Nombre total de pages vues

Bug dans les commentaires

4 septembre 2018 Chers lecteurs, Je trouvais assez étonnant de ne plus recevoir de commentaires sur mes articles, et une amie m'a confirmé qu'elle avait laissé un commentaire qui n'avait jamais été publié. Elle en avait déduit que ce commentaire ne m'avait pas plu. Quel malentendu ! J'ai donc constaté que le « gadget » commentaires présentait des dysfonctionnements, que j'ai corrigés aujourd'hui. En principe tout fonctionne de nouveau normalement. J'apprécie trop vos commentaires, donc foncez, écrivez et commentez à cœur joie !

mercredi 19 septembre 2018

Pimientos de Padron avec chorizo et ail



Pour accompagner un apéritif estival.

Ingrédients :

Une poignée de piments de Padron
Un morceau de chorizo (fort ou doux selon votre préférence)
quelques gousses d'ail
huile d'olive
sel de mer

Préparation :

Chauffer l'huile dans une poêle
Rinceer et essuyer les piments
couper l'ail en lamelles
Couper le chorizo en tranches
Verser le tout ensemble dans l'huile chaude
Dorer à feu moyen
Saupoudrer de sel et mer et servir aussitôt

Une autre recette de piments de Padron ici

lundi 17 septembre 2018

Soto Ajam - Soupe de poulet

Soto-Ajam avant d'avoir ajouté le bouillon

L'Indonésie a été une colonie des Pays-Bas et la cuisine de ce pays est tellement bien introduite dans la culture néerlandaise que nous continuons à appeler les épices et les ingrédients avec leur nom indonésien, même si nous en connaissons le nom en néerlandais : Ajam = poulet, Babi = viande de porc, Djinten = cumin et Sereh = citronnelle, etc.

Dans les magazines culinaires néerlandais, il en est de même, on continue à utiliser les noms indonésiens, parfois avec la traduction en néerlandais entre parenthèses. Avant cela ne me choquait pas, mais maintenant cela me saute aux yeux et finalement je trouve cela très positif, car cela montre bien que beaucoup de néerlandais sont restés très attachés à ce beau pays. Il faut absolument que j'y aille un jour, mais pour l'instant j'ai un autre voyage lointain en vue.

Donc dans un magazine je tombe sur la recette du soto-ajam, sans traduction, mais en lisant la recette j'ai compris qu'il s'agissait d'une soupe de poulet  (indonésienne bien sûr).

Les ingrédients pour 6 personnes :

1 poule d'environ 1,5 kg en morceaux
2 tiges de sereh (citronnelle) écrasées ou 1 càc de sereh en poudre
1 poireau coupé en morceaux de 3 cm
1 bouquet de céleri feuille
Céleri feuille

250 g de pommes de terre à chair ferme épluchées, coupées en tranches et cuites
100 g de riz cuit
100 g de taugé (pousses de haricots mungo)
2 oignons de printemps coupés en morceaux de 2 cm
4 œufs durs coupés en quatre
une poignée d'oignons frits
ketjap manis (sauce soja sucrée indonésienne)
1 sachet de kroepoek (chips de crevettes) ou emping (chips végétales)

Pour le boemboe (pâte d'épices) :

2 oignons émincés
3 gousses d'ail écrasées
4 cm de gingembre râpé
1 càc ketoembar (coriandre en poudre)
2 càc de koenjit (curcuma)
1,5 càc de djinten (cumin en poudre)
1/2 càs de sambal (purée de piments)
2 càs d'huile d'arachide ou huile pour wok

Préparation :

Dans un faitout mettre les morceaux de poulet, la citronnelle, le poireau, la moitié du céleri feuille, couvrir d'1,5 l d'eau pour couvrir le poulet entièrement
Laisser frémir pendant 1 à 1,5 heure jusqu'à ce que le poulet soit cuit
Mélanger tous les ingrédients pour le boemboe et écraser dans le mortier afin d'obtenir une pâte

Faire revenir cette pâte pendant 2 à 3 minuestes et ajouter un peu de bouillon de poule
Enlever les moreaux de poulet du bouillon, les débarrasser de la peau et des os
Ajouter le boemboe au bouillon, ajouter le poulet émincé, les pommes de terre, le riz, les pousses de haricots mungo, l'oignon de printemps et le reste du céleri feuille et réchauffer le tout sans porter à ébullition
Dans chaque assiette ou bol poser au fond les œufs et verser le bouillon dessus
Servir avec les oignons frits, la sauce soja et les chips.

samedi 15 septembre 2018

Circuit Italie du Nord Lombardie : Cremona

Jeudi matin 12 avril 2018

Nous sommes presque arrivés à la fin de notre circuit à travers le nord de l'Italie. Nous nous dirigeons vers Gênes en passant par Cremona. L'occasion de visiter le Musée du Violon. Cremona est depuis 5 siècles la capitale de la lutherie et le célèbre Antonio Stradivari est né et mort dans cette ville. Donc rien d'étonnant d'y trouver un musée consacré au violon.


Devant le musée se trouve une statue d'Antonio Stradivari

ainsi qu'une sculpture de l'artiste albanais Xhixha
On peut admirer des instruments créés par Amati, Stradivari et Guarneri, dont le musée possède une collection unique au monde.






Dans le musée se trouve également le magnifique Auditorium Giovanni Arvedi.

Après cette visite nous continuons notre route pour Gênes. Sur notre chemin nous passons devant la fromagerie Aimi où il y a également une boutique de vente directe. Nous sommes encore dans la région de Parme, donc c'est une bonne occasion de ramener un souvenir gastronomique de notre voyage.


La boutique vend également d'autres produits de qualité : charcuterie et beaucoup de produits complémentaires comme les vins, les légumes à l’huile et les gâteaux traditionnels. Tout est réuni pour faire le plein. A part du Parmigiano Reggiano j'ai acheté également du lard de Colonnata, un village en Toscane que j'ai visité en avril 2017 et où j'ai pu voir comment ce délicieux lard épicé est préparé.



En route pour Gênes !

A suivre ...

jeudi 13 septembre 2018

Champignons au vinaigre balsamique


Ingrédients :

500 g de champignons de Paris roses
1 piment rouge
4 càs d'huile d'olive
2 échalotes émincées finement
2 gousses d'ail émincées finement
6 càs de vinaigre balsamique
4 càs de vin blanc
1 càc de sucre
sel et poivre
2 càs de persil plat émincé

Préparation :

Nettoyer les champignons et couper en quatre
Émincer finement le piment rouge
Dans une sauteuse chauffer l'huile et faire rissoler les échalotes pendant 3 minutes
Ajouter l'ail et le piment rouge et faire revenir 2 minutes
Ajouter les champignons et faire revenir à feu vif pendant 2 minutes
Verser le vin et le vinaigre dans la sauteuse et porter à ébullition, puis baisser le feu
Couvrir et laisser mijoter pendant 20 minutes à petit feu
Assaisonner de sucre, sel et poivre
Saupoudrer de persil
A servir par exemple sur une tranche de ciabatta grillée.

mardi 11 septembre 2018

Entrecôte à la toscane


Ingrédients :

7 gousses d'ail
4 branches de romarin
4 entrecôtes
4 càs d'huile d'olive extra vierge
sel et poivre
1 dl de vin blanc sec

Préparation :

Nettoyer 6 gousses d'ail et écraser à l'aide d'un couteau
Poser au fond d'un plat 3 gousses d'ail et 2 branches de romarin
Poser les entrecôtes dessus
Poser les 3 autres gousses d'ail et les branches de romarin sur les entrecôtes
Verser l'huile d'olive sur la viande
Couvrir le plat et mettre pendant 3 heures au frigidaire
Sortir la viande du frigidaire et laisser 30 minutes à température ambiante
Préchauffer 4 assiettes
Chauffer une poêle sans matière grasse
Dorer les entrecôtes et la marinade et l'ail en environ 3 minutes, en les retournant à mi chemin
Réserver sur les assiettes chaudes, saler et poivrer
Nettoyer la dernière gousse d'ail et presser au dessus de l'huile de cuisson et laisser cuire environ 1/2 minute
Ajouter le vin et porter à ébullition, laisser réduire pendant 2 minutes
Verser le jus à travers le tamis sur la viande
Servir avec des pâtes et du brocoli.


dimanche 9 septembre 2018

La Couvertoirade (Aveyron)

Mardi matin 17 octobre 2017



La Couvertoirade est une petite cité médiévale authentique avec des murailles du XVe siècle intactes, fondée par les Templiers.

Le village vu du ciel (photo E. Teissèdre)
Elle est labellisée « Plus Beaux Villages de France » et est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre « des Causses et des Cévennes ». On pénètre par l’ancienne porte fortifiée et c’est un méandre de ruelles, de petits passages couverts et de maisons du XVe siècle qui vous attend. 






Le moulin à vent de la colline du Rédounel est l’unique moulin à vent restauré de l’Aveyron. En montant cette colline, on découvre une belle vue d’ensemble de La Couvertoirade.

L'Eglise St.-Christophe


On accède par un escalier taillé dans la roche à l’église Saint-Christophe, construite en partie par les templiers.




A côté de l'église un petit cimetière avec ses stèles discoïdales, composées d'un disque de pierre circulaire qui surmonte un socle de forme trapézoïdale.




Tout comme à St.-Guilhem le Désert on accroche des cardabelles porte bonheur à la porte




Je pars direction Sainte Eulalie de Cernon. A suivre ...

samedi 8 septembre 2018

Aubergines grillées, sauce au yaourt


Récemment j'ai découvert sur la chaîne My Cuisine la chef Kimberly Lallouz et j'ai tout de suite adhéré à la cuisine qu'elle propose. Tout ce que je sais d'elle c'est qu'elle vit à Montréal au Canada et que son père est marocain et sa mère québécoise. Elle a travaillé dans la mode avant de se lancer dans la gastronomie et elle adore faire de la boxe ! Elle est une étoile montante dans le milieu gastronomique et ouvre des restaurants à tour de bras à Montréal et tous marchent comme un train. J'ai vraiment adoré sa cuisine colorée, créative, son style, son look... tout quoi. Aujourd'hui j'ai préparé une de ses recettes (vous en trouverez beaucoup d'autres sur internet) qui m'a emballée et dont elle dit que c'est un clin d'œil à Yotam Ottolenghi. Mon invité du mercredi a également apprécié cette recette originale. A la fin de mon article vous trouverez la vidéo de la recette et vous pouvez découvrir Kimberly débordant d'énergie, inventive, créative avec son délicieux accent canadien. 

Ingrédients :

2 aubergines graffiti pour la présentation, sinon prenez bien sûr des aubergines standard, car après cuisson vous ne verrez plus rien de la couleur de leur peau 
1 gousse d'ail
huile d'olive
1 grenade épépinée
1/2 barquette de bleuets (ou autres fleurs comestibles)
de l'estragon frais
1/4 tasse de noix de pécan
des myrtilles
des pluches de fenouil
1 càc de za'atar*
sel et poivre

Pour la sauce :

du yaourt nature (à la grecque)
1 càs de jus de citron
1,5 càs de miel
1/2 càc de raifort frais rapé
1/2 càc de moutarde de Dijon

Préparation :

Couper les aubergines en deux dans le sens de la longueur et quadriller la chair à l'aide d'un couteau
Badigeonner la chair d'huile d'olive, d'ail émincé, de sel et de poivre
Cuire au BBQ sur une plaque de cuisson 30 à 40 minutes
(Je les ai cuites sur la plancha )
Réserver

Pour la sauce

Mélanger le yaourt avec le jus de citron, le miel, le raifort et la moutarde de Dijon
Réserver

Pour le dressage

Poser les moitiés d'aubergines cuites sur une assiette rectangulaire
Conseil de Kimberly : Secouer le fouet trempé au préalable dans la sauce au yaourt au dessus des aubergines de façon artistique comme si vous étiez Pollock ! (voir la vidéo)
Pour continuer votre oeuvre d'art : garnir les aubergines avec les graines de grenade, de l'origan, des noix de pécan hachées, des myrtilles, du za'atar, des fleurs comestibles (j'ai utilisé des fleurs de menthe du jardin), des pluches de fenouil...
Verser un petit filet d'huile d'olive et de miel sur la préparation, un peu de sel de mer et du poivre. Admirez ce chef d'oeuvre !
Servez.

Dans le passé j'ai acheté le za'atar déjà tout mélangé chez le marchand d'épices au marché, mais au bout de quelques mois j'ai pu le jeter. Maintenant je l'ai fabriqué moi-même en mélangeant origan, sumac, sésame grillé et thym en mixant tout dans le robot.

Découvrez Kimberly Lallouz et la vidéo de la recette ici

vendredi 7 septembre 2018

Haricots sautés aux tomates cerises, œufs et ricotta de Jamie Oliver


J'ai vu cette recette sur la chaîne "My Cuisine" dans la série Superfood de Jamie Oliver. Je suis toujours fan de lui et récemment mes enfants m'ont offert pour mon anniversaire son livre "5 Ingrédients" dont j'ai déjà préparé plusieurs recettes. J'y consacrerai bientôt un article.

Ingrédients pour 2 personnes :

250 g de tomates cerise bien mûres de différentes couleurs
1/2 citron
huile d'olive
4 brins de basilic frais
1 boîte de 400 g de haricots cannellini (j'ai pris des haricots blancs)
1 bonne pincée de graines de fenouil
2 gros œufs
2 tranches de pain complet aux céréales
2 càc bombées de ricotta (il me restait de la brousse que j'ai donc utilisée)
crème de balsamique (facultatif)
sauce pimentée forte (facultatif) (j'ai utilisé de la sriracha)
sel et poivre

Préparation :

Coupez les tomates en deux, mettez-les dans un récipient et mélangez-les avec le jus de citron, 1 càs d'huile d'olive et 1 pincée de sel
Triez les feuilles de basilic avant de les déchirer pour les ajouter dans le récipient (réservez les plus petites pour la garniture)
Laissez macérer quelques minutes

Pendant ce temps, mettez à chauffer une grande poêle antiadhésive sur feu vif. Égouttez les haricots et versez-les dans la poêle chaude avec les graines de fenouil et 1 pincée de poivre noir
Faites-les cuire 5 minutes en remuant de temps en temps- vous devez les laisser griller pour que leur peau éclate
Ajoutez les tomates et 10 cl d'eau, assaisonnez, puis laissez bouillonner vivement pendant 1 minutes
Cassez les œufs (un de chaque côté de la poêle), puis couvrez avec un couvercle, une assiette  ou une feuille de papier d'aluminium
Passez à feu moyen-doux et laissez cuire 3 à 4 minutes pour des œufs mollets, ou plus si vous préférez.

Pendant ce temps faites griller le pain
Divisez la ricotta en deux et étalez-la sur les tartines grillées
Présentez-les à côté des œufs aux haricots
Garnissez des feuilles de basilic réservées
Arrosez éventuellement d'un trait de crème de balsamique et/ou d'un filet de sauce pimentée.
Un délice !

mercredi 5 septembre 2018

Spaghetti aux moules safranées

Ingrédients :

quelques pistils de safran
1,75 dl d'eau bouillante
1 kg de moules
1,25 dl d'eau froide
1 càs d'huile de tournesol
1 petit oignon émincé
2 càs de farine
1,25 dl de vermouth blanc
4 càs de parmesan râpé
2 càs de ciboulette ciselée
sel et poivre
350 g de spaghetti

Préparation :

Laisser tremper les pistils de safran dans l'eau bouillante
Faire ouvrir les moules dans l'eau dans un faitout à fond épais 
Quand elles sont ouvertes les sortir à l'aide d'une écumoire
Réserver l'eau de cuisson
Si certaines moules ne se sont pas ouvertes, il faut les jeter
Pour les autres sortir les moules de leur coquille
Filtrer l'eau de cuisson à travers un tamis dans lequel vous aurez placé un filtre à café
Chauffer l'huile et y faire revenir l'oignon à feu doux pendant 5 minutes
Ajouter la farine et cuire environ 1 minute
Sortir le faitout du feu
Mélanger le vermouth à l'eau safranée et ajouter petit à petit en remuant au mélange de farine
Remettre la casserole sur le feu et cuire la sauce pendant 3 à 4 minutes
Ajouter 4 càs d'eau de cuisson des moules filtrée, le fromage, les moules, la ciboulette (garder un peu pour la décoration), le sel et le poivre
Chauffer le tout pendant 4 minutes sur feu doux
Cuire les pâtes selon les indications sur l'emballage
Faire égoutter les pâtes et les servir dans un plat préchauffé
Mélanger les moules aux pâtes
Saupoudrer de ciboulette et servir aussitôt.

lundi 3 septembre 2018

Circuit Italie du Nord Emilia Romagna : Parma et Castelvetro Piacentino

Mercredi après-midi 11 avril 2018

De Mantova nous partons à Parme, que nous connaissons bien sûr du jambon de Parme et du Parmigiano Reggiano. Il est presque 14 heures et nos estomacs commencent à nous rappeler à l'ordre. Nous déjeunons au Restaurant la Duchessa di Parma.
Culatello
Pour faire honneur à la gastronomie de Parme je commande du culatello, c'est le nec plus ultra du jambon de Parme. 
Et ensuite un risotto alla duchessa

e poi un tartufo cioccolato e crema 
Il Tartufo est plutôt une spécialité de la Calabre et ce dessert m'a donc fait penser à mon séjour dans le sud de l'Italie.

Nous visitons ensuite Il Teatro Farnese. Ce théâtre est bâti entièrement en bois  en 1619 sur le modèle du théâtre olympique de Vicence. Construit à la hâte en vue de la visite de Cosme 1er de Médicis auquel Ranuccio 1er Farnese voulait montrer les fastes de sa cour, les statues ont été réalisées en plâtre et non pas en marbre, les décors en carton peint et non en stuc.
Presque totalement détruit en 1944, le théâtre fut reconstruit à l'identique dans les années 1950

Juste à côté se trouve la Galleria Nazionale où l'on peut admirer des tableaux des écoles émiliennes, toscanes et vénitiennes.

Biblioteca Palatina
A l'intérieur du musée se trouve la bibliothèque à laquelle on n'a pas accès.

La Scapigliata de Leonardo da Vinci
La Scapligliata de Leonardo da Vinci se trouve également dans ce musée.

Un petit tour par Il Duomo. Je crois que personne n'était motivé pour entrer. Peut-être une saturation d'églises ?

Nous rejoignons le B & B La Viola que nous avons réservé à Castelvetro Piacentino, où nous sommes reçus par une dame très âgée, mais oh combien vaillante. Les travaux de rénovation ne sont pas encore terminés. 
B & B La Viola
L'établissement peut recevoir des groupes pour séminaires, mariages etc, car à côté du bâtiment principal se trouve un deuxième bâtiment d'une très grande surface, où des travaux sont encore en cours.
  

Les chambres sont toutes simples, mais vu le prix qu'on a payé (46€) cela reste acceptable. Ce qui m'a quand-même un peu étonnée c'était les serviettes dépareillées, usées et rêches.

Une salle à manger et cuisine sont à notre disposition pour le petit déjeuner.


Le soir nous partons à la recherche d'un distributeur de billets avant de nous rendre au restaurant. On s'arrête au bord de la route pour consulter le plan et une voiture s'arrête à côté de nous et le chauffeur demande s'il peut nous aider. Suivez-moi ! Il nous guide vers un distributeur de billets et attend pour voir si tout marche comme il faut. On a eu un problème avec ce distributeur. Qu'à cela ne tienne, il nous accompagne à un autre distributeur qui fonctionne cette fois-ci. Et puis il nous conseille pour un bon restaurant et veut bien nous y accompagner. Cela nous a étonné un peu et on avait l'impression qu'il voulait se faire inviter au repas. Mais non, une fois qu'il nous a déposés devant le restaurant il est parti en nous faisant un grand salut de la main.

Il nous a donc accompagnés jusqu'au Ristorante Pizzeria Bar Infinito. Nous n'avons pas regretté ce choix. Le serveur nous a proposé de nous porter des plats divers qu'il nous a servis petit à petit. Chaque fois il revenait avec un autre plat.
Une belle pizza

Une salade aux fruits de mer

Carpaccio de poisson

Moules 

Un excellent focaccia bianca

limoncello
Je ne me rappelle pas si on a pris un dessert. J'ai dû oublier de prendre la photo. A la fin du repas le serveur nous sert un limoncello et nous laisse la carafe pour nous resservir.
Une bonne adresse sympa.