Nombre total de pages vues

dimanche 19 avril 2015

Potage aux légumes


Ma mère avait l'habitude de préparer le samedi un potage. Elle préparait son bouillon à base de viande la veille et le laissait frémir à tout petit feu toute la nuit. Je crois que ma soeur en Hollande a gardé la tradition de faire une soupe le samedi. Moi j'en fais quand cela me prend, mais je me demande si je ne vais pas perpétuer cette tradition familiale du samedi. Il y a tant de bonnes recettes de potages, soupes, veloutés, consommés à préparer et surtout à déguster !

En voyant au supermarché un os à moelle je me suis souvenue que ma mère en mettait parfois (pas toujours) quand elle préparait son bouillon de viande. Et c'était mon père qui aimait bien manger la moelle. Moi, cela me faisait grimacer. Elle mettait dans le potage des toutes petites boulettes de viande de porc hachée à laquelle elle ajoutait des épices et des biscottes écrasées. Je me rappelle que parfois je l'aidais à faire les boulettes en roulant la viande entre les mains. Et j'aimais bien manger une boulette crue. Ma mère me l'interdisait car manger de la viande de porc cru n'était (et n'est toujours pas) recommandé. Alors elle m'autorisait d'en manger une, mais pas plus. Elle mettait aussi dans le potage aux légumes des vermicelles. 

J'ai donc acheté cet os à moelle et des plats-de-côtes pour en faire un bouillon bien concentré. On peut utiliser à la place des plats-de-côte du jarret de boeuf. J'ai fait un potage aux légumes tel que ma mère avait l'habitude d'en faire, sauf que je n'ai pas ajouté les boulettes ni des vermicelles.

Ingrédients :

jarret de boeuf ou plats-de-côtes
un os à moelle (en option)
un morceau de chou fleur
quelques carottes
1 poireau
persil
sel
céleri (une herbe à ne pas confondre avec le céleri en branche)

Snijselderij Apium graveolens.jpg
J'en ai planté dans mon jardin

Préparation :

Dans un grand faitout mettre la viande et en option l'os à moelle. Couvrir avec de l'eau froide et porter à ébullition. Dès que l'eau arrive à ébullition, baisser le feu et laisser frémir à couvert le bouillon pendant plusieurs heures, de préférence une nuit entière. Écumer de temps en temps.
quand le bouillon est prêt préparer les légumes :
couper le chou fleur en petits bouquets
couper les carottes en tranches
couper le poireau en fines rondelles (avec un peu de vert)
hacher le persil et le céleri
filtrer le bouillon par une passoire
couper la viande en menus morceaux
dans le bouillon ajouter les bouquets de chou fleur, le poireau et les carottes
ajouter la viande coupée en petits morceaux ainsi que l'os à moelle
saler
laisser cuire le tout jusqu'à ce que les légumes soient cuits
ajouter au dernier moment le persil et le céleri haché


Quand ma mère servait ce potage elle mettait toujours sur la table la bouteille de Maggi, dont on ajoutait quelques gouttes dans l'assiette.

Mon père aimait bien beurrer une tranche de pain et la tremper dans le potage. Je crois que ma mère n'appréciait pas trop ces pratiques. Je ne sais pas si ma soeur se rappelle de ces détails. Elle me le dira quand elle aura lu cet article.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly