Nombre total de pages vues

mercredi 14 novembre 2018

Frittata di spaghetti - omelette de spaghetti




Les italiens ont le chic pour préparer des plats avec des restes : des arancini avec un reste de risotto, le pain rassis sert à préparer une panzanella (salade de tomates au pain rassis) ou une mollica (chapelure) et un reste de pâtes fera une excellente omelette. C'est ce qu'on appelle la cucina povera (la cuisine des pauvres), mais quand même très délicieuse.
Cette recette est faite avec un reste de spaghetti, mais vous pouvez utiliser n'importe quelles pâtes.

Ici une frittata de bucatini chez un traiteur à Naples. Les bucatini sont des pâtes avec un trou au milieu (buca = trou).

Ingrédients :

350 g de spaghetti n° 5, ou autres pâtes
5 œufs
1 branche de thym
huile d'olive
50 g de parmesan râpé
poivre noir du moulin
1 dl de lait entier
100 g de scamorza affumicata (fromage italien fumé), ou fontina*
50 g de lardons fumés
sel

Préparation :

Pour cette recette utilisez un reste de pâtes, sinon cuire les pâtes dans de l'eau salée, puis égoutter et laisser refroidir en ajoutant un filet d'huile d'olive
Entre temps couper la scamorza en petits cubes
Couper également le lard en dés
Battre les œufs et les mélanger avec les cubes de scamorza
Ajouter les lardons, le thym et le lait et ajouter du sel et un peu de poivre en mélangeant tous les ingrédients
Dans une poêle faire blondir une gousse d'ail en chemise dans un filet d'huile d'olive, ôtez l'ail et versez les pâtes dans la poêle
Cuire les pâtes quelques minutes sans les mélanger et verser ensuite sur les pâtes le mélange d’œufs sur toute la surface
Cuire pendant quelques minutes, ajouter le fromage râpé et couvrir avec un couvercle
Cuire l'omelette sur feu moyen pendant 15 à 20 minutes
A l'aide du couvercle retourner l'omelette et cuire encore 5 minutes de l'autre côté sans couvercle
Pour vérifier si votre omelette est cuite la faire glisser dans la poêle. Si elle glisse bien dans la poêle, elle est prête à être servie.
Faire glisser votre omelette sur l'assiette de service et la couper en morceaux.


* En vente chez Lidl pendant la semaine italienne

Si vous avez envie de voir et surtout d'écouter la vidéo en italien de cette recette, elle est ici

mardi 13 novembre 2018

Cassolettes aux fruits de mer


Je suis toujours contente quand je peux utiliser des restes d'aliments congelés. Il me restait un paquet entamé de noix de St.-Jacques, idem un cocktail de fruits de mer et quelques moules cuites que j'avais congelées moi-même. Chaque fois je les voyais au congélateur et à chaque fois je me disais qu'il fallait que je les finisse, mais je ne savais pas trop quoi en faire. Il restait trop peu de chaque sachet, mais finalement je me suis dit que si je mélangeais les 3 produits, cela pourrait me faire un repas. Et je suis tombée sur une recette d'un ou une blogueur(se) que j'ai adaptée un peu à ma manière.
En plus il me restait 1 poireau et une moitié de barquette de champignons. Donc j'avais tous les ingrédients pour préparer cette recette :

Ingrédients pour 2 personnes :

200 g de blanc de poireaux émincés
200 g de cocktail de fruits de mer congelés
une poignée de moules congelées (sans coquilles !)
200 g de champignons de Paris
quelques noix de St.-Jacques
150 ml de lait
15 g de maïzena
1 càc de fumet de poisson
du gouda vieux râpé
un peu de Noilly Prat
sel et poivre

Préparation :

Décongeler les fruits de mer dans le frigidaire quelques heures d'avance
Couper les champignons selon leur grandeur en 2 ou en tranches et les faire dorer sur feu vif dans un peu de beurre
Réserver
Dans la même sauteuse faire fondre le poireau sans coloration pendant 15 à 20 minutes à feu doux
Ajouter les champignons au poireau ainsi que le cocktail de fruits de mer et les moules
Ajouter un filet de Noilly Prat
Mélanger dans une casserole le lait, la maïzena, le fumet de poisson, le sel et le poivre et faire épaissir
Préchauffer le grill du four
Ajouter cette sauce au mélange de légumes et fruits de mer et mélanger
Remplir 2 cassolettes avec cette préparation
Parsemer de gouda râpé et poser quelques noix de St.-Jacques sur chaque cassolette, poivrer les noix
Passer les cassolettes sous le grill, le temps de faire fondre le fromage.

J'ai servi ces délicieuses cassolettes en entrée. On peut très bien servir cette recette pour un repas de fête. Pensez-y pour votre menu de Noël. On peut la préparer d'avance et réchauffer le mélange avant de se mettre à table, puis remplir les cassolettes et les passer sous le grill.

J'ai créé dans la colonne de droite de mon blog un chapitre Noël, où vous trouverez toutes les recettes de fête déjà publiées ici par thème : entrées, plats principaux et desserts.

lundi 12 novembre 2018

Beaune et environs (3)

Lundi 28 mai 2018 après-midi

Sur ma to do list j'avais noté également une visite à la Moutarderie Fallot à Beaune que j'ai trouvée sans problème.



J'ai trouvé un peu abusif qu'il faille payer pour visiter la moutarderie, d'autant plus qu'il est presque certain que tout le monde part avec au moins un pot de moutarde. Je me suis donc limitée à la visite de la boutique où une dégustation gratuite était prévue.
Dans la boutique il y a un choix énorme de moutardes, mais aussi de vinaigres, cornichons etc.

J'y ai acheté quelques moutardes de base ainsi qu'une moutarde au cassis de Dijon.



Ensuite j'ai fait une balade dans les environs et je me suis arrêtée plusieurs fois pour me promener dans la nature.
La Bourgogne étant une région de vignobles on trouve partout de belles demeures comme celle-ci à Saint Romain.
Je trouve aussi l'atelier du tonnelier que j'aurais aimé visiter. Mais j'aurais du venir un peu plus tôt.
La tonnellerie Gillet Claude à Saint Romain. 



La secrétaire m'a dit que j'aurais dû passer un peu plus tôt et j'aurais pu voir la fabrication des tonneaux. Bon, on peut le voir dans cette vidéo :


Une jolie fresque des frères Buisson, vignerons à Saint Romain

Belle demeure à Meursault

Je me rapproche peu à peu de Beaune et après une journée intense de nouvelles impressions il fait bon s’asseoir à une terrasse à l'heure de l'apéritif.
Un Spritz pour moi.

La traditionnelle petite salade verte de bienvenue en entrée.
Le soir je déjeune à la Courtepaille de Beaune. C'est toujours correct ce qu'on vous sert, mais cette fois ci je me suis fait avoir un peu. Je voulais du vin et le serveur m'a proposé un bon vin et moi je ne m'attendais pas à ce qu'on vende des vins chers dans ce type d'établissement. Il coûtait plus cher que le repas. J'aurais dû demander le prix, enfin, vive les vacances quand-même !  
Suivie d'une verrine tzatziki et dés de saumon fumé sur lit de salade


Et une viande de bœuf grillée accompagnée de frites. A Courtepaille on met gratuitement à votre disposition plusieurs condiments : mayonnaise, ketchup et moutarde bien sûr, mais également une moutarde rouge de moût de raisin que j'aime bien. Elle est également disponible à la vente à emporter.

Voilà, le lendemain je prends la route pour Arnhem aux Pays-bas.

A suivre ...

samedi 10 novembre 2018

Cornbread Tamala Pie - Un chili con carne avec une croûte de farine de maïs grillé

Dans le New York Times on publie des recettes de chefs populaires aux Etats Unis. Quand j'ai vu cette recette qui ressemble beaucoup au Chili con Carne, mais présenté avec une croûte de farine de maïs grillée, j'ai eu tout de suite envie de la tester car j'aime bien les plats épicés. Dans les recettes américaines ou anglaises on parle souvent de cups (donc en volumes) au lieu de grammes et comme le poids d'un cup de farine par exemple n'est pas égal au poids d'un cup de sucre (consultez le tableau ci-dessous), je passais beaucoup de temps à convertir les recettes. Le poids d'un cup d'un ingrédient peut aller de 100 à 300 grammes, donc j'ai fini par acheter un jeu de cups mesureurs. C'est un peu comme le principe du gâteau au yaourt, où l'on utilise le pot de yaourt pour mesurer la farine, le sucre, etc, sans se soucier du poids des ingrédients. 

Alors un conseil : si vous préparez régulièrement des recettes américaines ou anglaises procurez-vous cet ustensile de cuisine très utile et c'est un gagne temps précieux si on n'a plus à convertir les volumes en poids.


Je vous présente donc cette recette avec le système de volumes que je trouve finalement assez pratique.

Ingrédients pour 6 personnes :

500 g de boeuf haché
1 oignon moyen finement haché
1 cup de haricots noires cuits (j'ai utilisé des haricots rouges)
1 cup de maïs en boîte égoutté ou congelé, 
1 cup de sauce tomate
1 cup de bouillon de boeuf ou de poulet
1/2 cup de poivron vert coupé en cubes
1 càs de poudre de chili
1/2 càc de cumin moulu
1,5 càc de sel
1/4 càc de poivre noir
3/4 cup de farine de maïs (semoule)
1 càs de farine
1 càs de sucre
1,5 càc de levure chimique
1 œuf
1/3 de cup de lait
1 càs d'huile végétale

Préparation :

Préchauffer le four à 220°
Graisser un plat à gratin
Dans une poêle faire sauter le bœuf et l'oignon à feu assez vif jusqu'à ce que la viande soit doré, environ 10 minutes
Ajouter les haricots rincés, le maïs, la sauce tomate, le bouillon, le poivron, la poudre de chili, le cumin, 1 càc de sel et le poivre
Laisser mijoter pendant 15 minutes, puis réserver

Pendant ce temps mélanger ensemble dans un bol la farine de maïs, la farine, le sucre, la levure chimique et le reste du sel
Dans un autre bol fouetter ensemble l’œuf, le lait et l'huile et ajouter ce mélange avec les éléments secs (farine etc.)

Verser la préparation de viande et légumes dans le plat à gratin et recouvrir avec la garniture de pain de maïs
Cette garniture disparaître dans le mélange de viande, mais gonflera pendant la cuisson et formera une couche de pain de maïs
Enfourner
Cuire environ 20 à 25 minutes jusqu'à ce que le pain de maïs soit doré.

jeudi 8 novembre 2018

Belpech (Aude) Foire au gras et Maître ébeniste Pierre Armengaud

Le 9 décembre 2017

Le deuxième weekend de décembre a lieu la foire au gras à Belpech (notez-le dans vos agendas !). Avec Les Amis du Pays Catalan nous nous y sommes rendus en 2017. A l'extérieur se tient un marché avec des produits locaux et dans une salle a lieu la foire au gras. Chez le fromager j'ai acheté un bon fromage de chèvre au thym et miel.


Et à ce stand je me suis laissé séduire par des tripoux. C'est bien parce qu'une autre cliente en a vanté les qualités : ah, mais si vous aimez la bonne cuisine du terroir, vous allez aimer les tripoux ! Allé, j'ai acheté une petite boîte, mais elle est toujours dans le placard presque un an après. Je n'aime pas du tout les abats, mais on m'a dit que les tripoux c'est différent... 
Mais qu'est ce qui se passe ici ? Qu'est ce que tous ces gens regardent avec tant d'intérêt ? Voilà, nous sommes dans le paradis du canard et de l'oie. Ici vous pouvez acheter des canard et oie entiers, j'ai même vu des pintades, mais vous pouvez également acheter seulement le cou, le foie, la carcasse, les ailes, le magret.... J'ai été assez étonnée de voir la couleur du foie gras cru. J'ai l'habitude de les voir plutôt un peu jaunes, mais ici ils sont plutôt très pâles de couleur. Vous me direz pourquoi ? En bien, j'ai appris que dans cette région le maïs est blanc ! Et nos chères volailles sont nourries au maïs. Voilà cela explique tout. Cela ne m'a bien sûr pas empêchée d'en acheter un, même si j'en avais déjà acheté chez moi pour préparer les fêtes. En tout j'en ai confectionné 3 l'année dernière, mais de façons différentes. 






Avec les carcasses et les ailes on peut préparer un excellent bouillon, ça ne coûte presque rien et vous aurez une bonne base que vous pourrez congeler pour confectionner ensuite des soupes chinoises, des sauces... 


Ensuite nous avons visité l'atelier de Pierre Armengaud, Maître Ébéniste à Belpech. 

Pierre Armengaud
Pierre Armengaud a été formé à la grande école des compagnons du devoir. Il a créé des meubles et s'est ensuite spécialisé dans la fabrication de ballons de rugby en bois.

Au Moulin de la Jalousie à côté de l'atelier le père de Pierre  prépare et vend de la polenta blanche fabriquée avec de la farine de maïs blanche. Et évidemment j'en ai acheté. Si je me souviens bien ce produit s'appelle du millas et c'est le plat du pauvre. Rentrée à la maison je l'ai congelée pour la préparer ultérieurement. Je vous présenterai ma préparation de millas sur ce blog.
Moulin de la jalousie


Un batteur électrique pour mélanger la polenta


J'aime apprendre le fonctionnement des moulins et j'ai eu la chance qu'on me le montre à chaque fois que je visite un moulin aux Pays-Bas ou en France. Le Moulin de la Jalousie est un moulin à eau et en ouvrant la trappe et en mettant en route le moulin le meunier m'a permis de filmer le fonctionnement. Ce sont des moments  que j'apprécie beaucoup et ici je remercie le meunier.




Une fois la polenta cuite, on l'étale sur une grande plaque


Et quand elle est refroidie on la coupe en carrés.

                     
Vers 14h mon estomac commence à se manifester après avoir vu tant de bonnes choses. Nous allons déjeuner avec les producteurs, assis à de longues tables. Ici on sert les plats du terroir que j'aime tant. Cuisine simple mais savoureuse. 

Je ne sais combien de ces tables longues dans la salle

En entrée une salade aux lardons et fromage

Charcuteries

Et un excellent cassoulet

En dessert une tarte aux pommes
La journée n'est pas terminée. Nous partirons à la rencontre d'une famille italienne qui s'est installée dans la région.

Mes achats à Belpech et l'après-midi à Pradelles-en-Val :


Tripous de l'Aveyron (toujours pas consommés, il faut bien que je m'y aventure un jour), mozzarella des éleveurs italiens de bufflonnes à Pradelles-en-Val, de l'ail, cou de canard farci, du foie gras cru et des morceaux de canard pour faire un bouillon. Ah, je n'ai pas fait de photo du porte clef au ballon de rugby fabriqué par l'ébeniste Armengaud, un cadeau de Noël pour mon fils cadet créateur de la la societé Rugby Division.
Millas (polenta de maïs blanc)


A suivre ....