Nombre total de pages vues

lundi 11 août 2014

Rome : le Parc Villa Borghese, pourquoi les français ne portent pas de cravate et autres curiosités


Retour à lundi

Mardi 8 avril 2014


Déjà notre dernier jour à Rome. Notre première visite de la journée est à la Basilique di Santa Maria del Populo où se trouvent 3 oeuvres de Caravaggio. Pour les voir au fond de la basilique il faut mettre des pièces pour allumer la lumière. Il est bien sûr interdit de faire des photos des tableaux. Vous trouverez des photos sur internet :
  
                 Crocifissione di san Pietro è un dipinto di Caravaggio, su olio su tela (230 x 175 cm), quest’opera fu realizzata tra il 1600 ed il 1601. L’opera è conservata nella Cappella Cerasi di Santa Maria del Popolo a Roma.
Ensuite nous nous engageons dans la Via del Babuino pour boire un café au Caffè Canova Tadolini au milieu de sculptures. Le café y est excellent et pris au bar il ne vous coûtera qu'1 € et quelques.



Nous avions regretté d'avoir été trop tard pour réserver la Galleria Borghese, mais des passants nous avaient conseillé d'y aller à l'improviste et qu'on risquait de pouvoir y entrer quand-même. 

Parc Villa Borghese

Parc Villa Borghese
A notre arrivée on nous a confirmé que pour les 3 semaines à venir le musée était complet ! Comme nous étions à la fin de notre séjour à Rome nous avons profité du calme du parc pour nous reposer après tant de kilomètres parcourus à pied dans la ville.

Pour terminer mon reportage sur Rome encore quelques photos "en vrac". A Rome j'ai vu une grande quantité de magasins de cravates. Ni aux Pays-Bas ni en France j'ai vu autant de boutiques spécialisées. 
Dans cette boutique j'ai échangé quelques paroles avec le monsieur qui figure sur la photo. Il m'a donné sa version du fait qu'en France on ne vend pas autant de cravates qu'en Italie, car les français sont "de gauche" et ne portent donc pas de cravate !

Dans la Via del Corso nous avons croisé cette dame chique qui a bien voulu poser pour la photo. 

Cette dame moins chique aussi

En feuilletant notre guide de la ville de Rome nous nous apercevons que nous avons oublié de visiter une boutique d'ustensiles de cuisine. Nous prenons notre courage à deux mains et retournons dans le Ghetto pour découvrir la boutique de Leone Limentani
Cette boutique se trouve au fond de la Via Portico d'Ottavia. De l'extérieur elle ne paie pas de mine, mais quand on y rentre on découvre des allées interminables d'ustensiles de cuisine et de vaisselle de toutes les grandes marques : Hermes, Rosenthal, Wedgwood, Alessi ...

J'y avais déniché des assiettes de dessert soldées du service Rosenthal dessinées par Versace. Je possède quelques pièces de ce service qui n'est plus en vente depuis quelques années. Le prix était vraiment intéressant et le commerçant m'accordait après négociation une remise supplémentaire, mais j'ai résisté à la tentation. On voyageait par avion low cost et mon bagage à main ne me permettait pas d'y ajouter 6 assiettes en porcelaine.

Nous voilà arrivées à la fin de notre séjour à Rome, mais l'envie d'y retourner existe, ne serait-ce que pour visiter le musée de la Galleria Borgese...

2 commentaires:

  1. Coucou Clémentine .
    Quel régal de poursuivre le voyage en ta compagnie tout en lisant ton parcours . J'ai hâte de lire et voir la suite . Merci pour tout et à bientôt .
    MICHEL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michel,

      Bientôt mes articles sur Moscou et St.Petersbourg !

      Supprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly