Nombre total de pages vues

lundi 17 juin 2019

Voyage en Hollande - Zélande Domburg

Mercredi matin 10 avril 2019

Salle de restaurant de l'Hôtel Anno nu

Petit déjeuner
Après le petit déjeuner nous partons dans la direction de Domburg, une petite ville au bord de la Mer du Nord. Nous avons eu beaucoup de chance quant au temps pendant notre séjour en Zélande : sur toutes les photos le ciel est bleu !


Non, ce n'est pas la Mairie, mais un magasin de meubles.


Terrasse d'un café

La Mer du Nord

On a déjà installé les cabines à la plage


De Domburg nous allons dans la direction de Veere (à 15 km de distance). Toutes ces petites villes sont à peu de distance l'une de l'autre et la campagne que nous traversons est très agréable à regarder et nous traversons de jolis villages. On s'arrête régulièrement pour admirer les moulins, les fermes, le paysage...

Ce moulin n'a pas de nom officiel, mais on l'appelle avec le nom du village Aagtekerke où il se trouve

Quand on parle de la Hollande on dit toujours que c'est le pays des moulins et des tulipes. Parfois cela m’agace un peu d'entendre ces clichés. Mais je dois avouer que je ne soupçonnais pas que je trouverais chaque fois autant de moulins sur ma route. Quand j'ai pu, je me suis arrêtée pour les prendre en photo. Ils font vraiment partie du paysage. La plupart des moulins ont un nom et sont toujours en fonctionnement. On peut y acheter toutes sortes de farines, ce que je fais toujours. J'en ramène en France pour faire mon pain. Car mon petit déjeuner se compose de préférence d'une tranche de pain complet avec du fromage.

Chateau 't Munnikenhof
On passe devant ce petit château 't Munnikenhof qui date du 12e siècle. Le poète, écrivain, avocat et homme d'état néerlandais Jacob Cats y a vécu au 17e siècle. Juste à coté se trouve la ferme au même nom qui est aménagée en appartements destinés à la location et un camping y est également aménagé.

Moulin de Graanhalm (Tige de blé) à Gapinge

L'entrée d'une ferme
Et devinez quoi ? A l'entrée de Veere se trouve encore un moulin. Et tous ceux que je n'ai pas pris en photo car se trouvant un peu loin de ma route. Et ce n'est pas fini. Oui la Hollande est aussi le pays des moulins.

Moulin "De Koe" (La Vache) à l'entrée de Veere
Nous partons visiter Veere.
Cartes postales
A suivre ...

dimanche 16 juin 2019

Savez-vous mettre du piment ? Oeufs brouillés au piment





L'année dernière une amie m'a offert un calendrier perpétuel avec 365 recettes de sorcière, une par jour.
Alors depuis, je m'entraîne pour devenir sorcière, mais sans trop de résultat... Peut-être je dois essayer d'autres recettes du calendrier.


Il y a un an déjà j'ai préparé la recette du 27 juin très simple que je vous recopie texto ci-dessous. J'aime beaucoup les œufs brouillés. Pour d'autres recettes aux œufs brouillés c'est ici.

Cueillettes ou emplettes :

12 œufs
1 poivron rouge
1 piment rouge
2 càc de concentré de tomate
80 g de gruyère râpé
sel et poivre

L’œil sur la pendule :

Préparation : 5 minutes
Cuisson : 30 minutes
Temps total : 35 minutes

Au Chaudron !

Ôter le pédoncule et les pépins du poivron
Passer le fruit ainsi préparé sous l'eau froide et l'émincer
Délayer le concentré de tomate dans 5 cl d'eau
Le verser dans une casserole, ajouter le poivron et le piment
Laisser cuire à feu moyen 20 minutes
Ôter alors le piment de la préparation, mettre le fromage râpé et laisser sur feu doux
Battre les œufs dans un bol : saler et poivrer légèrement
Verser l'omelette dans la casserole et tourner doucement à l'aide d'une spatule en bois pendant 10 minutes, jusqu'à épaississement.

Secret de sorcière

Brouillade : Servir avec des pommes de terre, dont la couleur et la saveur conviennent parfaitement à cette brouillade colorée et relevée.

samedi 15 juin 2019

Salade de fregola et citrons rôtis de Yotam Ottolenghi


J'ai suivi avec plaisir la série Voyage en Méditerranée de Yotam Ottolenghi à la chaîne télé "My Cuisine". J'ai même regardé les épisodes en replay et j'ai noté beaucoup de recettes qu'il a préparées dans cette série. Celle-ci sort de l'épisode "Sardaigne", dont la fregola est une spécialité.  Le hasard a voulu que j'avais acheté des pâtes fregola dans le but de préparer une recette de Nigella Lawson. Je n'ai pas tout utilisé, donc il m'en reste pour sa recette. Cell-ci est passée avant sur ma to do list.

  • Ingrédients :

  • 300 g de pâtes fregola
2 citrons coupés en rondelles de 3 mm d'épaisseur

2 c. à soupe d'huile d'olive
2 brins de marjolaine
2 brins de romarin
400 g de tomates cerises en grappes
150 g de radis coupés en deux ou en quatre s'ils sont gros
1/2 petit oignon rouge émincé (40 g)
50 g de roquette (sauvage)
5 g de feuilles de basilic déchirées
5 g de feuilles de menthe déchirées
5 g de feuilles de persil ciselées
5 g d'aneth grossièrement hachée
Fleurs de thym (facultatif)
Menthe sauvage (facultatif)
Fleurs de lavande (facultatif)
Fleurs d'oignon sauvage (facultatif)
Sel


Pour la vinaigrette :

Zeste d'1/2 orange
50 ml d'huile d'olive
2 c. à soupe de jus de citron

Préparation :

J'ai mis les fleurs que j'ai en ce moment dans le jardin : fleurs de ciboulette et de sauge


Préchauffez le four à 220°C 


Portez à ébullition une casserole d’eau salée et ajoutez les fregola. 
Faites bouillir pendant 15 min environ jusqu’à ce que les pâtes soient bien cuites. 
Égouttez-les, rafraîchissez-les sous l’eau froide et laissez-les sécher.
Mettez les citrons dans un plat à rôtir 
Mélangez-les à 1 cuillère à soupe d’olive et 1/4 de cuillère à café de sel Répartissez-les bien en une seule couche
Mettez les tomates cerises en grappe dans un plat allant au four. 
Déposez les brins de marjolaine et de romarin dessus. 
Arrosez du reste d’huile d’olive et assaisonnez d’1/4 de cuillère à café de sel
Enfournez les plats 15 à 20 min jusqu’à ce que les tomates commencent à se fendre et les rondelles de citron à caraméliser. 
Retirez du four et laissez refroidir.
Pendant ce temps, préparez la vinaigrette en fouettant tous les ingrédients plus 1/4 de cuillère à café de sel dans un grand saladier.
Retirez les tomates cerises de leur grappe. 
Placez-les dans le fond du saladier avec la fregola, les radis, l’oignon, la roquette et les herbes. Ajoutez les citrons confits refroidis et remuez délicatement dans la vinaigrette. 
Coiffez la salade des fleurs de thym.

vendredi 14 juin 2019

Rome - La Pharmacie Santa Maria della Scala

Vendredi matin 8 mars 2019


Dans le quartier du "Trastevere" à Rome, il est l'un des secrets jalousement gardé par les Romains et quasi inchangé au fil du temps, à savoir la pharmacie de Santa Maria della Scala. Dans l'église avoisinante, on peut admirer l'image ancienne de Santa Maria della Scala, qui a donné son nom à la célèbre pharmacie qui est l'une des plus anciennes pharmacies dans la ville de Rome (et en Europe occidentale). 




Jadis un lieu où les papes, les nobles, mais aussi le peuple romain pouvaient être guéris avec des médicaments préparés directement par les 2 frères  carmélites propriétaires. 





La pharmacie montre un mobilier du XIXe siècle avec des armoires et des comptoirs de vente bi-centenaires, ainsi que tous les outils qui sont essentiels à la création de médicaments, herbes médicinales, alambics, palonniers, vases, etc ..


Au début, les remèdes et les traitements de la pharmacie La Scala étaient réservés aux frères carmélites déchaussés qui la dirigeaient.

Au début de notre visite notre guide, un frère carmélite, nous interdisait les photos, mais à la longue il a fermé les yeux et nous a même autorisé de faire des photos. Je vois d'ailleurs sur le web de multiples photos prises par des touristes qui circulent.



Au dix-septième siècle, il fut ouvert au public en distribuant ses remèdes dans tout Rome.

Les Carmélites ont continué à les produire jusqu'en 1954 avec les épices qu'ils cultivaient dans le jardin du couvent de Santa Maria della Scala.




A suivre ...

jeudi 13 juin 2019

Salade exotique à la sauce thai



J'ai fait un mix de plusieurs recettes avec des ingrédients du Japon, de la Thaïlande et du Brésil. Si ça ce n'est pas de la cuisine fusion...voici le résultat :

Ingrédients :

½ concombre
4 jeunes carottes
1 oignon rouge
300 g de nouilles soba
quelques radis
une poignée de haricots mungo
jus de 2 citrons verts
2 càs de sucre vergeoise brun
1 càs d'huile de sésame
2 càs de sauce soja
1 morceau de gingembre frais râpé
1 gousse d'ail râpée
½ piment rouge (ou plus selon goût)
menthe fraîche
coriandre fraîche
huile d'olive
noix de cajou écrasées
graines de sésame
quelques radis
quelques pois gourmands ou sugersnaps
ananas

Préparation :

Plonger les nouilles dans de l'eau bouillante salée
Faire cuire à feu doux pendant 3 minutes en remuant de temps en temps
Quand les nouilles sont cuites les égoutter sous l'eau froide 
Réserver
Blanchir les pois gourmands quelques minutes et rafraîchir dans de l'eau glacée 
Éplucher le concombre, le couper en quatre dans la longueur, enlever les graines et couper en tranches biseautées
Couper les carottes en julienne
Couper l'oignon en fines lamelles (mandoline)
Couper les radis en fines lamelles (mandoline)
Mélanger les nouilles avec les légumes
Ajouter les haricots mungo

Pour la sauce :

Ajouter le sucre au jus des citrons verts
Ajouter de la sauce soja et de l'huile de sésame
Ajouter le gingembre et l'ail râpé
Enlever les graines du piment, couper finement et ajouter à la sauce
Ajouter la menthe et la coriandre

Verser la sauce sur la salade et mélanger délicatement
Garnir la salade avec les noix de cajou, les graines de sésame et les morceaux d'ananas. Servir bien frais.

J'ai servi cette salade avec du thon grillé (pas sur la photo)

mercredi 12 juin 2019

Mes pappardelle à la Poutargue


Voici une recette d'Alba Pezone qui présentait dans le passé une série gastronomique à la chaîne télé française Cuisine + qui n'existe plus. J'aimais bien ses recettes et son joli accent italien. Et quand j'ai trouvé un livre de cuisine de sa main dans une station service sur l'autoroute je n'ai pas hésité une seconde. 


Pour ceux qui découvrent mon blog  : je ne peux m'empêcher d'acheter des livres de cuisine, j'ai une collection énorme de livres en langue française, italienne, hollandaise, anglaise et américaine avec des recettes du monde entier. Je me suis fait plaisir d'acheter dernièrement une grande bibliothèque pour pouvoir les ranger correctement. 
J'ai même dédié un article spécial à mes livres de cuisine : Ma bibliothèque de livres de cuisine où j'ai commencé, je dis bien "commencé" à faire un inventaire de tous mes livres.

Alors ne pensez pas que j'achète ces livres juste pour les posséder, non je les lis comme des romans, je salive à la lecture des recettes : ah, j'ai envie de préparer cette recette, et celle là. Alors j'ai rédigé un to do list des recettes que j'ai l'intention de préparer. Et je m'y tiens. Quand je dois faire mes courses je prépare une liste des ingrédients dont j'ai besoin pour toutes les recettes qui me font saliver. 

Alors revenons à la poutargue. Quand j'étais à Turin j'ai acheté chez Eataly un bocal de Bottarga di muggine grattugiata (poutargue de mulet en poudre).


Donc quand je suis tombée sur cette recette d'Alba je me suis dit que c'était une belle occasion de l'utiliser. Comme je n'en avais jamais mangé, j'ai été très prudente et j'en ai mis trop peu. Moins qu'indiqué dans la recette d'Alba. Mais maintenant je sais qu'il ne faut pas être trop économe avec cet ingrédient, car récemment j'ai mangé chez un ami italien qui nous a préparé des pâtes à la poutargue et lui il met 1/3 de poutargue pour 6 personnes. 

La Poutargue diluée préparée par un ami italien

A ma demande il m'a ramené de la poutargue de Sardaigne dont c'est une spécialité et que je compte bien utiliser bientôt.

Après cette longue introduction je sens que vous trépignez pour découvrir la recette d'Alba Pezone :

Ingrédients :

400 g de pappardelle ou nastri
100 g de poutargue
le zeste d'un citron
4 petites pommes de terre à chair ferme
300 g de grosses moules cuites et décoquillées
3 ou 4 brins de thym citron
huile d'olive
sel et poivre

Préparation :

Épluchez et râpez 70 g de poutargue et mettez-la avec le zeste de citron dans un bol
Couvrez d'huile d'olive, délayez et laissez infuser
Lavez et épluchez les pommes de terre, détaillez-les en petits dés réguliers
Dans une large poêle, saisissez-les à feu vif dans l'huile d'olive, de tous les côtés : ils doivent être croquants et dorés à l'extérieur et fondants à l'intérieur
Égouttez-les sur du papier absorbant, sans les superposer

Faites cuire les pappardelle al dente dans une grande casserole d'eau légèrement salée, portée à ébullition
Égouttez-les bien
Dans une sauteuse, faites revenir à feu vif les moules cuites, les pommes de terre et le thym-citron effeuillé
Ajoutez les pâtes
Arrosez de 1 filet généreux d'huile d'olive, faites sauter 1 ou 2 minutes en mélangeant délicatement
Hors du feu, incorporez la poutargue avec son huile d'infusion
Répartissez les pappardelle dans les assiettes, râpez dessus le reste de poutargue et dégustez. 

mardi 11 juin 2019

Tartinade de petits pois à la brousse


Encore un peu de patience, l'été va bien finir par arriver. Ici dans le sud ce n'est pas top et aujourd'hui nous avons même droit à la pluie. Je me console en me disant que c'est bon pour le jardin et la nappe phréatique, car notre région manque cruellement d'eau. 

L'année dernière à la même époque j'avais préparé cette tartinade de petits pois que j'avais servie à l'apéro sur des tranches de pain de campagne. J'attends avec l'impatience les longues soirées d'été passées dans le jardin avec les apéros qui n'en finissent pas et les repas servis tard à l'heure espagnole ... Et avec toute la famille réunie autour de la table.


Ingrédients :

500 g de petits pois frais ou congelés
200 g de brousse
4 feuilles de basilic*
50 g de pignons de pin
3 càs d'huile d'olive
jus d'un demi citron
1 gousse d'ail
sel et poivre
tranches de pain de campagne


Préparation :

Faire cuire les petits pois dans une casserole et les égoutter. 
Dans le bol d'un mixeur ou blender, verser les petits pois, la brousse, la gousse d'ail coupée en deux, les feuilles de basilic, les pignons de pin, l'huile d'olive et le jus du demi citron. Saler, poivrer et mixer. Laisser refroidir avant de déguster.
Garnir avec quelques feuilles de basilic

*variante : on peut remplacer le basilic par la menthe

lundi 10 juin 2019

Monastère Sant Père de Rodes en Espagne

En octobre 2018 l'Association Les Amis du Pays Catalan nous a proposé la visite du monastère de Sant Père de Rodes, situé au parc naturel du Cap Creus, en Catalogne sud.

Situé sur la montagne de Verdera, le monastère de Sant Pere de Rodes est l'un des trésors de l'art roman catalan, l'un des plus emblématiques de l'Empordà. Il se dresse à près de 520 mètres au-dessus du niveau de la mer, au cœur d'un paysage époustouflant. Les origines de ce monastère bénédictin sont incertaines même si les premières mentions le font apparaître à la fin du IXe siècle. C'est toutefois le début du Xe qui marque le début de sa splendeur avec la construction de l'église intervenant entre le Xe et XIe siècles.




Ci-dessus l'Apparition du Christ ressuscité. Relief du portail de l'église. Oeuvre de l'atelier du Maître de Cabestany XIIe siècle. Ici il s'agit d'une copie, l'original se trouvant au Musée Frédéric Marès à Barcelone.

L'Agneau de Dieu. Relief du portail de l'église. Egalement l'oeuvre du Maître de Cabestany. L'oginal se trouve aussi dans le musée Frédéric Mares.
L'Eglise


La Crypte

Le cloître inférieur

Le cloître supérieur

Quelques colonnes ont des chapiteaux décoratifs :
Chapiteau du cloître


A proximité du monastère se trouve l'église Santa Helena, également appelée église Santa Creu, et dont les fouilles effectuées dans les environs donnent à penser que ce lieu a dû être un passage clé dans les pèlerinages effectués à Sant Père de Rodes.



Après un déjeuner au Buffet El Jou Vell nous nous sommes baladés dans le Parc natural dels Aiguamolls de l'Emporda.