Nombre total de pages vues

dimanche 2 juin 2013

Pâques en Chine 2013 - Xi'an - L'Armée de terre cuite

Revenir à dimanche après-midi


Lundi

Après avoir parcouru 1500 km le train rentre en gare de Xi'an où notre guide locale Nancy nous attend. 


Nancy (photo Vincent Haas)

Nous reprenons aussitôt le bus pour une visite du Musée des Guerriers et Chevaux en terre cuite de Qin Shihuangdi.
En mars 1974 lors du creusement d'un puits d'irrigation un agriculteur est tombé par hasard sur cette armée. 


L'Agriculteur présent au musée


Une équipe d'archéologues a été organisée et elle a commencé son travail dès juillet de la même année. Vu l'importance de la découverte l'état a décidé de construire ce musée qui a été ouvert au public en octobre 1979. En 1987 le mausolée de l'Empereur Qin Shihuangdi et son Armée en terre cuite sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Tout en continuant les fouilles dans la fosse funéraire n° 1 les archéologues ont découvert successivement les fosses 2 et 3 en 1976. Avant l'ouverture du musée dans la fosse n° 1 1087 guerriers et chevaux de terre cuite y ont été replacés sur leurs emplacements initiaux. Les fosses 2 et 3 ont été ouvertes quelques années après et en plus de ces 3 fosses le musée expose aussi, après restauration, les deux chars en bronze.
Le musée reçoit chaque année plus de 2.000.000 de visiteurs.

Je n'ai pas la prétention de faire un cours d'histoire ici, mais il est intéressant de savoir qui était ce Qin Shihuangdi. 

En 221 av. J.-C., le seigneur de guerre Ying Zheng achève l'unification de la Chine et fonde la dynastie Qin dont il se proclame empereur sous le nom de règne de Qin Shihuangdi. Il entreprend alors de massives réformes. Il réalisa de nombreux projets de constructions grandioses : des centaines de palais, une somptueuse tombe, de nombreux canaux et ponts, un vaste réseau routier, et la Grande Muraille. Il standardisa les poids et mesures, la monnaie, l’écriture et la largeur des essieux des chariots. Voilà pour l'histoire. 

Nous allons visiter maintenant le musée :



Les personnages au fond paraissent tout petits, mais ils mesurent de 1,80 à 2 mètres  de haut.






 Tous les personnages sont différents.









 Chaque personnage a un autre visage, d'autres habits.




 Les fouillent continuent




Les 2 chars au moment des fouilles.


 Les chars après leur restauration.



Nos guides Alex et Nancy nous attendent à l'extérieur du musée et nous accompagnent au restaurant du musée.

Ici on mange des pâtes maison. Pour faire de spaghettis on n'emploie pas la petite machine comme en Italie, mais on les fabrique à la main.


Après le déjeuner nous partons pour un cours de calligraphie chinoise.


J'avais cru qu'on allait nous donner un cours et qu'on devait se mettre au travail. Déception, nous avons eu quelques explications sur l'écriture chinoise et on pouvait demander (contre paiement bien sûr) l'écriture de notre prénom en chinois. Bof, je me suis déjà fait faire un marque-page avec mon prénom en hiéroglyphes égyptiens... Alors j'ai fait un tour de la boutique.




En sortant de cette boutique on aperçoit la Petite Pagode de l'Oie sauvage.



Des travaux de restauration sont en cours dans les bâtiments environnants.

7 commentaires:

  1. Ne soyez pas trop déçue de ne pas avoir pu pratiquer la calligraphie ...Notre groupe a eu droit à une initiation qui a abouti à d'infâmes gribouillages ! La calligraphie est un art qui nécessite du temps , beaucoup de temps , et la tenue du pinceau, elle seule, demande des semaines.Nous nous sommes montrés plus maladroits les uns que les autres et avons inévitablement gâché encre et papier. nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute bien que c'est tout un art qui ne s'apprend pas du jour au lendemain, mais j'aurais bien aimé faire un essai !

      Supprimer
  2. Encore bravo, Clémentine: tu n'en dis ni trop, ni pas assez, nous rappelant au passage des faits que nous avons entendus de la bouche de nos guides, mais vite oubliés. On a envie de s'approprier ton blog. Les photos sont très belles, en particulier celles des soldats en terre. J'ai moi aussi été déçue par le soi-disant 'cours' de calligraphie qu'ils devraient plutôt appeler 'démonstration'.
    j'ai choisi, après avoir visionné cet épisode de notre voyage, de cliquer sur le documentaire relatif à l'installation du Lydia au Barcarès, et j'y ai pris beaucoup de plaisir, et même reconnu 2 personnes que j'ai connues dans mon adolescence. À l'époque, je ne m'étais pas rendu compte de la complexité de cette installation. Merci encore.
    Suite à notre rencontre à l'Asia Center: j'ai réussi à cuisiner les salades Icebergs et les choux Choy 'comme si on y était', m'a dit une invitée.Recettes à ta disposition.Jocelyne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jocelyne,
      Bravo, tu t'es lancée dans la cuisine chinoise ! J'aimerais bien connaître tes recettes. Comme tu as pu le voir sur mon blog je cuisine beaucoup et j'ai une liste interminable des recettes que j'ai envie de tester. N'empêche que ma liste s'allonge de jour en jour, car je me laisse séduire par tant de bonne recettes piochées par ci par là.

      Supprimer
  3. Clémentine,
    "Renato de Peperoncino" aura-t-il l'occasion de voir ta vidéo sur la fabrication des pâtes chinoises? j'aimerais avoir son avis sur cette prestigieuse façon de faire. Cela me paraît magique, fabuleux, incroyable! Quelle dextérité et quelle vitesse! Moltissimo interessante!
    Fabuleux aussi que cette armée de soldats à Xi'an.
    Mais avant tout, Clémentine, merci pour ton blog, foisonnant de beautés, d'art, de saveurs qui transparaissent à travers l'écran de mon ordinateur, de propos passionnants.Tu nous enrichis à chaque fois de mille choses diverses et parfois inattendues. Quel beau voyage nous faisons à chaque instant. Merci et amitiés. Christiane.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée Christiane, je lui enverrai le lien vers ce message. J'ai vu Renato ce matin à l'occasion du cours d'antipasti. Il s'est inspiré de mon blog pour en créer un et à la fin du cours il m'a demandé quelques conseils que je lui ai donnés bien sûr bien volontiers.
      Faire des pâtes fraîches maison à l'italienne, ce n'est déjà pas une mince affaire, mais faire des pâtes comme dans la vidéo, non vraiment je ne me vois pas faire ça ! Mais c'est bien comme ça que les Italiens ont dû faire connaissance des pâtes quand ils les ont importées de Chine.

      Supprimer
  4. .http://ladatedujour.com/juin/8-juin.php

    “eh oui, il y a eu tout ceci un certain huit juin

    et aussi le commencement de.... VOUS !!! belle journèe et bonne soirée Clementine :) ”

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly