pierre-Louis Marin

Une salade automnale en entrée suivie d'une ouillade. On nous sert les vins de Latour de France au prix de la cave. 

Nous avons une bonne base pour nous attaquer à la dégustation des vins proposés par les 13 vignerons ainsi que leurs invités vignerons.


Sur notre chemin nous croisons ce flamand rose étrange, belge je crois.

Marie Poppet
Nous avons fait une "Contre-visite amusée du village et des caves" en compagnie de Marie Poppet, guide polyvalente qui nous a fait découvrir Latour de France en compagnie de Nathalie et son accordéon.





Dans une cuve de la cave de Jean-Louis Tribouley on peut se faire prendre en photo.
Nous avons fait le tour de pas mal de vignerons où le vin coule à flots et l'ambiance est au rendez-vous.




Nathalie en compagnie du vigneron Jacques Chancel


Tiens les revoilà les flamands roses (belges, je crois ?)


Je suppose qu'il y aura une édition 4 en 2015. Je conseille à tous ceux qui aiment le bon vin et l'ambiance festive de s'y rendre. Dès que j'aurai la date je la communiquerai sur mon blog.

Pour lire les articles sur les précédentes Portes ouvertes à Latour de France cliquez ici