Nombre total de pages vues

mercredi 30 septembre 2015

Légumes rôtis au four


Voici une recette simple, saine, végétarienne, pas chère, et très pratique car vous pouvez préparer les légumes d'avance et mettre le plat au four quand vos invités arrivent. Pendant que le plat cuit au four vous pouvez tranquillement boire l'apéritif avec vos invités. 

Voilà 3 fois que j'ai préparé cette recette et tout le monde l'a appréciée. Je vous recommande de respecter les rapports des légumes entre eux. Cette recette est prévue pour 4 personnes. Si vous la préparez pour 6 vous multiplierez donc la quantité de chaque légume par 1,5. Et pour 2 vous divisez par 2. Je vous le dis, car un jour j'ai mis bien plus de tomates et le résultat n'a pas été aussi bon, car les tomates lâchent beaucoup d'eau. Les légumes doivent être rôtis et ne pas baigner dans une sauce. Comme vous pouvez voir sur la photo, il n'y a pas de sauce, et c'est le résultat qu'il faut obtenir. 

Ingrédients :

2 oignons rouges
1 courgette
3 poivrons : 1 rouge, un jaune, un vert
1 piment rouge
250 g de tomates cerises, pas les plus petites, les moyennes
4 càs d'huile d'arachide
1 càs d'origan séché
2 càs de vinaigre balsamique
2 càc de fleur de sel
250 g de ricotta fraîche
15 g de feuilles de menthe émincées

Préparation :

Préchauffer le four à 180°
Couper les oignons en 8 parts
Couper la courgette en deux dans la longueur et enlever à l'aide d'une petite cuillère les graines
Couper la courgette en morceaux de 2 cm
Nettoyer les poivrons et couper en morceaux de 2 cm
Couper le piment en deux dans le sens de la longueur, enlever les graines, et émincer finement
Dans un plat allant au four mélanger les légumes, le piment, les tomates, l'huile, l'origan, le vinaigre et le sel
Bien mélanger le tout et rôtir les légumes pendant 45 minutes (pendant ce temps vous prendrez l'apéritif !). Après 15 minutes de cuisson des légumes poser la ricotta sur un plat four recouvert d'une feuille de papier sulfurisé et glisser le plat sous le plat de légumes au four et cuire pendant 30 minutes. Je vous expliquerai après ce que j'ai fait à la place.
Mais toutes les 10 minutes il faut quand-même mélanger un peu tous les légumes. Pour ne pas oublier je mets le minuteur à côté de mon apéritif.

Sortir les légumes du four au bout de 45 minutes et saupoudrer de menthe et émietter la ricotta sur les légumes.

J'avais de la chance d'avoir une ricotta salata ramenée d'Italie. J'ai donc parsemé les légumes avec des copeaux de ce fromage (oublié sur la photo). Je n'avais pas trop confiance en la formule de cuire une ricotta fraîche pendant 30 minutes. J'ai eu peut-être tort, je n'en sais rien, mais j'ai beaucoup apprécié ce plat avec de la ricotta salata. A défaut vous pourrez la remplacer avec des copeaux de parmesan.
Servir avec du pain ciabatta.

Buon appetito ! 

Recette du magazine Allerhande

lundi 28 septembre 2015

Restaurant La Révolution Verte à Perpignan

Avec quelques élèves des cours d'italien de Dante Alighieri Perpignan cela nous prend d'aller déjeuner à Perpignan avant le cours. Cette fois-ci on nous a recommandé un restaurant végétarien qui venait d'ouvrir dans la Rue du Théâtre. Je ne suis pas végétarienne, mais comme je ne mange pas tous les jours de la viande je n'ai rien contre la cuisine végétarienne. 
En entrée nous avons choisi une soupe qui fût bonne. Je regrette de ne pas avoir noté les noms des différents mets que nous avons mangés, mais je pense que Florence Ricaud pourra me renseigner.
 Puis pour moi un plat de légumes, salade et pommes de terre.
On nous a fait déguster plusieurs jus de légumes que j'ai franchement appréciés.



C'est au mois de février que nous avons déjeuné à La Révolution Verte et j'avais promis à Florence d'écrire un article sur mon blog. J'ai énormément de retard sur mon blog, même si je publie un article un jour sur deux. Je m'en excuse Florence ! En préparant mon article j'ai fait des recherches sur internet et je suis tombée sur une interview qu'elle a donnée à  Nicolas Caudeville. Je ne sais pas qui est ce monsieur. Ce monsieur a un peu torturé Florence, mais cette vidéo m'a appris la différence entre les végétariens, les végétaliens et les "vegans". Après avoir visionné la vidéo j'en ai déduit que son restaurant est donc 100% "végan". Même si je ne partage pas à 100% ses motivations j'estime devoir parler de ce restaurant car il répond à un besoin. Aujourd'hui certains mangent sans gluten, sans viande, sans sel, sans sucre etc... C'est dans l'air du temps.  
Si vous aimez boire un verre de vin à table, vous n'est pas à la bonne adresse. Un bon café ? Non plus. J'ai bien voulu goûter à un substitut, non vraiment je n'ai pas aimé le Yannoh. 
Mais si j'ai bien compris elle travaille avec les restaurateurs du coin qui peuvent vous fournir du vin et du vrai café. 


Je souhaite à Florence bonne réussite, car son restaurant répond à un besoin de certains. Pour les véganistes une bonne adresse.

samedi 26 septembre 2015

Tzatziki


Encore une recette dont il existe maintes variétés. La première fois que j'ai mangé cette spécialité grecque était dans un restaurant grec à Paris. A l'époque, je vous parle d'il y a une quinzaine d'années, je ne connaissais pas ce mets servi en entrée. Depuis j'ai préparé plusieurs fois la recette à la maison, mais celle que j'ai préférée est celle-ci que j'ai trouvée sur un site grec et elle me semble la plus "authentique" :

Ingrédients :

1 kilo de yaourt grec
1 tasse à café d'huile d'olive
2 càs de vinaigre
1 gros concombre
2 à 4 gousses d'ail 

1 beau bouquet d'aneth
1 càs de menthe séchée
sel
Préparation :

Laver le concombre et ne l'éplucher qu'une fois sur deux (pour garder de la peau).
Le râper à la grosse râpe.
Saler et faire dégorger 15 minutes.
Essorer le concombre en le pressant entre les mains. 
Dans un mortier, écraser l'ail avec du sel afin d'obtenir une crème. L'incorporer au yaourt. Dans un saladier, mélanger le yaourt et le concombre. Ajouter l'huile, le vinaigre, le sel, l'aneth et la menthe et bien mélanger.
Servir frais

jeudi 24 septembre 2015

Fête de l'Ours à Prats de Mollo la Preste



Dans le Vallespir (66) 3 villages organisent chaque année la Fête de l'Ours : Arles sur Tech, St.-Laurent de Cerdans et Prats de Mollo la Preste, différemment, mais inspirée de la même légende. Les 3 villages veulent perpétuer une tradition et travaillent ensemble pour obtenir l'inscription de cette tradition au Patrimoine culturel de l'humanité de l'Unesco.

J'ai déjà publié un article sur la fête d'Arles sur Tech et sur celle de St.-Laurent de Cerdans où vous pourrez lire la légende. Pour compléter le trio je suis retournée à Prats de Mollo le 8 février 2015. J'ai remarqué que cette année la fête fut un peu moins "virile" qu'en 2010 quand j'y ai assisté pour la première fois (avant le démarrage de mon blog). Je me devais donc d'être complète et de vous parler  de ce troisième village sur la liste.

Les Ours se présentent différemment dans chaque village :

L'Ours d'Arles sur Tech

L'Ours de St.-Laurent de Cerdans
Et l'Ours de Prats de Mollo
Aux premiers frémissements du Printemps, les Ours, oui à Prats ils sont plusieurs, revêtus d’une peau de mouton ancestrale, reprennent vie au cœur des murailles du Fort Lagarde. Noirs de suie, d’huile et de sueur, griffant ou mordant tout sur leur passage, ils descendent dans la ville, accompagnés de leurs chasseurs. Ils marquent de leur empreinte tous ceux qui se trouvent à leur portée avec une préférence marquée pour les jeunes filles… Lorsque le jour décline, les Barbiers, tout de blanc vêtus, les enchaînent au prix d’une lutte féroce et procèdent à un rasage symbolique redonnant ainsi forme humaine à ces êtres sauvages, héritiers d’une des plus anciennes et des plus authentiques traditions carnavalesques.

Mais avant d'assister à la fête nous allons déjeuner au restaurant la Portella dont le chef a la particularité de décorer les assiettes avec de la peinture alimentaire. *Mise à jour 10/02/2017 : J'ai appris que le restaurant n'existe plus.


         

           





Après le déjeuner nous croisons les ours et les chasseurs dans les petites rues.








Les barbiers (photo 2010)
La musique de l'ours, dite "el ball de l'os" fait pleinement partie de la fête.

mardi 22 septembre 2015

Salade de thon et pommes de terre


Quand je rentre d'un voyage j'ai toujours envie de prolonger un peu le dépaysement en préparant des recettes de cuisine du pays que j'ai visité. Voici donc une recette sicilienne.

Ingrédients pour 6 personnes :

4 pommes de terre épluchées, cuites et coupées en tranches épaisses
1 boîte de thon égouttée
2 oeufs durs coupés en 4
2 càs de câpres émincées
quelques filets d'anchois
4 cornichons émincés
100 g d'olives noires dénoyautées et émincées
le jus d'un citron
huile d'olive
sel et poivre

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients, sauf les oeufs durs, dans un saladier. Décorer avec les oeufs durs. Laisser reposer au frais pendant 1 heure avant de servir.

Recette de Claudia Roden

dimanche 20 septembre 2015

Barcelone - Restaurant Nuria et le Monastère de Santa Maria de Pedralbes (2ème partie)

Lire la première partie de cette excursion

Charcuteries et olives
A l'heure espagnole nous arrivons pour le déjeuner au Restaurant Nuria sur la Rambla, non loin de la Place Catalunya. On nous a servi un repas de tapas, ce qui n'est pas pour me déplaire.
Pan con tomate

Ensaladilla rusa 

Patatas bravas

Calamars

Tortilla de patata y cebolla

Chorizo

Crema catalana
Dans les restaurants espagnols "style buffet" vous mangez à votre faim pour pas cher. Je dirais même que souvent c'est trop. Comme nous étions un groupe nous avons été servis à table. 

Avec le ventre bien rempli nous sommes allés à la découverte du monastère de Santa Maria de Pedralbes. Ce monastère est considéré comme l'un des meilleurs exemples du gothique catalan.
Jusqu'en 1983 les religieuses de la communauté des clarisses vivaient toujours dans les dépendances du monastère. Depuis elles ont déménagé en un lieu adjacent et le monastère a été transformé en musée.


La cuisine


On peut y admirer de jolies fresques. Des travaux de restauration étaient en cours au mois de février 2015 et pour cette raison nous n'avons pu accéder à toutes les pièces.

Travaux de restauration en cours
Ce fut une journée bien remplie qui nous a fait découvrir d'autres facettes de la capitale catalane. Un grand merci aux organisateurs.

vendredi 18 septembre 2015

Tarte feuilletée salée à l'italienne


Ingrédients:

4 feuilles de pâte filo
6 feuilles de basilic
2 oeufs
4 tomates à l'huile ou à défaut 6 tomates cerises coupées en 2
4 tranches fines de jambon cru de parme
10 cl de crème fraîche épaisse
30 g de parmesan râpé
50 g de gorgonzola
25 g de beurre fondu
poivre

Préparation:


Préchauffer le four à 200°C et beurrer votre moule. J'ai choisi un moule rectangulaire.

Sur une feuille de papier sulfurisée, poser délicatement une première feuille de pâte filo, et la beurrer à l'aide d'un pinceau de beurre fondu.
Poser dessus une seconde feuille de pâte de filo en la superposant bien avec la première et les coller ensemble.
Beurrer la seconde feuille et les plier en 2 dans le sens de le longueur. Sur le bord où se trouve le pli, découper délicatement ouvrir ce pli pour découvrir les 4 épaisseurs de feuille.
Renouveler toute l’opération pour obtenir à nouveau un rectangle de 4 feuilles et le superposer sur le premier rectangle. Vous obtenez ainsi un rectangle de 8 feuilles !
Déposer le tout au centre du moule afin que cela dépasse de tous les côtés et puisse dorer à la cuisson.

Sur la pâte, émietter le gorgonzola en petit cubes, les tomates rôties coupées en 3 (ou les tomates cerises coupées en 2) et 3 tranches de jambon de Parme.
Dans un bol, mélanger les œufs, la crème fraîche puis 4 feuilles de basilic hachées ainsi que le parmesan râpé et deux tours de moulin à poivre. Verser sur la pâte pour recouvrir les ingrédients émiettés.
Rajouter par-dessus le reste de jambon de Parme.
Cuire 10 minutes à 200°C puis 20 minutes à 180°C 



mercredi 16 septembre 2015

Barcelone - Barrio gotico (1ère partie)

Décoration de l'éclairage public

Le 7 février 2015 L'Association Les Amis du Vieux Canet nous a fait découvrir le barrio gotico (quartier gothique) de Barcelone. A cette époque de l'année ont lieu les Festes de Santa Eulàlia. A l'âge de 13 ans cette petite fille a été martyrisée par les Romains. Depuis Santa Eulàlia est la patronne de la cathédrale et co-patronne de la ville de Barcelone. La fête est destinée aux enfants en mémoire d'Eulàlia.


Les gegants portés par des enfants

Les Castellers

 Nous allons visiter la Cathédrale Ste. Croix.


Le coeur de la cathédrale

Tombeaux des comtes de Barcelone, fondateurs de la seconde cathédrale, la romane

La Tour Lanterne
Nous continuons notre visite du quartier. La Casa d'Ardiaca, ancienne résidence de la hiérarchie ecclésiastique, est devenue plus tard le siège du barreau de Barcelone. 
La boîte aux lettres de ce bâtiment présente des symboles : Les hirondelles représentent la rapidité avec laquelle les avocats veulent plaider, les feuilles de lierre les contre-temps et lourdeurs administratives  et la tortue la lenteur.

Pont des Bisbe
On termine notre matinée avec une visite au Musée d'histoire de Barcelone, connu sous le nom de MUHBA. La visite du sous-sol permet de découvrir les vestiges d'un quartier romain.

On peut y trouver entre autres laveries, teintureries, fabrique de salaison de poisson et un endroit où était élaboré le vin.




En flânant dans les rues commerçantes nous nous dirigions vers un restaurant sur la Rambla.