Nombre total de pages vues

mardi 22 mai 2012

Balade à Arnhem aux Pays-Bas

Après la visite du quartier Klarendal avec ses décorations de couleur orange en vue de l'Euro 2012 nous continuons notre balade toujours dans le même quartier. 

De loin nous voyons déjà le Moulin De Kroon (La couronne) qui domine le quartier. Il est toujours en fonctionnement et on peut le visiter gratuitement. Dans le magasin du moulin on peut acheter toutes sortes de farines; ne vous trompez pas de magasin, car j'ai vu que juste à côté il y a un sexshop.




En me promenant dans les petites rues paisibles j'avais remarqué à beaucoup d'endroits des petites vitrines suspendues à côté de la porte d'entrée des maisons. Cela m'avait intriguée et j'ai fait des recherches au sujet de ces  Goudkistjes (boîtes dorées). Cette idée a été lancée en 2004 par une jeune femme. Souvent les voisins ne se connaissent pas, mais en créant une vitrine dans laquelle on montre ses centres d'intérêts, un dessin, un poème, un objet on apprend quelque chose sur vous. Vous n'êtes plus anonyme. Le but est donc de mettre les personnes en contact.



Goudkistje de près


Ce chien a sa propre vitrine
Dans ce quartier de petites maisons pour ouvriers beaucoup de jeunes créateurs de mode se sont installés, presque tous dans la même rue. Dans ce Modekwartier on  trouve des créateurs de bijoux, de maillots de bains, de chapeaux, de sacs et de vêtements bien sûr

Dans cette rue se trouve également l'ancien centre de tri qui se trouvait avant à proximité de la gare mais qui a dû faire de la place. En 2004 il a été  coupé en 125 morceaux et il a été reconstruit ici. Au rez de chausse se trouve un restaurant sympathique. Je n'y ai pas mangé, juste bu un verre. Ne vous étonnez pas quand vous commandez une bière, elle est servie sans verre. Ici on boit à la bouteille. Bof.
Restaurant Goedproeven


Restaurant goedproeven

Dans un petit passage qui relie deux rues on peut admirer ces peintures murales réalisées par Els (Yoyo) van der Kooi.


Le petit prince, même aux Pays-Bas!
Et soudain en poussant le portail on découvre une cour paysagé : le Luthershofje.

Cette cour a été construite en 1860 à l'initiative du pasteur de l'église luthérienne. Il se consacre à «la construction de nouvelles maisons, un terrain sain et aéré" pour les paroissiens pauvres.

Les habitants actuels sont pour la plupart des "artistes" qui se contentent de peu de confort. Ils utilisent les maisons souvent comme atelier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly