Nombre total de pages vues

lundi 19 novembre 2012

Circuit au Sri Lanka Novembre 2012 Balade et repas à la campagne

Pour voir jour 2 après-midi

Jour 3
Le lendemain matin nous nous rendons à Sigiriya où se trouve le célèbre Rocher du Lion. Encore une fois j'hésite si j'y vais ou si j'y vais pas. Cette fois-ci personne ne m'encourage. Cela a l'air bien haut et dans le petit guide sur Sri Lanka je lis qu'il faut être en bonne condition physique, avoir des jambes bien musclées et ne pas être acrophobe ... Cela a fini par me dissuader, mais après coup j'ai regretté. Les grottes de Dambulla étaient à 150 mètres de hauteur, avec 50 mètres de plus je serais arrivée en haut du Rocher du Lion. Je pense que j'aurais pu le faire, surtout quand au retour nos grimpeurs ont raconté que chacun a pu faire la montée à son rythme.


Rocher du lion

Bon, pendant que les autres ont grimpé je suis restée en bas avec ma soeur et une autre personne du groupe. Nous commandons un café à une terrasse à Sigiriya pendant que les singes jouent en face de nous et qu'un éléphant passe dans la rue...



Petit à petit nous commençons à sympathiser avec les membres du groupe, on se tutoie et on se rappelle déjà des prénoms de chacun. En attendant le retour des grimpeurs nous avons même fait un petit jeu : qui est avec qui : Sjors avec Dorien, Gerrit avec Carla, Frans avec Ann Mari, Simon avec Hetty ! Toutes ces personnes qui étaient étrangères pour nous deviennent petit à petit familières et on commence à s'apprécier. Les personnes se confient et racontent leur vie, et on se rend compte que chacun du groupe a eu droit à son lot de soucis de santé. Et nos motivations pour ce voyage lointain sont presque identiques : tant qu'on peut le faire il faut en profiter et quand la forme physique se dégrade on fera des voyages moins lointains.

Nos grimpeurs sont de retour et nous reprenons la route. On fait encore une halte pour acheter des fruits en chemin.



Notre guide ne nous a pas expliqué exactement où nous allons. Le descriptif du voyage a parlé de la découverte de l'arrière pays, aux environs de Habarana, sans autre précision. La surprise a été grande ! Nous laissons le minibus au bord de la route et nous continuons notre trajet en chars à boeufs.


Les chars à boeufs nous attendent


Cela n'a pas été vraiment une partie de plaisir et à plusieurs reprises je craignais que le char se renverse. Mais cela a été quand-même particulier d'emprunter ce moyen de transport. 
D'autres surprises nous attendent ! Les chars à boeufs s'arrêtent au bord d'une rivière où 2 catamarans nous attendent pour poursuivre notre route ! Jamais nous aurions pu imaginer un voyage plus audacieux. 


Observatoire
Dans cette région il y a des éléphants sauvages ce qui explique qu'on trouve à plusieurs endroits des "Observatoires". La nuit on observe s'ils s'approchent des habitations et on les fait partir en tirant des fusées. 



Pour éviter qu'on marche dans l'eau nos accompagnateurs ont créé un barrage et pour faciliter l'embarcation ils ont créé des marches avec des sacs de sable.



Si le trajet en char à boeufs a été éprouvant, la balade en catamaran sur le fleuve a été d'une tranquillité extrême. Pas un bruit, une nature  magnifique et reposante nous entoure.





Nous nous croyons au fin fond du monde, pourtant il y a le téléphone à bord.



Nos accompagnateurs brisent le silence en chantant une chanson. Frans comme toujours très curieux a pris la place d'un rameur pour une nouvelle expérience dans la vie. 




Ici on nous sert le thé


Nous mettons pied à terre pour nous rendre à un salon de thé, où l'on sert le thé dans une tasse en noix de coco. Le sucre est servi à part, on ne le dilue pas dans le thé, mais on le mange par petits bouts en sirotant le thé. Avec le thé on nous sert aussi une de ces délicieuses petites bananes.

Tasse en noix de coco avec un morceau de sucre à côté.
En montant dans le char à boeufs je m'étais blessée à la jambe et tout le monde avait oublié les désinfectants à l'hôtel (leçon à retenir pour le prochain voyage). J'avais juste quelques sparadraps dans mon sac. La dame du salon de thé m'a proposé du curcuma (poudre jaune, ou safran des Indes) qui traite les inflammations et blessures. Cette racine a beaucoup d'autres vertus.


Nous reprenons le bateau pour aller à la "Ferme Auberge" où on va nous servir le déjeuner.



La cuisinière devant sa "ferme auberge"

La cuisine


Dans cette vidéo notre guide Srilankais nous présente tous les plats en néerlandais. 

La cuisinière remet à chacun un panier garni d'une feuille de nénuphar et nous pouvons nous servir au buffet. Ici on mange avec les doigts. Le guide avait prévu des couverts pour ceux qui ne voulaient pas manger avec les doigts. Moi j'ai bien voulu m'adapter aux coutumes du pays.




Et on finit le repas bien sûr avec des fruits. 
Nous sommes tous ravis de cette journée pleine de surprises à la campagne. Et dire que la journée n'est pas encore finie. Nous avons encore une sortie extraordinaire au programme ! Pour lire la suite

1 commentaire:

  1. Clementine wat 'n mooie foto's en heel erg leuk om jou verhaal te lezen!!!!!!! Het haalt alle herinneringen bij mij weer naar boven. Wat was het 'n prachtige reis en wat hebben we het gezellig gehad, veel gelachen en gezongen.

    Hartelijke groeten en liefs vanuit Amsterdam,

    Carla en Gerrit xxx

    RépondreSupprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly