Nombre total de pages vues

vendredi 31 décembre 2021

Trinxat par Alain Ducasse


Pour commencer j'avoue que cette photo n'est pas de moi, je l'ai empruntée car j'ai oublié de prendre ma préparation en photo. Ma présentation n'était pas identique car je n'ai pas utilisé de cercle pour servir ce trinxat.

Il me restait un bon morceau de chou vert et pour l'utiliser je suis tombée sur ma préparation de Trinxat et en relisant mon article je lis qu'Alain Ducasse avait fait une version basque de ce plat catalan en y ajoutant du piment d'Espelette et une touche espagnole et utilisant du jambon pata negra.
J'ai  préparé sa recette, mais moi j'y ai apporté une touche italienne en remplaçant la pata negra par du jambon culaccia que mon ami italien Leo m'a ramené de la région de Parme. La culaccia est une version un peu moins chère du culatello. Contrairement au Culatello, la Culaccia n'est pas enfoui dans l'intestin de l'animal. C'est la couenne protège la chair du jambon d'une sécheresse excessive. En fin d'affinage, la partie externe maigre de la cuisse est recouverte de saindoux, obtenu à partir de la graisse de porc : ainsi, la viande reste moelleuse, même après affinage. Le résultat est un jambon maigre, avec peu de déchets, doux comme le jambon Culatello. La Culaccia a une forme régulière, arrondie et allongée, ce qui permet d'obtenir des tranches toujours les mêmes, de la première à la dernière. Son goût est très doux.

Ingrédients pour 6 personnes :

800 g
 
Pomme de terre à chair fondante (monalisa)
6 tranches fines
 
Jambon pata negra (pour moi Culaccia)
1
 
Chou vert
1 gousse
 
Ail
15 cl
 
Bouillon de légumes
Piment d'Espelette
Huile d'olive
Sel et poivre


Préparation :

Préchauffez le four à 150 °C. 
Déposez les tranches de jambon sur une plaque huilée.
Faites-les sécher 15 min au four.
Laissez-les dans le four éteint.

Epluchez les pommes de terre.
Coupez-les en gros morceaux.
Rincez-les.

Retirez les feuilles extérieures du chou.
Détachez toutes les autres feuilles du trognon.
Faites-les cuire 5 min dans une casserole d’eau bouillante salée.
Rafraîchissez-les, égouttez-les et séchez-les.
Retirez les grosses côtes.
Coupez les feuilles en larges lanières.


Chauffez un filet d’huile d’olive dans une cocotte.
Faites-y revenir 2 à 3 min les pommes de terre avec l’ail écrasé et 2 pincées de piment d’Espelette.
Ajoutez les lanières de chou.
Versez le bouillon.
Laissez cuire à couvert 30 min à feu moyen. Au terme de la cuisson, tout le liquide doit être absorbé et le trinxat, onctueux avec quelques morceaux contrairement au trinxat catalan qu'on écrase. 


À l’aide d’un cercle, dressez le trinxat sur les assiettes de service chauffées. Garnissez de tranches de jambon et saupoudrez d’un peu de piment d’Espelette.

J'ai bien apprécié la version d'Alain Ducasse. Je n'avais pas utilisé tout le jambon séché au four et gardé quelques tranches dans le frigo que j'ai mangées le lendemain à l'apéro. C'est là que je me suis rendu compte que le jambon si doux avant séchage était très salé après séchage. Je ne l'avais pas remarqué la veille combiné avec les légumes.

 

jeudi 30 décembre 2021

Céleri-Rave à la milanese


Comme toujours quand j'achète un céleri-rave pour une recette il m'en reste beaucoup et je cherche des recettes pour l'accommoder. Dans ma série de magazines reliés "La Cuisine de A à Z" j'ai trouvé cette recette qui m'a plu. *En hiver j'utilise des tomates en boîte.

Ingrédients :

1 céleri-rave
100 g de parmesan râpé
500 g de tomates *
2 càs d'huile
thym et basilic
50 g de beurre
1 citron
1 gousse d'ail
sel et poivre

Préparation :

Coupez-le citron et pressez-le
Epluchez le céleri-rave, coupez-le en quartiers, coupez ces quartiers en tranches
Arrosez-les de jus de citron
Faites bouillir environ 2 litres d'eau salée et jetez le céleri dans cette eau en pleine ébullition
Epluchez les tomates, coupez-les en petits morceaux et retirez les graines et l'eau de végétation
Epluchez l'ail, écrasez-le

Faites chauffer l'huile dans un petit sautoir, ajoutez l'ail, laissez cuire un instant sans laisser à l'ail le temps de colorer : il deviendrait amer
Ajoutez les tomates, le thym et le basilic, salez, poivrez, couvrez et laissez cuire à feu doux

Allumez le grill du four

Lorsque le céleri est cuit à point, c'est-à-dire lorsqu'il est tendre mais sans s'écraser, égouttez-le
Beurrez le fond et les bords d'un plat à gratin
Coupez le reste du beurre en fines lamelles
Disposez une couche de céleri dans le fond du plat
Sur cette couche de céleri, disposez quelques lamelles de beurre puis saupoudrez de parmesan râpé
Recouvrez d'une autre couche de céleri et ainsi de suite jusqu'à épuisement

Passez la sauce tomate au chinois
Versez cette sauce tomate sur la dernière couche de céleri et terminez par le reste du parmesan râpé et le reste du beurre

Enfournez et laissez dorer.

mercredi 29 décembre 2021

Minestra de châtaignes, épeautre, pois chiches et chou vert

Une bonne soupe pour les journées froides. Je me suis inspirée d'une recette du magazine La Cucina italiana, mais je l'ai relevée un peu en ajoutant un peperoncino (petit piment sec) et du paprika piquant.

Cette recette m'a permis d'utiliser les légumes qui restaient au frigo. *N'ayant pas de carotte je l'ai remplacée par ½ poivron rouge. Les restes du chou vert des pizzoccheri ont servi à je ne sais plus combien de recettes que j'ai préparées depuis. J'ai doublé la quantité indiquée car je n'avais pas de **chou palme. Finalement on peut mettre tous les légumes d'hiver dans cette soupe.

Pour le bouillon de légumes j'ai suivi le conseil de grands chefs qui disent toujours qu'ils ne jettent rien et utilisent les épluchures des légumes pour fabriquer leur propre bouillon. Chez les chefs les cubes Knorr sont bannis !
Alors comme l'autre jour j'ai utilisé beaucoup de légumes pour préparer un buffet j'ai gardé toutes les épluchures d'oignons, d'ail, céleri-rave, la partie verte d'un poireau et même les peaux et graines de poivrons rouges grillés. J'ai mis le tout dans une casserole d'eau et j'ai laissé frémir pendant 1 à 2 heures. Ensuite j'ai filtré le bouillon que j'ai mis au congélateur. Alors ce bouillon très parfumé allait à merveille à cette minestra. Je me suis promis de refaire régulièrement du bouillon anti gaspi maison.

Ingrédients :

250 g de châtaignes cuites
240 g de pois chiches cuites
200 g d'épeautre
160 g de chou palmier**
160 g de chou vert
10 g de cèpes séchées
1 échalote
1 feuille de laurier
1 carotte*
1 gousse d'ail
(en option 1 peperoncino et du paprika piquant)
1,6 l de bouillon de légumes
marjolaine
sel
huile d'olive extra vierge

Préparation :

Mettre l'épeautre à tremper au moins pendant 6 heures
Mettre les cèpes séchées à tremper dans de l'eau tiède environ 30 minutes
Couper les feuilles des choux en morceaux et couper les côtes en petits cubes
Couper la carotte en cubes, couper l'échalote en rondelles, écraser la gousse d'ail sans enlever la peau
Egoutter et émincer les cèpes, filtrer l'eau de trempage et réserver

Faire revenir dans un peu d'huile d'olive l'échalote, la carotte, les cèpes, les côtes de choux, la feuille de laurier, la marjolaine, l'ail.
Ajouter l'épeautre égoutté, le bouillon (commencez par mettre la moitié et rajoutez peu à peu si besoin), l'eau de trempage des cèpes et cuire le tout 20 minutes
(en option ajouter le petit piment rouge sec entier)
Saler, ajouter les pois chiches et les châtaignes et poursuivre la cuisson encore 10 à 15 minutes

Faire revenir les feuilles de chou dans un peu d'huile d'olive et un peu de sel pendant 3 à 4 minutes, tout en les laissant croquants. Ajouter la moitié à la minestra et éteindre le feu après 5 minutes

Vérifier l'assaisonnement
Servir dans les assiettes et garnir avec le reste des feuilles de chou rissolées.


mardi 28 décembre 2021

APCM Journée Collioure - Port Vendres - Paulilles

L'ex Association Les amis du vieux Canet devenue Les Amis du Patrimoine Canétois et Méditerranéen a organisé le 12 octobre une visite à l'église Notre Dame des Anges de Collioure et au musée en plein air au sein de l'ancienne dynamiterie Nobel à Paulilles. Depuis que j'habite ici dans la région je n'ai jamais visité l'église, donc cela m'intéressait de la découvrir. 

La journée est belle et nous nous approchons à pied de l'église de Collioure.


Derrière nous on distingue le Château Royal de Collioure.


Cette église est de style gothique méridional à nef unique. le clocher servait auparavant de fanal pour les marins désireux de rentrer au port. La nef est flanquée de 8 chapelles. Elle contient un très important mobilier dont le Retable de St Jean (1697). Elle possède également des panneaux primitifs du XVe. Elle a également un trésor, dit "Trésor de Collioure" : Deux croix processionnelles, des chandeliers, des ostensoir, un ciboire, deux encensoirs, deux burettes, des plats de quête du XVIe siècle, des reliquaires, quatre bourdons du XVIIe et des ornements du XVIIe siècle également. L'église est composée de 8 chapelles situées latéralement et d'un grand retable, oeuvre du sculpteur catalan Joseph Sunyer de Manresa (qui fit également des retables de la cathédrale de Perpignan), le retable du maître-autel de Collioure est l'un des plus imposants de la région.





Quelques photos des différentes chapelles :







De Collioure nous partons à Port-Vendres où nous déjeunons au Restaurant le Chalut situé sur le quai.

Le port de Port-Vendres

Jambon Serrano et pain tomate

Bouillabaisse

Poire pochée au sirop de Banyuls

et le café bien sûr pour clôturer le repas

Après le restaurant nous nous rendons au musée de Paulilles que j'ai visité déjà plusieurs fois. Vous pourrez découvrir mon reportage dans cet article.


Le 12 octobre on se baigne encore à Paulilles.


lundi 27 décembre 2021

Velouté de topinambours, gorgonzola et chocolat

Ingrédients :

250 g de topinambours
100 g de lait frais
1 oignon nouveau
1 pomme de terre
cerfeuil
400 g de bouillon de poule (ou de légumes pour les végétariens)
30 g de gorgonzola piccante
1 échalote
chocolat noir
huile d'olive extra vierge
sel et poivre

Préparation :

Éplucher la pomme de terre et les topinambours
Faire revenir les légumes dans un filet d'huile d'olive ensemble avec l'oignon frais et l'échalote épluchée et émincée
Ajouter le bouillon et le lait et cuire pendant 20 à 30 minutes
Réserver une partie du bouillon et mixer le reste avec 2 càs d'huile, le sel et le poivre et ajouter éventuellement le bouillon mis de côté pour obtenir l'épaisseur souhaitée
Servir le velouté dans les assiettes
Couper le gorgonzola en morceaux et garnir le velouté avec le fromage et le chocolat râpé
Ajouter un filet d'huile d'olive et du cerfeuil.

Recette du magazine italien "La Cucina italiana"

dimanche 26 décembre 2021

Purée de vitelottes (ou patates douces) au ciron vert et yaourt de Yotam Ottolenghi


Vous pouvez remplacer les vitelottes par des patates douces.

Ingrédients :

550 g de vitelottes (ou patates douces) épluchées et coupées en morceaux de 2 cm
fleur de sel
40 ml d'huile d'olive
2 citrons verts, les zestes râpés des 2 et 1 coupé en quartiers
200 g de yaourt à la grecque
½ gousse d'ail épluchée et écrasée
1½ càs de mélasse de grenades
2 càc de feuilles de coriandre ciselées
½ piment rouge épépiné et émincé
1½ càs de graines de sésame toastées

Préparation :

Éplucher et cuire les vitelottes dans de l'eau salée bouillante sur feu moyen pendant 10 à 12 minutes
Egoutter, ajouter 1 càs d'huile d'olive et réduire en purée
Laisser refroidir un peu et ajouter la moitié de la zeste de citron vert et 2 càs de yaourt
Servir sur un plat de service et former des creux à l'aide du dos d'une cuillère
Mélanger le reste du yaourt avec l'ail et 1 càs d'huile d'olive et du sel et verser dans les creux
Verser la mélasse sur le plat et le reste de l'huile, saupoudrer avec les feuilles de coriandre, le piment, les graines de sésame et le reste des zeste de citron vert
Saupoudrer de fleur de sel et servir avec les quarts de citron vert.

samedi 25 décembre 2021

Soupe de céleri-rave, châtaignes et riz de Nigella Lawson


Ingrédients :

300 g de céleri-rave
1 grand poireau
persil
thym
2 gousses d'ail
3 càs d'huile d'olive extra vierge
50 g de beurre
½ càc de macis
225 g de riz arborio
4 càs de marsala
1½ l de bouillon de poule (ou bouillon de champignons)
100 g de châtaignes cuites
parmesan ou  pecorino 

Préparation :

Eplucher le céleri-rave et couper en cubes de 1-2 cm
Laver le poireau, couper en deux dans la longueur et émincer
Nettoyer 3 càs de persil
Mesurer 1 càc de feuilles de thym
Nettoyer les gousses d'ail

Dans un faitout chauffer 1 càs d'huile d'olive et 25 g de beurre
Quand le beurre a fondu ajouter le poireau et cuire pendant 3 à 5 minutes en mélangeant

Ajouter 3 càs de persil et le thym, l'ail émincé
Ajouter le reste du beurre, ajouter les cubes de céleri et cuire pendant 8 à10 minutes
Ajouter le macis en poudre ainsi que les 2 càs d'huile d'olive restantes, mélanger
Monter le feu et ajouter le riz en prenant soin de bien le mélanger dans l'huile
Verser le marsala, faire réduire un peu
Ajouter enfin les 
châtaignes

Porter à ébullition, couvrir, baisser le feu et cuire à feu doux pendant 15 minutes
Vérifier que le riz ne colle pas au fond, remuer
Vérifier la cuisson, la préparation doit être encore assez liquide

Eteindre le feu, enlever le couvercle et laisser reposer 10 minutes
Le mélange va s'épaissir
Ajouter encore du persil et 2 càs de fromage râpé

J'ai garni les assiette de copeaux de parmesan.

vendredi 24 décembre 2021

Crevettes au lard de colonnata et kaki aigredoux

Cet étonnant accord terre-mer est signé Alain Cirelli, français d'origine italienne, propriétaire d'une maison d'hôtes en Italie. Cette recette sort du magnifique livre "On va déguster l'Italie" que mon fils et ma belle fille m'ont offert l'année dernière à Noël.

Pour préparer cette recette il faut commercer au moins 48 heures à l'avance. Hélas, je n'avais plus de lard de Colonnata que j'ai remplacé par du lard nature. 

Ingrédients :

2 kakis pomme (kakis carrés)
25 cl de vinaigre de pommes
70 g d'huile d'olive
100 g de sucre semoule
2 pincées de sel
1 gousse d'ail
1 feuille de laurier
12 crevettes roses
12 fines tranches de lard de Colonnata
1 petit chou vert frisé

Préparation :

Laver les kakis et les couper en tranches
Dans une casserole, verser le vinaigre de pomme, l'huile d'olive, le sucre, le sel, la gousse d'ail et chemise écrasée et la feuille de laurier
Porter l'ensemble à ébullition, ajouter les tranches de kaki
Prolonger l'ébullition pendant 2 minutes
Laisser l'ensemble refroidir et mariner pendant 48 heures au minimum

Décortiquer les crevettes en prenant soin de laisser la queue attachée
Enrouler chaque crevette dans une fine tranche de lard
Réserver au frais

Effeuiller le chou en retirant la côte centrale, ébouillanter les feuilles dans l'eau salée pendant 1 à 2 minutes
Le chou doit être cuit tout en se tenant bien
Egoutter le chou, réserver

Dans une poêle, saisir rapidement le chou à l'huile d'olive bien chaude afin de le colorer légèrement et rectifier l'assaisonnement
Dans une autre poêle, poêler rapidement les crevettes, toujours à l'huile d'olive

Dresser le chou dans les assiettes, disposer les crevettes et les tranches de kaki autour
Ajouter quelques gouttes de vinaigre balsamique et un filet d'huile d'olive. 







jeudi 23 décembre 2021

Escalope terre et mer


Ingrédients pour 6 personnes :

300 g de foie gras cru
12 noix de St.-Jacques
20 g de beurre salé
2 échalotes
3 càs de vinaigre balsamique
2 càs d'huile
sel et poivre

Préparation :

Placez les assiettes de service au chaud

Coupez le foie gras en 6 tranches
Pelez et hachez les échalotes
Dans une poêle avec le beurre s
aisissez les St.-Jacques 40 secondes sur chaque face puis répartissez-les dans les assiettes chaudes

Déposez les tranches de foie gras dans la même poêle et cuisez-les 1 minute de chaque côté
Ajoutez-les dans les assiettes

Versez l'huile dans la poêle et faites y revenir les échalotes quelques minutes
Déglacez avec le vinaigre, salez et poivrez
Versez cette sauce sur le foie gras et les St.-Jacques

Servez sans attendre avec quelques jeunes pousses d'oseille ou de salade.
J'ai servi avec une endive confite.

Recette du magazine Maxi Cuisine

Endives et échalotes braisées aux crevettes de Mory Sacko

J'oublie souvent de regarder le samedi soir l'émission présentée par Mory Sacko. C'est mon invité du mercredi qui me dit que j'ai tort et que j'aimerais certainement ses recettes. Alors j'ai décidé un jour que mon invité est venu manger à la maison de lui préparer une recette de ce chef. Mory Sacko a participé au programme Top Chef, il a ouvert son restaurant parisien MoSuke en septembre 2020 et obtient les récompenses de plusieurs guides gastronomiques après quelques semaines d'ouverture, notamment une étoile Michelin en janvier 2021.

Dans chaque épisode il invite une personne connue du cinéma, du théâtre.. qui participe alors à préparer la recette avec le chef.

J'ai choisi cette recette d'endives que j'ai préparée en la simplifiant un peu sans vraiment la modifier. Et comme il m'arrive souvent j'ai oublié un ingrédient que pourtant j'avais à la maison : les œufs de saumon.

Ingrédients :

de la bière blonde
du beurre
5 endives
6 échalotes
de la crème liquide
du sucre
400 g de crevettes grises
huile neutre
œufs de saumon
graines de malt (je n'en avais pas)

Préparation :

Endives braisées :

Tailler en deux 4 endives.
Tapisser le fond d'une poêle de sucre puis laisser brunir, ajouter le beurre puis mettre les endives à caraméliser, saler et poivrer
Déglacer avec la bière, couvrir et laisser cuire.

Les échalotes :

Dans une autre poêle mettre du sel au fond et y déposer 4 échalotes non épluchées et coupées en deux
Ajouter du beurre
Continuer la cuisson

Beurre nantais :

Emincer les 2 autres échalotes en cubes et faire cuire doucement dans une huile neutre
Ajouter de la bière et réduire
Une fois la bière réduite ajouter la crème, laisser réduire encore
Bien mélanger et monter au beurre hors du feu en utilisant un fouet
Ajouter vers la fin les œufs de saumon (oubliés)

Crevettes frites :

Faire frire les petites crevettes grises entières sans les décortiquer dans l’huile à 180 degrés.

J'avais de grandes crevettes rouges que j'ai fait revenir rapidement dans un peu d'huile
Egoutter sur du papier absorbant et saler

Couper quelques feuilles d'endives crues

Toaster les graines de malt dans du sucre, laisser caraméliser pour les rendre croustillantes

Dressage :

Dresser les endives cuites et garnir avec une feuille d'endives crue
Servir avec 3 crevettes par assiette
Défaire les échalotes braisées en pétales (je les ai laissées en moitiés)
Servir avec un peu de beurre nantais à la bière et saupoudrer de malt caramélisé.



mercredi 22 décembre 2021

Vitelottes à la crème de topinambours au jambon cru

Quand j'ai vu cette recette dans le magazine La Cucina Italiana j'ai eu tout de suite envie de la préparer à cause des belles couleurs et parce que je n'avais jamais préparé des pommes de terre vitelotte. Par contre j'ai triché un peu, car avec les vitelotte il fallait façonner des gnocchi, mais je suis restée au stade de la purée. Je vous donne cependant la recette originale. Il fallait garnir le plat avec du cerfeuil frais que je n'ai pas trouvé et que j'ai remplacé par du persil pour respecter les couleurs.

Ingrédients :

600 g de vitelotte
150 g de farine plus un peu pour le plan de travail
œuf
des copeaux de grana padano
graines de pavot
sel
300 g de topinambours
100 g de jambon cru ou culatello
beurre
cerfeuil
huile d'olive extra vierge
poivre

Préparation :

Cuire les pommes de terre avec la peau dans de l'eau bouillante salée
Egoutter, éplucher et réduire en purée
Pétrir la purée de vitelotte avec la farine, l'œuf et une pincée de sel
Former un long rouleau et coupez en tronçons de 2 cm.
Rouler chaque tronçon sur les dents d'une fourchette pour les strier


Eplucher les topinambours, couper en morceaux et cuire dans de l'eau salée pendant environ 10 minutes
Egoutter et mixer avec 2 à 3 càs d'eau de cuisson, 2 à 3 càs d'huile d'olive, du sel et du poivre
Couper le jambon en fines lanières

Cuire les gnocchi dans de l'eau bouillante salée et égoutter dès qu'ils remontent à la surface
Mélanger les gnocchi avec un morceau de beurre

Servir dans chaque assiette un fond de crème de topinambours
Couvrir avec les gnocchi
Garnir avec des copeaux de fromage et les morceaux de jambon cru
Décorer les plats avec des feuilles de cerfeuil et des graines de pavot.

Tiramisu aux fruits de la passion de Cyril Lignac

Vous l'avez peut-être déjà remarqué : Cyril Lignac est de retour sur M6 avec cette fois-ci des recettes pour le repas de Noël. Même si je ne suis pas trop fan de ce programme je l'admire pour  réussir en direct à préparer 2 recettes et dans le temps imparti. Quand on pense que les épisodes d'autres programmes culinaires filmés ceux-là prennent souvent une journée complète de tournage !

J'ai bien aimé cette recette inspirée d'un tiramisu et je l'ai préparée pour mon invité du mercredi. Le blanc d'œuf monté en neige rend ce dessert plus léger.

Ingrédients :

25 cl de jus de fruits de la passion
10 cl de jus de mangue
12 biscuits à la cuillère
3 œufs bio
35 g de miel liquide
50g de sucre en poudre
360 g de mascarpone
4 fruits de la passion
1 kiwi vert épluché
1 zeste de citron vert râpé

Préparation :

Imbibez les biscuits à la cuillère dans le jus de fruits de la passion et de mangue mélangés.
Déposez-les dans le fond du plat
Séparez les jaunes des blancs d’œufs.
Commencez d'abord par monter les blancs d'œuf en neige en y ajoutant peu à peu le sucre, réserver
Mixer dans un saladier le miel avec les jaunes d’œufs.
Ajoutez le mascarpone et mixer jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse
Commencez à incorporer une partie des blancs d'œufs au mélange précédent à l’aide d'une maryse, puis ajoutez le reste des blancs montés délicatement pour conserver la légèreté.
Coulez la crème dans le plat.
Placez quelques heures au frais avant la dégustation.
Taillez le kiwi en brunoise, décortiquez les fruits de la passion, mélangez-les et déposez sur la mousse juste avant de servir
Saupoudrer du zeste de citron vert.

J'ai préféré servir ce dessert dans des coupes individuelles.
Au fond des verres on dépose le mélange kiwi et fruits de la passion (garder un peu pour la garniture)
Couvrir d'1 biscuit à la cuillère coupé en deux et imbibé, mais pas trop, de jus de fruits.
Garnir ensuite les verres avec le mélange de mascarpone et à l'aide d'une spatule lisser la surface.
Garder les verres quelques heures au frigidaire
Garnir les verres au dernier moment avant de les servir du reste du mélange de kiwi et fruit de la passion et saupoudrez du zeste de citron vert.


mardi 21 décembre 2021

Castagnaccio - un gâteau italien à la farine de châtaignes


Voici une recette de saison typique de la région de Toscane et de la cucina povera : ce  gâteau est sans sucre, car la farine de châtaignes est naturellement sucrée, sans gluten et vegan ! Que demande le peuple ! La Toscane est la région des châtaignes, de l'huile d'olive et des pignons de pin. Le goût de ce gâteau est très particulier auquel il fait s'habituer, moi j'ai bien aimé. Il y a plusieurs variantes pour ce gâteau et j'ai choisi celle que j'ai trouvée sur le site d'un fabricant de farines qui ajoute des raisins secs, d'autres n'en mettent pas. J'ai envie de tester bientôt une autre recette que je viens de dénicher sur le net.

Ingrédients :

200 g de farine de châtaignes 
320 ml d'eau
3 càs d'huile d'olive
50 g de raisins secs
30 g de pignons de pin
sel
romarin

Préparation :

Mettre les raisins à tremper dans de l'eau tiède pendant 10 minutes, puis égoutter
Chauffer l'huile d'olive avec les les aiguilles d'une branche de romarin, éteindre le feu et laisser refroidir
Tamiser la farine, ajouter le sel et peu à peu l'eau en mélangeant bien avec le fouet pour éviter des grumeaux
Ajouter environ la moitié de l'huile avec le romarin, la moitié des pignons ainsi que les raisins, réserver un peu
Préchauffer le four à 160°
Verser la pâte dans le moule huilé d'un diamètre de 22 cm
Garnir la surface avec le reste des raisins et des pignons et le reste de l'huile
Garnir avec encore quelques aiguilles de romarin
Enfourner pendant environ 30 minutes
Le castagnaccio se mange tiède ou à température ambiante.

Pas prévu dans la recette : j'ai garni le gâteau après cuisson avec quelques myrtilles.

La Magie de Noël à Perpignan

Ceux qui suivent régulièrement mon blog ont vu certainement des commentaires de Michel Delemme sous mes articles de voyage. J'ai rencontré Michel à l'occasion d'un voyage en Chine en 2013 avec l'orchestre de Canet en Roussillon et une chorale dont il faisait parti. Je l'avais remarqué avec son appareil photo Nikon toujours en bandoulière. A côté de lui j'avais un peu honte avec mon petit appareil compact, car j'avais laissé le reflex Canon à la maison, trop encombrant J'ai appris qu'il était à l'époque président du club photo de Céret. Il me fait toujours des éloges sur les reportages de mes voyages à l'étranger et me dit que j'aurais dû changer de métier et faire reporter de voyage. Quand même, il exagère ! Mais j'avoue que ses éloges me font plaisir, car dans le milieu des photographes amateurs les éloges sont plutôt rares. 

Il m'envoie régulièrement des montages vidéo de ses photos et je ne veux pas vous priver de la vidéo ci-dessous de la Magie de Noël à Perpignan. Et je profite de l'occasion de vous souhaiter un joyeux Noël entouré de votre famille et/ou vos amis. Prenez soin de vous et on se retrouve en bonne santé à la nouvelle année.

lundi 20 décembre 2021

Polenta aux champignons, myrtilles et thym


Pendant mon récent séjour en Italie on a mangé un soir avec tous les élèves de l'école et la directrice dans un restaurant qui servait la cuisine typique Marchigiana. Cela m'avait étonnée que la polenta soit typique pour cette région, je pensais qu'elle était servie un peu plus vers le nord de l'Italie, mais donc aussi dans les Marches. On nous l'a servie avec des champignons, puis avec un ragù. C'est le repas par excellence de l'automne et de l'hiver et bien préparé j'aime bien cette comfort food. Fin novembre on a eu quelques jours hivernales et j'ai eu envie de me préparer un bon plat de polenta. J'ai utilisé de la polenta bramata qui est de la semoule de maïs à gros grains. Et pour les champignons j'ai utilisé un mélange de cèpes séchées et un bocal de Mushroom Mix de girolles, cèpes et shiitaké de la marque Deluxe de Lidl.

La recette est d'Alba Pezone tirée de son livre Ma Petite épicerie italienne.

Ingrédients :

400 g de farine de maïs
600 g de cèpes 
quelques myrtilles fraîches ou surgelées
1 brin de thym frais
2 l de bouillon de légumes
1 gousse d'ail
1 pincée de piment de Calabre (peperoncino)
3 ou 4 càs de parmesan fraîchement râpé
huile d'olive
fleur de sel de Sicile, j'ai utilisé de la fleur de sel de Gruissan, c'est plus près de chez moi
poivre du moulin
(en option du persil)

Préparation :

Débarrasser les cèpes de leur partie terreuse, brossez-les, nettoyez-les soigneusement avec un torchon humide (ajoutez les parures ces cèpes brossées et lavées dans le bouillon)
Coupez-les en tranches épaisses, laissez-les cèpes bouchons entiers

Munissez-vous d'un fouet et préparez la polenta
Dans une casserole portez à frémissement 2 l de bouillon
Versez la farine de maïs en pluie, tout en fouettant vivement pour éviter la formation de grumeaux

Ajoutez 1 filet d'huile d'olive et poursuivez la cuisson à feu doux pendant 40 à 45 minutes en mélangeant régulièrement
Si nécessaire ajoutez un peu de bouillon en cours de cuisson

Quelques minutes avant la fin de cuisson de la polenta, dans une poêle, chauffez 1 filet généreux d'huile d'olive avec l'ail entier (épluché et légèrement écrasé sous la paume de la main)
Retirez l'ail dès  qu'il colore
Ajoutez les cèpes et le piment et, à feu vif, faites rissoler jusqu'à une jolie coloration
Saupoudrez de thym effeuillé
Réservez au chaud

Vérifier la cuisson de la polenta : sa texture doit être à la fois ferme et fondante
Rectifiez l'assaisonnement 
Hors du feu, incorporez le parmesan
Versez la polenta sur une planche de bois
Faites un léger creux au milieu de la polenta, posez-y les cèpes avec leur jus de cuisson
Poivrez, salez à la fleur de sel, parsemez de myrtilles
J'ai ajouté un peu de persil

dimanche 19 décembre 2021

Lentilles au poulet et lardons de Nigella Lawson

Quelques amies qui sont abonnées à mon blog me posent parfois la question s'il est vrai que j'ai préparé toutes ces recettes que je publie. Je confirme. D'ailleurs avec un peu de perspicacité on peut reconnaître sur les photos ma cuisine ou la vaisselle utilisée. J'aime cuisiner et même si je suis seule je me régale de cuisiner des plats que je découvre dans mes livres de cuisine, à la télé ou sur internet. J'ai une longue to-do list avec toutes les recettes que j'aimerais préparer. Parfois je suis fidèle à cette liste mais souvent je me laisse séduire par les dernières recettes découvertes, et même si je peux rayer au fur et à mesure des recettes que j'ai préparées, la liste devient de plus en plus longue. Sous mes yeux j'ai la liste des recettes que j'avais l'intention de préparer pendant la période des fêtes 2020. Cette liste était très longue car j'avais décidé de ne pas sortir et de refuser les invitations pour Noël et le jour de l'an à cause de la crise sanitaire. J'avais presque tout réalisé qui était sur la liste. Cette année j'ai accepté les invitations, mais cela n'empêche pas que je vais préparer quelques plats de fête. Ce sera pour bientôt.

Aujourd'hui une recette de lentilles de Nigella Lawson. Dans son introduction elle raconte que même si elle vit seule, elle prépare des plats "réconfortants, de la comfort food, la cuisine qui réconforte et qui nous remonte le moral". Très loin de la cuisine de grand chef, la comfort food doit être facile, gourmande et nous procurer un maximum de bonheur. Et voici donc un bon exemple.

Ingrédients pour 1 personne :

2 càs d'huile d'olive
1 gousse d'ail émincée
100 g de lardons fumés
1 carotte coupée grossièrement
1 poireau coupé en rondelles
3 càs de persil émincé
½ càc de menthe séchée
la peau zestée d'1 citron
125 g de lentilles vertes du Puy
1 càs de moutarde anglaise
1 blanc de poulet ou des hauts de cuisses sans la peau
500 ml d'eau (j'en ai mis moins, et j'en ai rajouté peu à peu)
sel et poivre noir du moulin

Préparation :

Faire revenir les lardons, la carotte, le poireau et le zeste de citron pendant 7 minutes dans l'huile dans un faitout en mélangeant régulièrement.
Ajouter l'ail ainsi que les lentilles et cuire encore 1 minute avant d'ajouter une bonne cuillerée de moutarde jaune, mélanger
Poser le poulet sur la préparation et ajouter l'eau
Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter sur petit feu pendant 45 minutes
Saler et poivrer

Garnir avec la menthe et le persil.

Conseil de Nigella : Réchauffé ce plat est encore meilleur. Don't stop me now !

samedi 18 décembre 2021

Séjour en Ariège - Le jardin extraordinaire à Lieurac

Retour à lundi

Mardi 7 septembre 2021

Voilà c'est le dernier jour de mon court séjour en Ariège que j'ai combiné avec une invitation par l'Association néerlandaise NVLR pour visiter le Jardin Extraordinaire. (Vérifiez les dates d'ouverture sur leur site). Le matin j'ai quitté ma yourte, pris congé des propriétaires des lieux, et me voilà en route pour rejoindre les autres néerlandais à Lieurac.

Ce jardin est à l'origine l'œuvre d'Alba et Jean-Marc Bérard et de leur groupe d'amis.
Le jardin de 15 ha a pris une telle importance et renommée au fil du temps, que François Bérard, fils du couple et agriculteur de métier, a fait le choix de ne se consacrer qu'à sa préservation et à son entretien.

L'écrin verdoyant, niché à Lieurac en Ariège est le paradis du land art.
Le parcours, ouvert gracieusement au public l'été et aux scolaires en septembre, est botanique, pédagogique et artistique. Il est le fruit du travail titanesque de deux salariés et de bénévoles. Le but est à la fois de sensibiliser le plus grand nombre à la nature et à l'art qui peut être fait avec ce que l'on trouve : du bois, des cailloux, des fleurs.

(Texte partiellement emprunté au journal de ma région : l'Occitanie)

Le jardin est une découverte originale, un lieu qui sort du commun, mêlant l'art et la nature, voilà pour le descriptif. Il ne reste plus qu'à le découvrir :




















Nous avons terminé notre visite avec un déjeuner de tapas pris sur place.



Et pour terminer voici mes achats de produits locaux : le fameux apéritif médiéval Hypocras 
aromatisé aux épices, du fromage Bethmale, du fromage Broucaou au lait de chèvre et de brebis et de belles petites pommes rouges bio.

Pas sur la photo quelques fromages hollandais achetés chez le sympathique commerçant hollandais au marché d'Espéraza.