Nombre total de pages vues

vendredi 6 mai 2016

Naples 2015 - Capri


Samedi 26 septembre 2015

Nous passons la journée à Capri. Comme j'avais déjà visité cette île en 2014 je n'ai pris des photos que des endroits pas encore visités. Pour lire mon reportage de 2014 sur Capri cliquez ici.

Une partie de notre groupe a visité La Villa Jovis Tiberius, mais avec une amie j'ai préféré explorer une autre partie de Capri.

Nous avons commencé notre visite par les Jardins d'Auguste, un lieu idéal pour une balade tranquille sur l'île de Capri. Amenagés sur des terrasses construites dans les années trente en surplomb de la mer, ces jardins offrent des panoramas d'exception.  



Sur la droite on peut admirer la Via Krupp, une ruelle piétonne évocatrice et très étroite qui descend vers la mer, créée par le riche industriel Krupp. Via Krupp a été creusée dans la falaise et son parcours est riche en tournants: toutes ces caractéristiques en font une véritable oeuvre d'art à admirer du haut des jardins. 

On peut voir, au large, les Faraglioni, les trois rochers symbole de l'île. Le troisième rocheest le lieu d'habitat d'une importante colonie de lézards.







Villa Vismara, aujourd'hui l'hôtel Punta Tragara
Il l’avait baptisée « Stracasa » (Extramaison), pour bien montrer qu’elle était bien plus qu’une simple demeure. En 1920, Emilio Errico Vismara, ingénieur lombard, choisit le cadre grandiose de Punta Tragara pour construire sa villa, à pic sur la mer et avec une vue spectaculaire sur les célèbres Faraglioni. Cette demeure a été dessinée par Le Corbusier.

Villa Vismara joue son rôle dans l’histoire en accueillant le commandement américain au cours de la deuxième guerre mondiale. Parmi ces hôtes les plus illustres, le Général Dwight D. Eisenhower et Sir Winston Churchill. 
En 1968 le comte Goffredo Manfredi rachète la villa pour en faire sa résidence d’été, avant de la transformer en hôtel, en 1973. Depuis lors, l’Hôtel Punta Tragara n’a cessé de se perfectionner, au point d’atteindre le plus haut niveau de confort et de luxe de l’hôtellerie insulaire, comme en témoignent aujourd’hui ses 5 étoiles. 





En continuant notre balade nous entendons une voix de femme qui chante "O Sole mio". Elle tient un petit stand où elle vend des jus de fruits et nous commandons chez elle une spremuta di limone.

         

Nous devons reprendre le bateau pour être à l'heure de retour à Naples où nous avons réservé pour la soirée des places pour l'opéra.

2 commentaires:

  1. Une région de l'Italie que nous ne connaissons pas du tout et où nous rêvons d'aller. Tes magnifiques photos nous en donnent encore plus envie ! Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Capri , ce n'est pas fini . Merci pour ton reportage d'images qui nous fait découvrir la beauté de l'île . Bravo et bonne soirée . Au plaisir . MICHEL.

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly