Nombre total de pages vues

mardi 6 octobre 2015

Naples 2015 -Teatro di San Carlo à Naples : Opéra Don Pasquale de Donizetti

Retour à samedi journée

Samedi soir 26 septembre 2015 

Notre professoressa d'italien de Dante Alighieri Perpignan, Luisa, a organisé pour plusieurs élèves un voyage à Naples en septembre 2015. En dehors des visites programmées avec guide elle nous avait suggéré d'aller un soir au Teatro di San Carlo pour voir l'opéra Don Pasquale de Donizetti. J'avoue que je ne suis pas très opéra, mais j'ai quand même réservé ma place et je ne l'ai pas regretté.




Premièrement il y a la beauté du théâtre qui date de 1737. Dévasté par une incendie en 1816, mais reconstruit aussitôt. Nous avions des places dans les petites loges avec 6 chaises au premier étage fermées avec des rideaux. On se serait cru dans un autre siècle ! 




J'ai dit que je n'aime pas trop l'opéra, car je ne comprends pas les paroles et parfois je ne reconnais même pas en quelle langue on chante. Heureusement une de nos co-voyageuses avait fait des recherches sur cette opéra et m'avait expliqué en grandes lignes l'intrigue :

Peu tendre avec son neveu Ernesto, qu’il préfère déshériter plutôt que de le voir avec une épouse qu’il désapprouve, le vieux Don Pasquale choisit de se marier : sa fortune reviendra ainsi à sa future épouse. Le Docteur Malatesta lui propose son aide et le dirige vers sa sœur, la douce et docile « Sofronia »… qui n’est autre que Norina, la fiancée d’Ernesto. Convaincue par Malatesta que le meilleur moyen de s’unir à Ernesto est d’épouser d’abord le barbon, Norina a accepte ce marché. Mariée au barbon, elle se montre vite une épouse infernale, malmenant le géronte qui commence à regretter son choix. Persuadé que sa Sofronia le trompe et fréquente un amant, Don Pasquale tente de la piéger. Mais le guet-apens se referme sur lui : comprenant qu’il s’est fait berner, Don Pasquale reconnaît aussi que le mariage n’est pas fait pour lui… Et accepte l’union d’Ernesto et de Norina.

  

Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que les textes italiens s'affichaient au dessus de la scène ! Même si je ne les ai pas compris à 100%, j'ai pu suivre aisément le déroulement de l'opéra.





J'ai trouvé sur internet une vidéo de cet opéra joué à l'Opéra de Zürich avec des sous titres en italien. 
Régalez-vous en regardant l'intégralité de Don Pasquale :



2 commentaires:

  1. Bonjour Clémentine,
    Pour ton information, sache qu'à Perpignan aussi les opéras sont surtitrés. Cette saison il y aura "Cosi fan tutte" de Mozart les 5 et 6 décembre 2015 et le "Barbier de Séville" de Rossini les 12 et 13 mars 2016. Je ne sais pas s'il reste des places, mais si tu veux y aller je peux te servir de chauffeur les 6 décembre et 13 mars où j'ai pris des places pour moi.
    A bientôt. Jean-Michel DUPUY

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jean-Michel,
    En effet quelques unes de mes covoyageuses à Naples m'ont dit la même chose. Mais quand j'ai vu http://theblogdeclementine.blogspot.fr/2011/12/rigoletto-de-verdi-au-theatre-de.html
    Rigoletto en 2012 au Grenat il n'y avait pas de sous ou sur titres.

    Merci de ta proposition, je vais y réfléchir. J'ai un planning bien rempli... A peine je suis rentrée de Naples que je pars au Portugal, puis aux Pays-Bas...

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly