Nombre total de pages vues

lundi 10 mars 2014

Paris octobre 2013 Père Lachaise et le Canal St.-Martin


Lundi

Aujourd'hui nous décidons de visiter le cimetière Père Lachaise. Les autres ne connaissaient pas encore ce cimetière mondialement connu et cela me faisait plaisir d'y revenir en leur compagnie, car le lieu est magnifique et la balade dans les allées arborées est paisible. 


On peut y trouver les sépultures de personnes célèbres du monde du spectacle et de la musique. Et pas que ! : Gilbert Bécaud, Chopin, Rossini, Claude Chabrol, Annie Girardot, Marie Trintignant, Simone Signoret, Yves Montand, Henri Salvador ... La liste est trop longue. Leur tombes sont bien entretenues et souvent décorées de fleurs par leurs fans.
D'autres par contre sont dans un piteux état.




Voici la tombe du chanteur James Morrison. A chacune de mes visites je l'ai toujours vue décorée de fleurs fraîches.


Comme nous avions prévu de voir le lendemain un spectacle en l'honneur d'Edith Piaf nous sommes allés à la recherche de sa tombe qui est très fleurie aussi. 

Pour terminer notre balade j'ai voulu à tout prix retrouver la tombe de Victor Noir que j'avais déjà découverte à une visite précédente. Il s'agit d'un jeune journaliste tué à l'âge de 21 ans d'un coup de feu par un parent de Napoléon III. Sa tombe est aujourd’hui l’un des monuments les plus visités du cimetière du Père-Lachaise; elle fait même l’objet d’un véritable culte. La légende veut qu’en frottant le gisant, surtout à l’endroit du sexe, on recouvre fécondité ou virilité. 


Vous constaterez en effet que l'endroit du sexe de Victor est bien brillant.

Réservé à un public averti : La mystérieuse diva fétichiste  Dita von Teese n’a pas résisté à l’attraction du légendaire gisant du cimetière du Père Lachaise. Après une errance à travers les allées du jardin mortuaire, elle embrasse et étreint langoureusement la statue du journaliste révolutionnaire mort à l’âge de 21 ans, objet depuis toujours des nombreuses convoitises féminines..

                       


Pour nous rafraîchir un peu les esprits nous longeons ensuite le Canal de St.-Martin.


C'est un lieu de rencontre où l'on joue aux boules...
 Où l'on s'entraîne sur la corde raide..

 et où l'on passe un coup de fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly