Nombre total de pages vues

lundi 14 mai 2012

Openluchtmuseum à Arnhem Pays Bas



En 1912 quelques particuliers soucieux à Arnhem ont fondé l'Association du musée de plein air Néerlandais. En face de l'industrialisation et l'urbanisation une énorme richesse de traditions Néerlandaises et la variété régionale risquaient de disparaître. Les fondateurs ont loué un terrain de la commune d'Arnhem et  y ont transplanté 6 bâtiments et le musée à été inauguré le 13 juillet 1918.

On ne se croît pas dans un musée, puisqu'on se promène dans la forêt et on peut visiter presque 100 bâtiments : fermes, moulins, églises, postes de payage, écoles, boutiques, un des premiers restaurants chinois de Hollande, un pont-levis et beaucoup d'autres. On peut entrer dans tous les bâtiments. Il s'agit de bâtiments existants qui ont été transplantés dans cette forêt. Des bâtiments qui devaient disparaître par exemple à cause de l'aménagement d'une route, d'une ligne de chemin de fer. Ces bâtiments racontent l'histoire des Pays Bas. 
Je m'y suis promenée pendant des heures et encore je n'ai pas tout vu. J'ai d'ailleurs égaré des photos, j'ai dû les effacer par erreur. Grrrrr.

Le personnel du musée semble tout droit sorti du passé. Fiers de leur héritage, ils sauront vous inspirer avec leurs histoires : fabrication des filets pour les pêcheurs, le forgeron montre son métier. Les enfants peuvent aider à la ferme d'activité, ou jouer sur la place de Zaan. Voulez-vous goûter aux crêpes néerlandaises, une soupe copieuse faite maison ou peut-être ces brioches aux groseilles fraîches en provenance du boulanger? Vous pouvez parcourir le parc dans un tram historique.


A l'entrée du parc se trouve la dernière réalisation qui vient d'être inaugurée par la reine des Pays Bas : 2 maisons provenant du quartier le Jordaan à Amsterdam dont j'ai parlé sur ce blog. A l'intérieur de ces bâtiments on trouve un bureau de Poste datant de 1957,  un café et un logement pour les Turcs qui venaient travailler en Hollande dans les années 70.
Ici l'original à Amsterdam. A Arnhem on a inversé les deux immeubles.
Le café Tante Stien
Le Café Tante Stien
Voici une maison de pêcheurs de Marken, une péninsule située sur l'Ijsselmeer à seulement 20 km d'Amsterdam. C'est un endroit très touristique qui semble vivre hors du temps malgré le tourisme.  On ne le visite qu'à pied, ce qui ajoute au charme de ce village de maisons de poupée.

Lors de mon passage cette employée du musée habillée en costume traditionnel de Marken expliquait à un groupe d'enfants comment elle fabrique les filets pour les pêcheurs. Non seulement elle l'explique bien, mais elle sait le faire aussi!

Ici une barque qui permet de passer d'une rive à l'autre en tirant sur les cordes. Au fond on aperçoit le double pont-levis.
Ce pont-levis  double est une construction typiquement hollandaise qui se trouvait à l'origine sur le fleuve Amstel.




l'Epicerie

Souvenirs en vente



Et voici le Poffertjekraam. Les poffertjes sont des mini crêpes à base de farine de sarrasin mélangée avec de la farine de blé. On les mange avec du sucre glace et un morceau de beurre. Quand il y a des foires dans les villes il ne manque jamais un Poffertjeskraam. 
Certains sont magnifiques. Ce qui est spécifique c'est qu'à l'intérieur il y a des cabines avec des rideaux. C'est la preuve que vous êtes dans un véritable Poffertjeskraam !
La cuisson des poffertjes

Le dressage avec sucre glace et beurre

Avec le tram à l'ancienne vous pouvez parcourir gratuitement tout le parc. Vous montez et descendez où vous voulez. Le conducteur porte l'uniforme d'époque.
Bien sûr les moulins ne manquent pas ! Dans le parc il y a des endroits où l'on peut visionner des vidéos qui montrent comment on a démonté, transporté et remonté les immeubles. C'est un travail monstre qui coûte très cher.

On peut découvrir une énorme quantité de fermes de toutes les régions de Hollande.

L'intérieur d'une ferme


Hutte couverte de tourbe où logeaient les journaliers de la province de Groningue 

Ici on montre comment on séchait et blanchissait le linge


Ferme de Gueldre
Pigeonnier

Restaurant chinois
Au début du 20me siècle beaucoup de marins chinois se sont installés à Amsterdam et Rotterdam. Pendant la crise des années 30 ils ne trouvaient pas de travail et certains ont commencé à vendre des galettes aux arachides, c'est pourquoi les hollandais les appelaient les "pindachinezen" (pinda=arachide). D'autres ont ouvert des restaurants chinois pour servir la cuisine chinoise à leurs compatriotes. A Amsterdam s'est créé un vrai Chinatown. Depuis l'indépendance de la colonie hollandaise l'Indonésie en 1947 ces restaurants sont devenus très populaires. Les familles hollandaises qui rentraient en Hollande étaient habituées à la cuisine épicée et les restaurants chinois ont adapté leur cuisine au goût de ces rapatriés. Sur leur carte on trouve maintenant également la cuisine indonésienne et même surinamienne. Les restaurants chinois font partie du paysage hollandais en dans les années 80 1/3 des restaurants en Hollande était chinois.
Le forgeron donne une démonstration du métier et actionne manuellement le soufflet de forge qui est suspendu au plafond.



Ces panneaux de signalisation du ANWB tellement familiers suscitent le bon vieux temps. Je ne pense pas qu'il en existe encore, ils ont été remplacés par des modèles plus grands et plus modernes.
Une petite maison de vacances construite par l'architecte célèbre Gerrit Rietveld. 6 maisons identiques étaient placées dans un camping. Elles étaient commandées par 2 entreprises qui organisaient ainsi des vacances saines à la campagne pour leur personnel.

J'arrête là mon reportage, mais je reviendrai avec d'autres photos. La prochaine fois que je vais en Hollande j'y retournerai ne serait-ce que pour refaire les photos que j'ai dû supprimer par erreur et pour visiter la suite du parc.

3 commentaires:

  1. Ahh... les poffertjes, J'en raffole aussi depuis que j'ai découvert ça. C'est comme les crèpes, tout simple à faire mais c'est tellement bon. J'explique moi aussi ma découverte de ces poffertjes sur mon blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je pars en Hollande j'y vais en touriste et je vois les choses autrement que quand j'y habitais.
      Amusant de lire sur ton blog la Hollande à travers des lunettes d'un français.

      Supprimer
  2. C'est bien de voir le point de vue des touristes aussi, Ils nous parlent de choses dont nous avons oublié la singularité. Simplement parce qu'on les voit tous les jours. Content de voir que mon blog te plaise :-)

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly