Nombre total de pages vues

mardi 29 novembre 2016

Soupe à la moutarde et au gingembre

Ingrédients :

1 échalote
50 g de beurre
50 g de farine
650 ml de bouillon de poule
6 morceaux de gingembre au sirop*
2 càs de moutarde à l'ancienne
1/2 càs de moutarde de Dijon
2 dl de crème légère
2 càs de sirop de gingembre*
poivre

gingembre au sirop et sirop de gingembre
*ces produits s'achètent tout prêts dans des épiceries spécialisées, mais on peut très facilement les préparer soi-même avec du gingembre frais (recettes sur internet)

Préparation :

Faire rissoler l'échalote finement émincée dans le beurre à feu doux pendant 1 minute
Ajouter la farine et bien mélanger
Ajouter petit à petit le bouillon tout en continuant à mélanger au fouet jusqu'à obtention d'une soupe légèrement liée
Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 5 minutes
Couper les morceaux de gingembre en tranches, puis en fines lamelles
Dans un bol mélanger les moutardes avec 3 càs de soupe chaude
Ajouter le mélange de moutarde, la crème, le sirop de gingembre et le gingembre émincé à la soupe
Poivrer et servir avec du pain complet et du beurre salé

dimanche 27 novembre 2016

Rue Crémieux - Paris XII



10 mars 2016

Quand j'étais invitée à la réception à Paris organisée au mois de mars par le Roi et la reine des Pays-Bas j'ai profité de mon déplacement pour faire un tout petit peu de tourisme à Paris, comme j'en ai l'habitude quand je suis dans la capitale. Sachant que je n'aurais que très peu de temps de libre j'avais planifié juste la visite d'une seule petite rue : la Rue Crémieux et elle vaut le détour !
Nous ne sommes qu'à deux pas de la Gare de Lyon mais on se croirait dans un village méditerranéen.
Les maisons n'ont à la base rien de particulier, mais les habitants ont eu l'excellente initiative de les peindre dans des couleurs pastel allant du rose au vert amande en passant pas du bleu ciel.
Les trottoirs sont remplis de jardinières ce qui contribue à l'aspect villageois.





Pour voir mes autres balades à Paris cliquez ici

vendredi 25 novembre 2016

Volaille farcie au sirop de liège


Ingrédients pour 6 personnes :

1 belle volaille vidée
1/2 pot de sirop de liège
150 g de veau haché
100 g de foies de volaille hachés
1 oeuf
1 grosse échalote
1 petit-suisse
2 càs de lait
4 tranches de pain de campagne
500 g. de châtaignes pelées cuites
10 cl. de bouillon de volaille
50 g. de beurre doux
1 càc de farine
Sel, poivre

Préparation :

Faites préchauffer le four à 190°C.
Hachez l'échalote et faites-la fondre à la poêle sur feu moyen avec une goutte de matière grasse.
Retirez la croûte du pain de campagne et déchirez la mie entre vos doigts. Mettez-la dans un saladier, mouillez avec le lait et écrasez bien. Ajoutez le petit-suisse, le veau et les foies de volailles hachés, l'œuf préalablement battu en omelette, 3 cuillères à soupe bombées de sirop de Liège et enfin les échalotes fondues. Salez, poivrez et mélangez bien.
Farcissez la volaille à moitié et mettez le reste de la farce dans un petit plat à gratin. Refermez la poularde à l'aide d'une aiguille et de ficelle de cuisine. Déposez-la dans un grand plat à four et massez-la avec le beurre. Enfournez pour 1 heure 30.
Sortez du four, tournez la volaille sur un flanc, ajoutez les châtaignes et le bouillon de volaille autour. Ré-enfournez pour 30 min. Mettez la volaille sur l'autre flanc au bout de 15 min.
Débarrassez la volaille du plat et couvrez-la pour la garder au chaud. Dégraissez la sauce et mettez le plat sur le feu, ajoutez 1 bonne cuillère à soupe de sirop de liège et une cuillère à café de farine. Mélangez vivement 3 min pour que ça épaississe.
Servez  la volaille accompagnée de châtaignes, de farce et de sauce au sirop de liège.

Recette de Louise Denisot


mercredi 23 novembre 2016

Route de l'Orange Peñíscola en Espagne 2


jeudi 29 septembre 2016

Ce matin nous visitons le centre historique de la ville avec ces petites rues sinueuses.


Le port de Peñíscola







Ermitana, patronne de Peñíscola




Nous terminons notre balade avec une visite du château.

lundi 21 novembre 2016

Haricots à basse température au four


Voilà une recette que ma soeur m'avait recommandée, que j'ai à moitié ratée, mais que j'ai pu récupérer, tout comme ma soeur d'ailleurs à qui est arrivé la même chose (ce qu'elle ne m'a avoué qu'après coup...) et que nous avons résolu de la même façon sans se consulter.

Ingrédients :

500 g de haricots secs (au choix blancs, rouges, borlotti...)
250 g de lardons fumés
1 oignon émincé
80 ml de mélasse
2 càc de moutarde en poudre
1 càc de poivre noir moulu
sel

Préparation :

Faire tremper les haricots pendant 6 heures ou toute une nuit
Égoutter et mettre dans une cocotte en fonte avec couvercle qui peut être utilisé au four
Ajouter 1 càc de sel et assez d'eau froide pour qu'elle couvre les haricots de 5 cm
Porter à ébullition, puis baisser le feu, remuer de temps en temps et cuire jusqu'à ce que les haricots soient tendres, environ 30 à 40 minutes
Égoutter les haricots et réserver dans un saladier

Préchauffer le four à 120°

Faire bouillir de l'eau
Remettre la cocotte en fonte sur feu moyen en faire rissoler les lardons
Éteindre le feu, poser les oignons sur les lardons et couvrir avec les haricots
Mélanger la mélasse, la moutarde en poudre et le poivre noir et ajouter aux haricots

Mélasse de sucre de canne et poudre de moutarde

Couvrir avec l'eau bouillante jusqu'à hauteur, mettre le couvercle, enfourner pendant 4 à 5 heures en vérifiant régulièrement s'il faut rajouter de l'eau
Sortir la cocotte du four, mélanger les haricots et vérifier l'assaisonnement 
Remettre la cocotte au four sans le couvercle, laisser la sauce réduire jusqu'à ce qu'elle forme une croûte en environ 45 minutes

Le résultat est que les lardons avaient complètement fondus dans la sauce
Pour servir j'ai fait revenir quelques lardons fumés supplémentaires dont j'ai garni les haricots.

Recette Baked beans du New York Times

samedi 19 novembre 2016

Séjour en Toscane - Pise

jeudi 20 octobre 2016

Ma prof d'italien de Dante Alighieri Perpignan a organisé un voyage en Toscane avec des étapes à Pise, Lucca et Siena. Même si j'ai déjà visité ces villes il y a une vingtaine d'années, j'avais envie d'y retourner, mais cette fois-ci avec une guide. On était 9 à partir en avion de Gerone et nous avons atterri en début d'après midi à Pise. Une fois installés à l'Hôtel Leonardo nous sommes allés à la recherche d'un endroit où manger un morceau. 

Arianne nous a rejoint. Arianne est toscane et a été stagiaire à la Dante et elle sera notre guide à Pisa et à Lucca.
La réceptionniste de l'hôtel nous a conseillé Il Montino, une pizzeria trattoria près de l'hôtel, où j'ai dégusté une spécialité pisane : la schiacciate cecina, c'est une focaccia ouverte au milieu et garnie d'une cecina, une sorte de galette aux pois chiches. 
la schiacciate cecina

J'y ai reconnu tout de suite la socca niçoise. Selon l'endroit où l'on se trouve on l'appelle socca (à Nice), cecina (à Pise) ou farinata (à Gênes). Ceux qui me suivent sur ce blog savent que mes voyages sont non seulement culturels mais également culinaires. J'aime découvrir les spécialités culinaires de chaque région et le cas échéant les préparer ensuite à la maison. 



Avant de nous rendre à la Piazza dei Miracoli nous flânons un peu dans la ville, où à chaque coin de rue on tombe sur des étals de fruits et légumes et j'ai vu que certains étaient encore ouverts à 11 heures du soir.
Quelques impressions de la ville :


Torre del Campano
On remarque dans cette région un grand nombre de tours qui sont finalement un signe extérieur de richesse. Plus la tour est haute, plus la famille est importante.

Lire la suite

jeudi 17 novembre 2016

Potage Parmentier et oeufs de caille pochés



Ingrédients :

350 g de pommes de terre à chair farineuse
2 petits poireaux
1 saucisse fumée
35 g de lardons
2 oignons
12 oeufs de caille
4 cl de vinaigre d'alcool blanc
ail, thym, laurier,
sel
huile d'olive

Préparation :

Casser les oeufs et les conserver dans un petit bol avec une càs de vinaigre blanc
Éplucher les légumes
Tailler les poireaux en 2, les laver à l'eau froide puis émincer finement
Ciseler l'oignon en petits dés
Tailler la saucisse fumée en grosses tranches
Dans un faitout, verser un filet d'huile d'olive et faire suer les oignons avec une pincée de sel fin et les cuire doucement pendant 5 minutes
Ajouter la saucisse et les lardons puis les poireaux, couvrir et cuire à feu doux pendant 5 minutes
Pendant ce temps, laver les pommes de terre sans les éplucher, tailler les pommes de terre en 4, puis en lamelles très fines et ne plus les laver
Les ajouter aux poireaux puis mouiller avec de l'eau à hauteur des légumes et cuire à feu vif pendant 10 minutes
Dans une casserole mettre 30 cl d'eau salée à bouillir avec le reste de vinaigre
Fouetter pour créer un tourbillon et ajouter les oeufs de caille, les laisser cuire 1 minute puis les réserver dans un peu d'eau froide
Servir le potage avec les oeufs et décorer d'herbes fraîches

Recette de l'Atelier des chefs

mardi 15 novembre 2016

Restaurant Don Quichotte à Canet en Roussillon

Mise à jour 17/11/2016 :
J'envoie toujours mes articles sur les restaurants aux restaurants en question. Mon mail au Don Quichotte est revenu ... Je viens de lire sur Facebook  que le couple vient de raccrocher son tablier. Jimmy va travailler à l'Ancienne Ecole. Dommage pour Canet qui perd un excellent restaurant gastronomique.

Chaque année les membres du Cercle Néerlandais Catalunya se retrouvent autour d'une bonne table pour fêter la nouvelle année. Et chaque année nous avons des difficultés à trouver une date qui convienne à tout le monde. En 2016 nous nous sommes souhaité la bonne année le 21 février. Presque on aurait pu se souhaiter joyeuses Pâques ! 

Pour cette occasion nous avions choisi le restaurant Don Quichotte à Canet en Roussillon. Ce restaurant a été repris en 2013 par Jimmy et Sandra Nicaud après la retraite des précédents propriétaires.

Mousse d'oeufs de galinette

Carpaccio de saumon fumé par nos soins, betteraves, fenouil, carottes, et radis noir

Filets de sar, chou romanesco, butternut, fenouil, navets, carottes, radis

Chou craquelé, crème et marmelade d'oranges bio
Les plats était accompagnés avec du vin rouge et du vin blanc. 
J'ai beaucoup apprécié ce restaurant que je mets dans mes bonnes adresses.

dimanche 13 novembre 2016

Choux de Bruxelles au gingembre et pomme


Ingrédients :

400 g de choux de Bruxelles
1 oignon
1 gousse d'ail
2 cm de gingembre frais râpé
1 grande pomme
2 càs d'huile
2 càs de sauce chili douce

Préparation :

Nettoyer les choux et couper en deux
Émincer l'oignon et l'ail
Éplucher la pomme et couper en cubes
Chauffer l'huile dans un wok
Faire frire légèrement l'oignon, l'ail et le gingembre râpé jusqu'à ce que ce mélange dégage une bonne odeur
Ajouter les choux de Bruxelles et les faire sauter au wok pendant 4 minutes
Ajouter les dernières deux minutes les cubes de pommes
Ajouter la sauce chili ainsi qu'1 dl d'eau et laisser mijoter les choux jusqu'à ce qu'ils soient cuits

Ces choux accompagnent bien la viande de porc

Recette du magazine Allerhande de Albert Heijn

vendredi 11 novembre 2016

Route de l'Orange Peñiscola en Espagne 1

mercredi 28 septembre 2016

Fin septembre je me suis inscrite à un petit voyage de 4 jours à Peñiscola en Espagne organisé par l'Association Canet Accueil. Le voyage s'est fait en bus et le trajet de 425 km a été parcouru en une journée avec un arrêt pour le déjeuner à Gerone au Gran Bufet Lliure
Ceux qui ont un bon coup de fourchette s'y régaleront : le choix du nombre de plats est énorme et vous y mangerez pour 15 € vin et café compris. Même le cava espagnol (vin pétillant) est en libre service et compris dans le prix.
 Je vous montre juste un petit aperçu des plats proposés.





Et puis les desserts :







Et le soir quand nous sommes arrivés à notre hôtel rebelote ! L'Hôtel Peñiscola Palace propose également un buffet, peut-être un peu moins varié, mais quand même avec un très grand choix de plats. Et une chose qui m'a étonnée, le cava est proposé au petit déjeuner, mais pas aux autres repas de la journée ! Certains aliments sont préparés à la plancha devant vous.




La piscine de l'hôtel
J'ai l'impression qu'on a passé la journée à manger et ce n'est pas faux ! Le soir après dîner on s'est promené au front de mer pour digérer notre première journée.
Le front de mer de Peñiscola

Au loin nous apercevons le château et le centre historique de Peñiscola

Demain nous aurons l'occasion de nous dépenser et d'éliminer les repas du premier jour en visitant le centre historique et le château, car j'ai vu qu'il faudra grimper un peu. 

Lire la suite