Nombre total de pages vues

dimanche 4 mai 2014

Amsterdam Begijnhof et quartier chinois décembre 2013

Au mois de décembre j'ai passé quelques jours en Hollande et comme j'avais rendez-vous à Amsterdam avec les 2 anthropologues hollandaises qui devaient venir en France en février pour la Fête de l'Ours, j'ai décidé de faire une balade à Amsterdam avant de me rendre chez elles. 
Vendeur des fameuses bulbes de fleurs au Damrak
Nous passons par la rue commerçante Kalverstraat, où se trouve au numéro 92 le Musée Historique d'Amsterdam où l'on peut découvrir chaque période de l'histoire d'Amsterdam.

Quand on passe dans le Kalverstraat il s'y trouve toujours une orgue de barbarie. En cliquant ci-dessous vous pouvez écouter la mélodie "Tulipes d'Amsterdam" jouée par une orgue.


Au rythme de la musique, le joueur d'orgue secoue le "centenbak". Non seulement pour effet musical, mais surtout pour obtenir le plus d'argent possible. 
Centenbak
Nous avançons dans la rue et arrivons au Begijnhof (Béguinage) qui est l'un des trésors cachés d'Amsterdam. 
Il est composé d'une cour datant d'environ 1300, entourée de maisons pittoresques. On ne se croirait pas au centre de la ville et ses rues animées. Ici tout est calme et paisible.
Les femmes qui entraient dans cette communauté catholique étaient appelées begijnen. Elles adoptaient un mode de vie religieux, sans toutefois prendre les voeux. Ces soeurs catholiques dispensaient leurs soins aux malades et un enseignement aux pauvres. Elles avaient établi leurs propres règles et étaient par exemple autorisées à quitter la communauté pour se marier.
Begijnhof peint par Clement van Vlaardingen  (mon père)

En 1971 la dernière begijn est décédée et toutes les maisons sont habitées maintenant par des particuliers.


A la fin de la Kalverstraat nous arrivons au Singel avec son marché aux fleurs. 
Marché aux fleurs au Singel

Grimburgwal

Oudezijds Achterburgwal

Pont Staalstraat

Pont Groenburgwal

Tout comme à la muraille de Chine et sur le Pont des Arts à Paris, à Amsterdam aussi on se jure l'amour éternel en accrochant un cadenas sur un pont.
Vue sur  le Montelbaanstoren

Nous voilà arrivées dans la quartier rouge d'Amsterdam où se trouve le quartier Chinois. Les noms des rues s'affichent en hollandais et en chinois.
On y trouve beaucoup de magasins d'articles chinois et de restaurants chinois... Comme nous étions invitées à dîner le soir, nous n'avons pu manger le canard laqué. Ce sera pour la prochaine fois !

et même un temple chinois inauguré en 2000 par la reine Beatrix.


Ce magasin de la Warmoesstraat nous rappelle que nous sommes dans le quartier chaud de la ville. 

Notre balade à Amsterdam se termine ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly