Nombre total de pages vues

vendredi 10 août 2018

Circuit Italie du Nord Veneto : Verona

Mardi après-midi 10 avril 2018

Après Sirmione nous avons pris la route pour Vérone. Cela m'a fait plaisir de retrouver cette ville que j'avais visitée en 2008 à l'occasion d'un stage intensif d'italien à Modena. Avant de commencer notre visite nous cherchons un endroit pour déjeuner. Finalement on s'arrête à Accademia Caffè, une simple pizzeria. Si je me souviens bien c'est bien ma première pizza de ce séjour : une au thon et aux oignons.

La ville historique de Vérone fut fondée au 1er siècle av. J.-C.. Elle connut des périodes d'expansion sous le règne de la famille Scaligeri aux XIIIe et XIVe siècles et sous la République de Venise, du XVe au XVIIIe siècle. Vérone a préservé un nombre remarquable de monuments de l'Antiquité, de l'époque médiévale et de la Renaissance. Le centre historique de Vérone est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. La famille Scaligeri a joué un très grand rôle dans cette région. Nous verrons plus loin quelques monuments rappelant l'importance de cette famille.
Les Arènes de Verone
Vous ne pouvez vous tromper, sans les chercher, vous tomberez inévitablement sur les Arènes. Les Arènes sont un des points d'attrait de la ville : assister à une spectacle le soir doit être impressionnant.






La Piazza Bra

La Porta Borsari
Cette porte qui date du 1er siècle, autrefois, fut l'entrée principale de la ville fortifiée de Vérone.
A la piazza delle Erbe se trouve une multitude de monuments : La Casa Mazzanti avec ses fresques, il palazzo Maffei ...
Il Palazzo Maffei
Sur le toit de ce palazzo se trouve une balustrade avec six statues de divinités : Hercule, Jupiter, Vénus, Mercure, Apollon et Minerve. Et devant ce palazzo la Colonne di San Marco avec son lion.
Au milieu la Torre Lamberti
3 gouttes de pluie tombent sur Vérone et nous nous abritons sous un grand parasol d'une des multiples terrasses de la Piazza delle Erbe. Vous le savez, mes voyages ne sont pas que culturelles, mais aussi gastronomiques. Je veux découvrir toutes les spécialités culinaires des régions, et également les boissons. La mode est aux cocktails et celui que je n'avais pas encore testé est le Hugo. L'avantage des cocktails est qu'on vous sert plein d'amuse-gueules avec. Le Hugo est un cocktail à base de Prosecco et de sirop de sureau. Le Prosecco on en trouve partout, mais le sirop de sureau c'est une autre affaire, mais j'ai réussi à en trouver chez moi. Voici la recette 

Un passage à l'Eglise de San Lorenzo s'impose.



Une affiche dans l’église nous apprend que le Seigneur nous parle et nous écoute de toutes les manières. Mais il est certain qu'il ne nous appelle pas sur le mobile.

Les tombeaux des Scaligeri
Nous passons devant les tombeaux des Scaligeri situés dans le centre historique de Vérone. C'est un ensemble funéraire monumental de la famille des Scaligeri destiné à contenir les tombeaux de quelques représentants illustres de cette famille, dont celui du plus grand seigneur de Vérona à qui Dante dédia son "Paradis."
Les tombeaux des Scaligeri

Et même si c'est super touristique, on ne peut pas passer à Verone sans avoir vu la maison de Juliette. Vous savez, cette Juliette de Roméo ! Avec elle, Shakespeare, le dramaturge anglais a fait de Vérone, cité italienne marquée par son œuvre, la capitale universelle de l’amour. Au numéro 23 de la via Cappello, la maison de Juliette est l’objet d’une ferveur toute romantique.
Je l'avais déjà visitée en 2008 et j'avais été impressionnée par le nombre de post-it collés dans le passage.
Les messages d'amour dans la cour de la maison


Un selfie avec Juliette !! (Et si possible il faut toucher ses seins)


Je crois que Vérone aurait mérité qu'on y passe un jour de plus. Nous sommes tous d'accord que notre programme a été un peu trop chargé. Mais ce n'est pas grave. On fera encore mieux la prochaine fois. 

Nous quittons Vérone pour Nogarole Rocca, à environ 30 kms, où nous avons réservé l'hôtel Da Franco.
Nous décidons de dîner à l’hôtel qui propose en entrée un buffet et plusieurs plats de résistance. Je n'en ai pas gardé de souvenir très précis, bof sans plus, je crois.

Je me rappelle par contre très bien de l'éclairage dans la salle du restaurant que je croyais de Noël (nous sommes mi-avril). En le regardant de près je pense pouvoir dire qu'il s'agit d'un éclairage de Pâques ... Meno male.
A suivre ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly