Nombre total de pages vues

jeudi 31 mars 2016

Marché au Parc Sonsbeek à Arnhem (Pays-Bas)

Retour à ma précédente visite touristique aux Pays-Bas

dimanche 1er novembre 2015

Ma soeur avait insisté pour que je reste un jour de plus aux Pays-Bas pour me faire découvrir le marché au Parc de Sonsbeek à Arnhem qui a lieu chaque premier dimanche du mois. 
C'est en effet un marché qui vaut le détour et en plus ce 1er novembre il faisait un temps magnifique. Donc les conditions idéales étaient réunies pour flâner dans ce parc et pas besoin de parapluie.
Sur ce marché on trouve beaucoup de food trucks, des camions transformés en cuisine mobile. Au volant de leur véhicule professionnels et particuliers sillonnent les villes et proposent aux passants sandwichs, hamburgers, salades et boissons pour un repas rapide et peu cher.

Chez Sateboss vous pouvez acheter des brochettes de viande avec la fameuse sauce saté aux cacahuètes, spécialité de l'ancienne colonie des Pays Bas, l'Indonésie. 


Tables et chaises sont installées pour consommer sur place

Ici on fume du saumon
 

Et chez True Barista on vend d'excellents cafés italiens.
Chez Vive la crêpe (oui en Français !) on vous prépare des crêpes bretonnes

Mais alors le truck le plus exceptionnel est bien De Haarbus, un camion transformé en salon de coiffure !


En dehors des trucks il y a aussi beaucoup de stands de fromages, vins, pizza's, produits locaux, etc...


  
Rico's biokazen (Les fromages bio de Rico)







 Simply Delicious vend des fruits bio, joliment présentés.
Nous avons succombé aux pains de Luscious et en avons acheté un pour emporter à la maison.


De Groene horizon (l'horizon vert) vend sur le marché toutes sortes de charcuteries et j'ai découvert sur leur site internet qu'ils vendent également de la viande de haute qualité (entre autres Iberico) et du gibier. 

Olives, pesto, tomates séchées...

 Un choix énorme de fruits secs chez Mijn gedroogd fruit (mes fruits séchés)
Et un des stands les plus rigolos est bien le Tornado Potato : Avec une petite machine on coupe une pomme de terre en spirale qui est ensuite cuite en friture, vous pouvez choisir l'assaisonnement : sel, paprika, piri piri et bien d'autres encore. Voici leur fabrication :


Fabrication de pizzas sur place
Et sur place nous avons consommé un petit pain halloumi, poivrons grillés, roquette, harissa et mayonnaise chez Toast it :



Après le marché nous avons voulu nous installer à une des terrasses des restaurants du parc. Il fallait attendre un bon moment avant qu'une place se libère. Ce n'est pas étonnant pour un dimanche ensoleillé au mois de novembre !

Et voilà que ma soeur me convainc de rester encore un jour de plus pour faire une balade lundi dans les alentours d'Arnhem...

Lire la suite

mardi 29 mars 2016

Carpaccio de noix de St.-Jacques

J'ai mangé cette entrée dernièrement au restaurant Les Saisons à Perpignan et le serveur a bien voulu me donner les ingrédients de la recette.





Ingrédients par personne :

3 noix de St.-Jacques crues sans corail
huile d'olive
jus de citron vert
ciboulette
4 baies de poivre mélangées
baies rouges
fleur de sel
roquette

Préparation :

Couper les noix de St.-Jacques en très fines lamelles
Déposer les lamelles sur l'assiette et y verser un peu d'huile d'olive et le jus d'un citron vert
Moudre les 4 baies de poivre ainsi que les baies rouges et saupoudrer sur le carpaccio
Réserver au frigidaire
Au moment de servir ajouter la fleur de sel, la ciboulette finement ciselée et quelques feuilles de roquette

dimanche 27 mars 2016

Galice et Portugal - Pontevedra

Retour à samedi matin

Samedi 17 octobre 2015 après-midi

Basilique de Santa Maria a Maior

Pontevedra est la deuxième ville de Galice pour sa richesse patrimoniale, derrière St.-Jacques de Compostelle. Nous avons commencé notre visite par la Basilique de Santa Maria a Maior.


Mon oeil est toujours attiré par quelques détails comme ces statues :


et ce bonhomme qui tire la langue ? 


Cette basilique a été bâtie par la puissante confrérie des mariniers ce qui doit expliquer la présence de cette statue.

Ensuite nous nous sommes promenés dans le centre historique de cette ville. C'est une ville très agréable et calme et je pense qu'elle vaut la peine d'y passer un peu plus de temps qu'un seul après-midi.


A la Place des 5 rues Le calvaire d'Adam et Eve

Détail du calvaire



 Partout on trouve de belles placettes avec des terrasses accueillantes.

L'église gothique Saint François

Église de la Vierge Pèlerine

L'énorme magnolia dont on soutient une branche 
Voilà notre dernier jour en Galice s'achève et demain nous partons pour Porto au Portugal.

vendredi 25 mars 2016

Spaghetti à l'encre de seiche aux langoustines de Jamie Oliver



Cette recette que j'ai trouvée ici est servie aux restaurants "Jamie's Italian". Je l'ai trouvée très savoureuse et pour ça elle mérite de faire partie d'un menu de fête, mais aussi parce qu'elle contient des ingrédients assez onéreux comme les langoustines et le safran.
J'avais réservé quelques petites tomates cerises pour une plus jolie présentation. Ne serait-ce que par les couleurs cette recette est très appétissante.
J'ai pris quelques libertés minimes avec la recette de Jamie en remplaçant le piment rouge par un piment vert que j'avais encore dans mon frigo. Les spaghetti à l'encre de seiche sont remplacés par les tagliatelle de seiche. Je n'ai même pas cherché si je pouvais trouver la 'nduja, une saucisse piquante tartinable, spécialité de la région de Calabre, où je vais d'ailleurs me rendre prochainement ! Je l'ai remplacée par la soubressade qui lui ressemble beaucoup et qu'on trouve facilement ici.

Ingrédients pour 2 personnes :

200 g de spaghetti à l'encre de seiche*
8 langoustines
2 filets d'anchois
2 carottes
1 branche de céleri
1 oignon
huile d'olive
150 ml de vin blanc
2 feuilles de laurier
1 boîte de 400 g de tomates cerises**
1 piment rouge
2 gousses d'ail
1 càs bombée de 'nduja ou soubressade (saucisson piquante tartinable)
safran
basilic frais

Préparation :

Pour le bouillon :

Porter à ébullition une casserole d'eau pour cuire les pâtes
Saler l'eau une fois qu'elle bout
Couper la tête des langoustines
Tremper le corps des langoustines quelques secondes dans l'eau bouillante en les tenant par la queue (pour faciliter la décortication de la carapace) 
Décortiquer les langoustines et enlever le boyau
Dans une cocotte, verser un filet d'huile d'olive et lorsqu'elle est fumante, déposer les têtes de langoustines en les écrasant légèrement et les laisser colorer. Ajouter les filets d'anchois, les carottes coupées en rondelles, une branche de céleri coupée en tranches, un oignon émincé, les feuilles de laurier et le piment coupé en rondelles
Laisser cuire pendant 5 minutes, puis déglacer avec le vin blanc
Ajouter la boîte de tomates cerises ainsi que le safran en réservant 4 tomates cerises entières
(Dans la vidéo Jamie ajoute pas mal d'eau pendant la préparation et sa sauce est un peu trop liquide à mon goût. J'ai préféré ajouter très peu d'eau à la fin de la cuisson afin de conserver plus de saveur au bouillon)
Laisser cuire pendant environ 30 min, si besoin ajouter un peu d'eau chaude des pâtes, puis filtrer à l'aide d'un chinois en écrasant légèrement les légumes et les têtes de langoustines et laisser reposer le bouillon réduit en sauce

Pour les langoustines :

Dans un peu d'huile d'olive faire dorer légèrement l'ail émincé
Ajouter la 'nduja et mélanger à l'ail
Faire revenir les langoustines dans ce mélange
Ajouter un peu de vin blanc
Ajouter quelques feuilles de basilic émincées
Ajouter les 4 tomates cerises réservées (les laisser entières)
Mélanger

Finition :

Cuire les pâtes dans l'eau bouillante selon les indications sur l'emballage
Quand elles sont cuites les rajouter aux langoustines
Verser la sauce sur les pâtes et décorer les assiettes avec quelques feuilles de basilic frais

*Jamie utilise des spaghetti ; j'ai utilisé des tagliatelle al nero di seppia en vente chez Lidl pendant la semaine italienne
**Et aussi chez Lidl en vente pendant la semaine italienne les petites boîtes de pomodorini in succo di pomodoro qui sont excellentes

mercredi 23 mars 2016

Naples 2015 - Ercolano

Retour à jeudi 

Vendredi matin 25 septembre 2015

J'ai bien apprécié de retourner à Ercolano (Herculanum en latin), car en 2014 nous y étions allés un après-midi après avoir monté à pied le Vésuve le matin et je n'avais plus beaucoup d'énergie pour apprécier ce site archéologique.

L’éruption du Vésuve, le 24 août de l’an 79, a enseveli les deux villes romaines florissantes de Pompéi et d’Herculanum ainsi que nombre de riches maisons de la région. Depuis le milieu du XVIIIe siècle, elles sont progressivement mises au jour et rendues accessibles au public. Les vestiges de la cité résidentielle de détente d'Herculanum sont plus restreints que ceux de Pompéi mais mieux préservés. Les zones archéologiques de Pompéi, Herculanum et Torre Annunziata sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Cette fois-ci nous nous y sommes rendus le matin avec un guide et j'ai pu découvrir d'autres facettes du site.




Maison du squelette

 


Lieu de culte, tableau d'Hercule, Minerve et Junon

Lieu de culte, tableau d'Hercule et Achéloos




Salle de réception de la maison de Neptune en Amphitrite.
Plusieurs fresques et mosaïques trouvés à Ercolano sont exposés au musée archéologique de Naples que j'ai visité le 27 septembre.
Mosaïque de Triton du vestiaire de la section féminine des thermes

Sculpture représentant le mythe de Télèphe


En dégageant l'intérieur de la douzaine de voûtes qui servaient d'abris à bateaux, on découvrit 270 squelettes humains, un nombre qui en fait une découverte exceptionnelle sur un site antique.
Le dégagement complet et l'examen de la position des ossements démontrèrent que les victimes n'avaient pas été précipitées en vrac par la vague volcanique, mais avaient trouvé la mort en position allongée, réfugiées à l'abri au fond des salles voûtées ouvertes sur le rivage. De nombreux squelettes étaient dans leur posture d'origine, les os encore connectés les uns aux autres, sans marque de fractures ou de traumatismes. Certains portaient des bijoux en or, bagues ornées de pierres dures, bracelets, boucles d'oreilles et colliers, et l'un d'eux avait une trousse d'instruments chirurgicaux dans son étui. 

Les fouilles archéologiques menées par Charles de Bourbon en 1750 ont permis de mettre à jour une véritable bibliothèque dans une villa d'Herculanum appelée «la Villa des papyrus» qui contenait environ 1.800 rouleaux rangés sur des étagères. Très récemment j'ai vu à la télévision que ces rouleaux carbonisés pourraient être déchiffrés grâce à l'utilisation d'une technique d'imagerie non destructrice.

                     


Lire la suite