Nombre total de pages vues

mercredi 17 juin 2015

Sicile - Palermo en fiacre

Je commence mon article sur la visite de Palermo par une très belle chanson de Pino Daniele accompagnée de belles images de la Sicile. Pour ceux qui parlent l'italien j'ajoute le texte de la chanson.



Un posto ci sarà
per questa solitudine
perché mi sento così inutile
davanti alla realtà 
Un posto ci sarà
fatto di lava e sole
dove la gente sa che è ora di cambiare
Un posto ci sarà
dove puoi alzarti presto
il giorno finisce per dispetto
e haje voglia di alluccà
Che un posto ci sarà
dove si pesca ancora
e il mare porterà
una storia nuova
io son pazzo di te
'e chesta furtuna
Sicily terra e nisciuno
Un posto ci sarà
per essere felici
cantare a squarciagola
e dici tutt' chell' ca vuo' tu
Un posto ci sarà
dove si spera ancora
la gente porterà
una storia nova
io son pazzo di te
'e chesta furtuna
Sicily
terra 'e nisciuno

Jeudi 16 avril après-midi

L'église San Giovanni degli Eremiti
Cette église normande est coiffée de dômes arabes rouges. Elle est un exemple du mélange de style des arabes islamiques et les normands chrétiens.
En nous promenant dans la ville les fiacres et espèces de tuk-tuk nous accostent pour proposer leurs services qu'on refuse, mais on a déjà compris que les tarifs se négocient.

Nous continuons notre visite, mais la fatigue se fait sentir. En plus nous sommes passés d'un temps presque hivernal aux Pays-Bas à la chaleur sicilienne et nous sommes toujours habillées avec les mêmes vêtements depuis notre départ des Pays-Bas. Pour ceux qui n'ont pas lu le début de mon reportage, il faut savoir que nos valises se sont perdues parce que nous avions manqué notre correspondance à Rome. 
On finit par regretter que les fiacres ne s'arrêtent plus pour nous proposer une visite de la ville.

Piazza Vigliena

Heureusement qu'on trouve plusieurs fiacres à la Piazza Vigliena et je veux partir à tout prix avec un cheval qui porte un chapeau, tout bêtement parce que je trouve cela joli.


Le temps qu'il faut pour négocier le prix (Ma Signora, vous ne payerez rien si à la fin du parcours vous n'êtes pas contente...). On se met d'accord sur le tarif et on s'installe confortablement dans le fiacre. J'ai remarqué que les fiacres ont certains privilèges, car ils peuvent prendre des sens interdits "eccetto autorizzati". Dans la video vous pourrez le constater.



Le cocher nous donne le nom de tous les monuments où l'on passe devant et nous demande si on veut s'arrêter pour faire une visite ou pour faire des photos. Il nous attend patiemment. En attendant il discute avec ses collègues cochers qui se connaissent tous entre-eux. 

Cathédrale de Palermo

On s'arrête à la cathédrale de Palermo dont l'intérieur ne présente pas trop d'intérêt à mon avis, mais ce qui m'intrigue surtout c'est la barque qui se trouve devant la cathédrale avec au-dessus la statue d'une Sainte. Il s'agit d'une reproduction d'il carro (barque) di Santa Rosalia qui d'après la légende aurait sauvé les habitants de Palermo de la peste au 17ème siècle.


On reprend le fiacre et après quelques minutes on demande au cocher de s'arrêter à une petite placette pour voir de près ces arbres avec leurs racines aériennes.


Il Teatro Massimo

Sala Grande 245 - Gallery Teatro Massimo
Intérieur Teatro Massimo (Photo trouvée sur internet)

La Fontana Pretoria

Il teatro Biondo
A la fin du circuit nous réglons le prix convenu avec le cocher, mais bien sûr il demande quand-même un complément pour le cheval...
Il est temps de quitter Palermo et de récupérer notre voiture que nous avons laissée le matin au parking de Monreale. Nous nous approchons de l'arrêt du bus. On a déjà un peu d'expérience, le bus a du retard. En attendant nous regardons les hommes jouer aux cartes dans le parc.


Finalement nous n'avons pas pris le bus car tout comme le matin il se faisait attendre. Un particulier s'est arrêté et nous a proposé de nous accompagner à Monreale pour un prix raisonnable. Tant pis pour les billets de bus non utilisés ni le matin ni le soir.

Contentes de renter à l'agriturismo Baglio Pocoroba pour prendre le repas du soir. On nous annonce que ma valise est enfin arrivée. Pour celle de ma soeur il faudra encore attendre le lendemain matin...

Ce soir nous ne commandons pas d'antipasti, juste quelques olives et seulement des pâtes. Pour moi spaghetti aglio, olio et peperoncino. Un régal.
Pour ma soeur pasta alla trapanese
Au petit déjeuner le lendemain ce buffet est rien que pour nous, car nous étions les seuls clients. On nous sert un grand verre de jus d'orange pressé. Oui nous sommes au pays des agrumes.

La valise de ma soeur est arrivée ce matin et nous partons pour notre 2ième adresse à Piazza Armerina en passant par Cefalù.

A notre départ on nous remet à chacune un pot de confiture fait maison en souvenir. 



Lire la suite

4 commentaires:

  1. Wat een feestje om het weer terug te zien en het filmpje met Pino Daniele; ik heb heel wat plaatsen herkend waar we geweest zijn en de prachtige natuur.

    RépondreSupprimer
  2. Ik heb jammer genoeg niet veel foto's van de natuur kunnen maken, want dan zaten we in de auto en konden nergens stoppen om foto's te maken. Maar die video met Pina Daniele maakt veel goed. Daarom heb ik hem er ook op gezet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ja, zulke dingen besef je gewoon te laat. Maar ik heb nog een jasje in Pocoroba....

      Supprimer
  3. C'est toujours les vacances avec Clémentine . Merci et Bises si tu veux bien . Au plaisir . MICHEL .

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly