Nombre total de pages vues

vendredi 14 septembre 2012

Gradara et Montebello di Torriana - Voyage en Italie avec les membres de Dante Alighieri 09/2012

Pour le dernier jour de notre voyage en Italie j'avais réservé en option la visite de deux forteresses de la famille Malatesta : il Castello di Gradara le matin et la Rocca di Montebello l'après-midi.
Il était interdit de faire des photos à l'intérieur des deux bâtiments, je vous montre donc les alentours de ces forteresses, mais j'ai trouvé sur internet une vidéo de quoi vous donner la chair de poule ...!
Gradara

Gradara

Gradara
Le village de Gradara me semble très touristique et j'imagine qu'en haute saison ça doit grouiller de touristes. J'ai vu beaucoup de boutiques qui vendent des souvenirs et des cartes postales. C'est un joli village, mais un peu gâché par le tourisme. 

La Rocca di Gradara
Et voici donc la Rocca di Gradara. Ces sont les seules photos que j'ai pu prendre, mais par contre j'ai une histoire à raconter par rapport à cette forteresse.



La Rocca di Gradara



Il s'est passé un grand drame dans ce château. Je pourrais commencer par raconter : Il était une fois..., sauf qu'il ne s'agit pas d'un conte de fée ni d'une légende, mais d'une histoire vraie, l'histoire de Paolo Malatesta et Francesca da Polenta.
Francesca da Polenta était la fille de Guido Minore Seigneur de Ravenna et Cervia. En 1275 Guido décide de donner la main de sa fille à Giangiotto pour des raisons politiques. Or, il faut savoir que ce Giangiotto était moche et boiteux, mais pour obtenir l'accord de la jeune fille, les parents des futurs époux ont triché. La tradition veut que le consentement soit obtenu par procuration et le procurateur n'était autre que le frère de Giangiotto, le beau Paolo Malatesta. Francesca était sous le charme, car elle avait compris que ce serait lui son futur époux, donc elle a donné son accord avec joie. Le jour du mariage elle a par conséquent répondu joyeusement "si" sans savoir que Paolo l'épousa seulement par procuration. Quand elle a compris la supercherie elle a dû se résigner et elle a même eu une fille avec Giangiotto. Son mari était souvent absent et Paolo, qui avait des propriétés dans les environs, venait régulièrement lui rendre visite. Et arriva ce qui devait arriver : Paolo et Francesca sont tombés amoureux.
Un jour de septembre 1289 Paolo rend visite à Francesca, mais quelqu'un a averti Giangiotto qui a donc espionné sa femme.
En lisant un livre qui expliquait l'amour entre Lancelot et Guenièvre, Paolo et Francesca trouvèrent « chaleur » dans le « baiser frémissant » qu'il s'échangent à la fin et qui caractérise le début de leur passion. Et c'est lors de ce premier baiser que Giangiotto les a surpris. Il tue son frère et sa femme !
Paolo et Francesca
Dante Alighieri fait état de cette triste histoire dans la Divina Commedia - L'Inferno.



Pour ceux qui veulent lire le texte de Dante pendant que Roberto Benigni le récite , cliquez ici. J'ai fait l'exercice, Roberto Benigni est fabuleux, il ne s'est pas trompé d'une virgule !
Et voilà, c'est sur cette triste note que finit notre visite à Gradara.

Nous quittons la Rocca di Gradara pour nous rendre au restaurant I Malardot à Torriane.

L'après-midi nous nous rendons à Montebello di Torriana pour visiter il Castello  di Montebello di Torriana. 
Le village de Montebello di Torriana

Montebelli di Torriana


Cette forteresse cache un mystère, c'est la légende d'Azzurrina dont vous pouvez voir ci-dessous le portrait sur la carte postale.

Azzurrina est le surnom de Guendalina Malatesta, fille de Ugolinuccio Malatesta qui le 21 juin 1375, à lâge de 8 ans, alors qu'elle jouait avec une balle de chiffons à l'intérieur de la forteresse, mystérieusement disparut. Plus personne ne l'a revue. Guendalina naquît albinos, et donc avec la peau, les cheveux, et les yeux clairs; blanche comme la neige. Au Moyen-Âge, cette caractéristique était considérée comme l'expression du démon, les femmes aux cheveux clairs ou rouges étaient considérées comme des sorcières, c'est pourquoi les parents de l'enfant dans le but de la protéger des yeux malveillants, ont essayé de lui teindre les cheveux en noir et l'isolèrent dans la forteresse. En raison de son albinisme, les cheveux ne teintèrent pas, mais eurent des reflets bleus (azzurro). L'effet particulier des cheveux bleus, accompagné du bleu limpide des yeux, lui valut le nom de " Azzurrina". Les parents la cachaient dans le château et la faisait surveiller par des gardiens. Un 21 juin un orage éclate  et Azzurrina est contrainte de jouer à l'intérieur du château, gardée à vue par les gardes. La petite est en train de s'amuser avec une vieille balle qu'elle fait rouler dans les couloirs et sur les escaliers, jusqu'au moment où elle lui échappe des mains et la précipite en bas dans le souterrain où est conservée la nourriture.
L'enfant suit la balle et descend les étroits et longs escaliers qui conduisent à la glacière. Les deux gardes ne s'en préoccupent pas et la laissent aller, de là, il n'est pas possible d'arriver à d'autres endroits du château. Tout se déroule en un seul instant: une course, un cri et l'enfant disparaît pour toujours. Les gardes rappelés par l'hurlement, accourent dans les souterrains mais ne trouvent aucune trace de l'enfant. L'enfant a mystérieusement disparu et les restes d'Azzurrina n'ont jamais été trouvés. 
Selon la légende le 21 juin des années qui se terminent par 0 ou 5 dans le tunnel souterrain où Azzurrina disparut, on entend un son. Des audio-ingénieurs intéressés par le paranormal et la RAI ont commencé à faire les premiers enregistrements. Il a été enregistré un son qui ressemble à la voix d'une jeune fille disant le mot "mamma". 
Voici un reportage télé où on visite l'intérieur du château que je n'ai pu prendre en photo et où on peut écouter les enregistrements de la voix d'Azzurrina ! Le reportage est en italien, mais avec ce qui précède même ceux qui ne comprennent pas cette langue arriveront à suivre. Les images parlent pour elles-mêmes.





Les environs de Montebello vus de la Rocca
Lire la suite ici

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Si je peux me permettre, les photos ont été inversées. Celles que vous décrivez comme celles de Montebello sont celles de Gradara et inversement.
    Merci pour ce voyage en Italie et ces deux villages touristiques que j'affectionne tout particulièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !

      J'ai vérifié. Vous avez entièrement raison. Mes covoyageurs qui ont tous lu mon blog ne m'ont pas signalé cette erreur. Merci de votre remarque, j'ai tout corrigé, j'espère ...
      Voici l'index de mes articles sur les voyages, peut-être vous y trouverez d'autres articles qui vous intéressent :
      http://theblogdeclementine.blogspot.fr/p/index-tourisme.html

      Supprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly