Nombre total de pages vues

mardi 28 février 2017

Salade de pois chiches aux amandes et dattes

Ingrédients :

jus d'un demi citron
2 càs d'huile d'olive
sel et poivre
1 boîte de 400 g de pois chiches rincés et égouttés
persil émincé
100 gr de dattes dénoyautées coupées en morceaux
125 g de tomates cerises coupées en morceaux
2 càs d'amandes grillées
3 oignons de printemps coupés en rondelles
2 càs de graines de courge grillées
1 poivron rouge long coupé en morceaux
graines de chanvre

Préparation :

Mélanger le jus de citron, l'huile d'olive, le sel et le poivre
Mélanger tous les ingrédients avec le dressing
Parsemer la salade de graines de chanvre (je n'en avais pas)

dimanche 26 février 2017

Séjour en Toscane - Siena

Samedi 22 octobre 2016

Nous quittons Pisa et nous rendons à Siena en train où nous arrivons en fin de matinée. Le train n'est vraiment pas cher en Italie, 6 € pour un trajet de 2 heures. Le temps de nous installer à l'Hotel Alma Domus et nous partons à la recherche d'un restaurant. 2 personnes du groupe avaient de très bons souvenirs du Restaurant Bagoga Grotta di Santa Caterina et j'ai suivi leur conseil.

Le cadre est très sympa, idem l'ambiance. C'est une adresse très connue des habitants de Siena. J'ai commandé un menu qui était copieux. Mais j'avais oublié de noter les noms de plats.
J'ai donc envoyé un mail au restaurant et quelle ne fut pas ma surprise de recevoir une réponse dans les 10 minutes qui ont suivi ma demande :



"Buonasera

Grazie a lei, mi fa piacere che la nostra cucina sia stata si suo gradimento

I piatti che ha fotografato sono

1) rigatoni alla zozzona ( salsa di cipolla rossa di Certaldo cotta a fuoco lento e panna)

2 scaloppina alla grotta ( vitello con una salsa di ricotta e spinaci )

3)patate novelle al forno

4) torta di riso con macedonia di frutti di bosco

Se vuole sul nostro sito trova tutte le informazioni www.bagoga.it 

Grazie

A presto

Francesco" 

Si on ne veut pas se tacher en mangeant des spaghettis mieux vaut utiliser une serviette !
Et voici mon choix avec les noms des plats que m'a donnés Franceso :
Rigatoni alla zozonna (salsa di cipolla rossa di Certaldo cotta a fuoco lento e panna)

Scaloppina alla grotta (vitello con una salsa di ricotta e spinaci)

Patate novelle al forno

 Torta di riso con macedonia di frutti di bosco
Je peux vous recommander ce restaurant qui fera partie de mes bonnes adresses.
Ici la statuede la lupa senese devant il Duomo de Sante Maria Assunta à Siena
Et voilà, partout où je me suis promenée j'ai vu une statue de la Louve avec Senius et Aschius, fils de Remus. Cette représentation mythologique commémore la fondation de la ville de Sienne par les fils de Remus, assassiné par son frère Romulus au moment de la fondation mythique de la ville de Rome. Ainsi, après le meurtre de leur père, les deux frères fuirent leur oncle  emmenant la louve qui avait nourri et protégé leur père et leur oncle. Ils atteignirent une vallée où ils décidèrent de s’établir. Ainsi fut fondée la ville qui prit le nom de l’aîné des deux frères : Senius, qui devint Siena.
Piazza del Campo avec il Palazzo Pubblico
L'après-midi nous avons rendez-vous avec Chiara, notre sympathique guide à Siena à la Piazza del Campo.
Et voilà encore la lupa senese (la louve de Sienne)... à l'angle du Palazzo Pubblico

Piazza del Campo

La fontaine : Fonte Gaia sur la Piazza del Campo

Nous visitons avec elle l'après-midi La Cathédrale Notre Dame de l'Assomption, ou Santa Maria Assunta en italien, en 2 étapes, car lors de notre première visite une partie de la cathédrale était fermée et Chiara a négocié pour nous que nous puissions enter une deuxième fois avec le même ticket, ce que nous avons fait le lendemain. Je publierai un article à part sur ces 2 visites, car la Cathédrale mérite bien un article dédié à elle.


Le soir nous avions décidé de manger dans un des restaurants à proximité de notre hôtel. Avant de faire notre choix j'ai fait le tour des restaurants du coin. Tous étaient complets. Oui, nous sommes samedi soir et tous m'ont dit qu'il fallait réserver. Malgré la crise, les italiens ne se privent pas de sorties et de restaurants. Il y avait la queue devant chaque restaurant. Nous avons eu la chance de finir par trouver une table pour 4 à la Pizzeria di nono Mede. Je crois que j'ai bien fait de commander seulement une pizza, car ce que j'ai pu lire les gens du coin apprécient moyennement ce restaurant qu'ils appellent attrape-touristes.
Pizzeria di nono Mede

Ma pizza était quand-même bonne. Et je voudrais ajouter un point positif. Avant qu'on soit servis j'ai fait tomber ma fourchette parterre. Je l'ai ramassée et essuyée avec ma serviette. Je ne sais comment le serveur s'en est aperçu, mais à un moment donné il est revenu à notre table et a changé ma fourchette. Il m'a bluffée.





Je termine cet article avec une particularité bien italienne. Vous connaissez certainement ces enseignes des bureaux de tabacs italiens : Sali e Tabacchi : sel et tabac. Que vient faire le sel là dedans ? L'Etat italien a le monopole sur le tabac et dans le passé aussi sur le sel. Le sel se vend maintenant aussi dans les épiceries et supermarchés, mais reste également en vente aux bureaux de tabac. J'ai voulu en avoir le coeur net et j'ai demandé dans une tabaccheria s'il vendait du sel. Et en effet, le vendeur m'a montré un paquet de sel ! Il m'a expliqué que les bureaux de tabac ne vendent que du sel haut de gamme et qu'il avait toujours sa clientèle pour ce produit.



vendredi 24 février 2017

Paccheri avec du lard de Colonnata sur un lit de crème de pois chiches

Les paccheri du restaurant Sotto le logge del Papa

Pendant mon séjour à Sienne j'ai mangé des Paccheri con lardo di Colonnata su letto di ceci e rosmarino au restaurant Sotto le Logge del Papa. Ce plat m'avait plu par son originalité, pour une fois pas de sauce tomates dans les pâtes, mais une crème de pois chiches que j'ai appréciée beaucoup. A l'aéroport de Pise j'avais acheté du lard de Colonnata et je pouvais donc me lancer à copier la recette. Pour voir une autre recette que j'ai préparé dans le passé avec ce lard cliquez ici. Il me restait plus qu'à acheter les paccheri que j'ai trouvés au magasin Buon Gusto à Perpignan.


J'ai vu d'ailleurs sur leur site qu'ils vendent la ciambella ricotta con 'nduja calabrese. J'y retournerai un de ces jours pour en acheter, car j'adore la 'nduja comme vous avez pu le lire dans mes articles sur la Calabre.

J'ai cherché un peu dans mes nombreux livres de cuisine, sur internet, mais je n'ai bien sûr pas trouvé la recette, donc j'ai improvisé un peu et je dois dire que le résultat se rapproche de ce que j'ai goûté au restaurant à Siena. 
J'ai une remarque au sujet des pâtes. J'aime manger les pâtes al dente et sur le paquet était mentionné 14 minutes de cuisson ou 12 minutes pour al dente. Je les ai goûtées à 12 minutes, mais elles étaient vraiment pas cuites, même pas à 14. J'ai dû les laisser au moins 20 minutes, car elles sont très épaisses. Si vous voulez préparer cette recette je vous conseille de goûter les pâtes et d'adapter la cuisson à votre goût.


Ma recette : j'ai été un peu plus généreuse avec le lardo 


Ingrédients :

350 g de paccheri
1 petite boîte de pois chiches
du lard de Colonnata
romarin
ail
jus de citron
huile d'olive
sel et poivre

Préparation :

J'ai commencé par préparer la crème de pois chiches. Vous pouvez bien sûr partir avec les pois chiches crus à tremper et les cuire ensuite. J'ai opté pour la facilité et j'ai pris une petite boîte de pois chiches.
Je les ai écrasés au mixeur plongeant en ajoutant un citron pressé, de l'huile d'olive, du sel et du poivre. J'ai coupé très finement le romarin que j'ai fait infuser quelques minutes dans un peu d'eau frémissante avec 1 gousse d'ail écrasée avant de l'ajouter à la crème de pois chiches. La crème doit être assez relevée, ne ménagez pas le moulin à poivre. Si le mélange est trop épais ajoutez un peu d'eau.
Ensuite passez cette purée surtout au tamis afin d'obtenir une crème bien lisse. Si nécessaire ajoutez de l'eau. Vous pouvez faire réduire la crème par la suite.  

Pendant ce temps cuire vos pâtes et faites fondre à part le lard de Colonnata coupé en fines lamelles. Réchauffer votre crème de pois chiches.

Servir les pâtes sur un lit de crème de pois chiches et versez le lard et un peu de sa graisse sur les pâtes. Poivrez généreusement.

mercredi 22 février 2017

Déjeuner champêtre des Amis du Vieux Canet

Le 19 juin l'Association Les Amis du Vieux Canet a organisé un déjeuner champêtre pour clôturer la saison 2015/2016. De nombreux membres se sont déplacés pour assister à ce repas. J'y ai revu pas mal de personnes que j'avais rencontrées à l'occasion des voyages en Russie et Grèce.
Les festivités avaient lieu dans l'aire de pique-nique à côté de l'Arboretum.

2 énormes pains bien  appétissants accompagnaient le repas
Et voici le menu :

Apéritif muscat
Moules grillées
Porcelet à la broche avec ses légumes
Camembert à la braise
Fougasse géante et café
Le tout bien sûr arrosé généreusement de vin rosé et rouge
Les porcelets


Moules aux poivrons




Pommes de terre aux poivrons


Camembert braisé


Et pour terminer cette superbe fougasse


Le repas fut assuré par le traiteur  A la Broche 66
Après le repas il y avait la possibilité de se dégourdir les jambes sur la piste de danse.

lundi 20 février 2017

Soupe d'endives

J'ai trouvé cette recette dans un vieux numéro du magazine hollandais Allerhande. Comme je veux petit à petit me débarrasser d'un énorme tas des ces magazines, je les feuillette une dernière fois et je découpe juste quelques recettes qui retiennent mon attention, dont celle-ci. Elle est du chef Jan de Wit du restaurant "Le Restaurant" à Amsterdam qu'il a fermé récemment, mais il annonce en décembre 2016 sur Facebook qu'il a l'intention de le ré ouvrir prochainement. Dans l'article qui introduit cette recette il raconte qu'il s'agit d'une vieille recette qu'il maintient toujours sur sa carte.
Cela m'a intriguée et même si la liste des ingrédients est assez conventionnelle (endives, roquefort et noix) sa recette m'a quand même séduite. Après l'avoir préparée je peux dire que je l'ai beaucoup appréciée.

Ingrédients :

1 kg d'endives
1 échalote
2 tranches de jambon cuit
25 g de beurre
125 ml de bouillon de boeuf
250 ml de crème
25 g de roquefort
4 noix
sel et poivre

Préparation :

Nettoyer et couper les endives en petits morceaux
Émincer l'échalote
Couper le jambon en petits morceaux
Faire fondre l'échalote pendant 2 minutes dans le beurre
Ajouter le jambon et mélanger
Ajouter les endives, l a crème et le bouillon et porter à ébullition
Réduire le feu et laisser cuire à feu doux pendant 15 minutes
Entre temps couper le roquefort en menus morceaux et hacher les noix
Mixer la soupe à l'aide du mixeur plongeant, puis passer la soupe au tamis afin d'obtenir un mélange velouté
Réchauffer la soupe et vérifier l'assaisonnement
Servir dans les assiettes et parsemer de roquefort et de noix

samedi 18 février 2017

Balade à Zutphen (Pays-Bas)

Ma soeur m'a suggéré une visite de la ville de Zutphen. Nous y sommes allées en voiture et à l'arrivée juste à côte du parking on est tombées sur un stand de hareng. Alors je n'y échappe pas : il m'en faut un sans faute ! Avec un petit pain blanc mou et des oignons. Rien que d'y penser j'ai l'eau à la bouche.


L'église Sint Walburgiskerk
Nous avons fait une visite guidée organisée par l'Office du Tourisme pour 5 € per personne. Notre balade a démarré au centre de la ville. Zutphen, une ville hanséatique, est l'une des plus anciennes villes de la Hollande.
Nous faisons une halte à la boutique/musée Het Snoepje (le Bonbon). La boutique est aménagée à l'ancienne et on peut y acheter plus de 200 sortes de bonbons hollandais d'antan, mais également les belles boîtes métalliques de réglisse calabrese Amarelli ainsi que les boîtes nostalgiques italiennes Leone. Pendant la visite on n'a pas eu le temps de faire des achats et on s'était promis d'y retourner à la fin de la visite guidée. Sauf que...après avoir marché des kilomètres nous n'avons pas eu le courage d'y retourner.



Les villes hanséatiques hollandaises, fondées à une époque où Amsterdam était encore seulement une petite place, visaient à développer les échanges et le partage des connaissances. Zutphen en est un bon exemple et cela se voit aux beaux restes des 14e et 15e siècles. Habituellement proches de l'eau, parce cela était important pour le transport, elles ont un passé riche, de magnifiques monuments et des façades uniques. impose.
Berkelpoort
Cette porte d'eau faisait partie de la muraille de la ville.
Agnietenhof

A Zutphen on peut trouver plusieurs cours très paisibles, loin du bruit de la ville. Nous en avons visité plusieurs. Ici l'Agnietenhof, la cour d'Agnès, qui était habitée par des femmes pieuses.

Deux maisons dans la rue Geweldigershoek, à gauche la maison la plus petite de la ville
Luthershofje
Les maisons dans cette cour étaient destinées aux pauvres.

Broederenkerk
Cette église est une des rares églises monastiques bien conservées aux Pays-Bas. Aujourd'hui cette église héberge une magnifique bibliothèque.
La bibliothèque dans une église

Spiegelstraat 13 où sont conservées les archives de la ville

Dans la rue Heukestraat on fabriquait la poudre pour puddings




Restaurant Bodega Wijnhuistoren



Armenhage

La boutique De Pelikaan existe depuis plus de 200 ans est spécialisée en thé et café qu'on peut aussi consommer sur place. Mais on peut y trouver beaucoup d'autres articles typiquement hollandais : gâteaux, chocolats et bonbons.
Il y a bien plus à visiter à Zutphen. Ici je vous ai donné un petit aperçu. Sachez qu'en dehors d'Amsterdam, Volendam, Keukenhof, etc. il y a beaucoup d'endroits magnifiques, peut-être moins connus par les touristes, à visiter. A bon entendeur ...