Nombre total de pages vues

dimanche 1 avril 2012

La Passion du Christ à Sant Climent Sescebes

Le cadre du spectacle


Dans le cadre de la semaine Sainte la petite commune de Sant Climent Sescebes en Catalogne sud organise la représentation de la Passion du Christ.  L'Association Les Amis du Pays Catalan nous a proposé de faire le voyage jusque là. La commune compte 501 habitants et est située à 11 km au nord-est de Figuères. Depuis plus de 30 ans les habitants du village représentent chaque année cette histoire.
Avant cela se faisait le soir, mais depuis qu'on leur a volé les câbles électriques la représentation a lieu en fin d'après-midi quand il fait encore jour. La pièce est jouée en Catalan et la musique est de Johann Sebastian Bach et Andrew Lloyd Webber. Ce ne sont pas moins de 100 acteurs et plus de 60 techniciens qui transformeront l’Horta d’en Cusi en scène unique. Durant une heure et demie, à l’air libre, dans un environnement naturel à couper le souffle, la Cène, l’entrée de Jésus à Jérusalem, sa crucifixion et sa résurrection défilent...







Lorsque Jésus avait appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était, et il dit ensuite aux disciples: Retournons en Judée. Il dit aux disciples: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller. 
Et il cria d'une voie forte : Lazare, sors! Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit: déliez-le, et laissez-le aller.
Le Sanhédrin, rassemblant les autorités religieuses juives, condamna Jésus à mort. 
Entrée triomphale à Jérusalem
La plupart des gens déployaient leurs vêtements sur la route et la jonchaient de rameaux verts. La foule qui le précédait et le suivait, en portant des palmes, criait : « Hosanna au fils de David ! béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » 
A Jérusalem les autorités juives veulent s'emparer de l'agitateur. Elles trouvent un traître au sein même des douze apôtres : Judas.
Lors d'un repas avec les douze Jésus révèle sa mort prochaine, dévoilé le traître et l'incite à faire son oeuvre. Lors de ce dernier repas, la Cène, Jésus rompt le pain qu'il assimile à sa chair et partage le vin qu'il assimile à son sang.
Jésus, disait-on, s'éloigna à un jet de pierre de ses disciples endormis, ne prenant avec lui que Céphas et les deux fils Zébédée. Alors il pria la face contre terre. Son âme fut triste jusqu'à la mort ; une angoisse terrible pesa sur lui ; mais la résignation à la volonté divine l'emporta.
L'apôtre Judas arrive alors, menant une bande armée Romaine envoyée par les grands prêtres Juifs et les anciens. Judas désigne Jésus en lui donnant un baiser.
C'est alors que Ponce Pilate présente Jésus aux outrages à la foule  et demande au public hébreu présent dans la petite cour du Temple de choisir qui de Jésus ou de Barabbas (un brigand) échappera à l'exécution. Or cette « foule » s'exclame, selon les textes, « Libérez Barabbas », laissant du même coup exécuter Jésus.
Une fois condamné à mort par Pilate, il est d’abord flagellé, c’est-à-dire lié à une colonne où il est frappé avec un fouet aux lanières lestées d’os ou de métal.
Pilate fit graver une inscription, qu'il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue : INRI (Jésus le Nazaréen, roi des Juifs).
Judas, pris de remords, se pendit peu après sa trahison non sans avoir rendu leurs 30 pièces d'argent à ses commanditaires. 
Jésus doit porter sa croix jusqu'au mont Golgotha.
Arrivé au sommet Jésus est crucifié avec deux autres condamnés.

Son corps est transporté dans un tombeau et une pierre fut roulée pour sceller l'entrée du sépulcre. Les chefs religieux craignaient énormément que les disciples de Jésus ne lancent une rumeur à l'effet qu'il était ressuscité. En conséquence, ils convainquirent Ponce Pilate de faire garder le tombeau de Jésus sous étroite surveillance. Il s'agissait d'une Garde romaine, habituellement composée de 16 membres de la Légion romaine, la meilleure armée qui ait jamais été développée.
Résurrection de Jésus

6 commentaires:

  1. Heel mooi gedaan, ook indrukwekkend, ik zou het best een keertje willen zien !
    Maartje

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'année prochaine on y retourne je t'avertirai.

      Supprimer
  2. Heel bijzonder. Ik wil volgend jaar ook wel mee!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ik zal je waarschuwen als ze weer dat reisje organiseren volgend jaar.

      Supprimer
  3. C’est de cette façon qu’un peuple, suivant ce qu’en disent les belles âmes, ressuscite de la plus belle des manière. Il prend en lui toute cette vie, entière et pleine de lumière, dirigeant son regard à cette face irradiée, qui à tord n’est plus adorée par le grand nombre resté sur l’autre rive. De cette terre entourée d’un brouillard épais, qui ne saura discerner cet ouvrage si tourmenté anéantir tout le mal qui règne, basculera volontiers dans une souffrance si grande que des couleuvres en sortiront par ses orifices. Mais dans cette histoire, ce petit pays catalan qui ne veut point que l’on oublie ce troupeau, mêlent leur visage comme au temps des premiers chrétiens, devenant tour à tour des offrandes vivantes. Lecteur, vous ne saurez nullement étonné d’entendre qu’en cette assemblée, demeure bien plus que des princes et des rois, venez voir et écouter comme je l’ai fais, que le point le plus haut que la terre peut offrir ne peut porter aussi loin un si grand espoir! Soyez debout comme eux, cette arrière garde bien valeureuse retire déjà les pierre de Babel et sans pointer aucune lance, vont au champs bataille porter l’étendard de Dieu!
    Antoine Carlier Montanari

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly