Nombre total de pages vues

jeudi 22 novembre 2012

Circuit au Sri Lanka Novembre 2012 Fabrique de thé et marché à Kandy

Pour voir jour 5 soirée

Jour 6 
Par la fenêtre de notre chambre d'hôtel à Kandy nous avons vue sur la piscine et les alentours.


Nous allons visiter la fabrique de thé Geragama Estate à Pilimathalawa, pas loin de Kandy.


Quelle que soit la ville qu'on traverse les rues se ressemblent, on retrouve le même type de commerces et les tuk tuks partout.

La fabrique de thé que nous avons visitée



Cette guide nous explique en détail les étapes de la fabrication du thé. 

Lexique de la fabrication :

Flétrissage : Exposition au soleil pour assécher et enlever l’humidité des feuilles 
Roulage : Une fois les feuilles refroidies, les rouler 
Fermentation :Étendre dans une salle à l’atmosphère humide où l’air ne circule pas et qui a une température d’environ 27 C 
Torréfaction : Feuilles chauffées entre 90 et 95C dans des bassines en fonte montées sur des fourneaux, feuilles roulées et pressées entre les mains, puis de nouveau torréfiées (3 ou 4 fois) 
Criblage :feuilles coupées, brisées ou entières, selon le cas 
Tamisage : séparation des feuilles, des brisures et de la poudre


La guide raconte que la poudre de thé est utilisée pour les sachets de thé et vu la mine qu'elle a faite j'en ai déduit qu'elle considérait les sachets de thé comme du bas de gamme. Certains thé se boivent avec du lait, d'autres sans. 

Notre guide porte un joli sari. Les femmes Srilankaises le portent très souvent. C'est tout un art de plier le tissu et de le draper autour du corps. Le sari est une large bande de tissu d'environ 1,20 m de large sur 5 à 6 m de long. Sa technique de drapé varie selon les régions, les castes, les activités, les religions, etc.
Le sari se porte sur un jupon et un corsage assorti serré laissant le ventre nu. Il est fait d'une seule pièce. Les femmes sont très élégantes dans cette tenue traditionnelle. Je ferai un article dédié à la tenue vestimentaire au Sri Lanka.




Le thé devant être travaillé le plus rapidement possible après la cueillette, les manufacturiers installent généralement une usine au milieu des plantations. La cueillette des feuilles de thé est habituellement faite par des femmes qui portent un lourd panier dans leur dos. Ces dernières doivent être très minutieuses et attentives.


Fait à noter, plus les feuilles sont jeunes, plus elles sont riches en théine, mais plus elles sont petites. Donc, si on ne cueille que les jeunes, on aura une petite récolte, mais de grande qualité.
Les différentes techniques de transformation font que même si tous les thés proviennent du même arbuste, le camelia sinensis, il en résulte des centaines de variétés bien différentes les unes des autres. 







Les différentes variétés de thé

Le règlement intérieur de la fabrique
Dans le règlement intérieur on peut lire entre autres qu'il est interdit de fumer et de mâcher du bétel sur le lieu de travail. Et pour ceux qui ne l'auraient pas lu ce panneau rappelle ces interdictions.



Les feuilles de bétel sont utilisées comme stimulant. Dans la médecine ayurvédique, elles sont employées comme aphrodisiaque. Mâcher du bétel est mentionné dans le Kama Soutra. On reconnaît bien les personnes qui mâchent le bétel car il colore les dents en rouge comme on peut voir sur cette photo.



Nous avons rencontré ce jeune homme lors de notre visite à la mine de pierres précieuses.


Après la visite de la fabrique notre guide nous propose une dégustation de thé dans la boutique où toutes les variétés de thé sont en vente.

L'après-midi nous avons quartier libre pour aller visiter le marché de Kandy. Et j'avoue que ma soeur et moi on s'est fait avoir et puis, pas tant que ça. On devait visiter tel marché, mais un gentil monsieur dans la rue nous a conseillé d'aller plutôt au marché couvert : "Vous savez, le marché ici c'est pour les touristes, je vais vous montrer un très beau marché où les touristes ne viennent pas". 



Et voilà, on s'est laissé entraîner vers ce fameux marché et comme par hasard ce monsieur qui nous veut du bien avait une boutique là bas. Et bien sûr, nous avons acheté chez lui : polos Lacoste, du thé, des pommades...parce que soi- disant c'était beaucoup moins cher chez lui. Je n'ai pas fait de comparaison avec d'autres boutiques, mais je pense que nous avons payé le juste prix et je souris à la pensée que ce monsieur était un bon commerçant et il méritait qu'on achète chez lui.
Il a déballé tous les polos pour les montrer à ma soeur. Elle voulait du bleu, il n'en avait pas, mais il a montré le rouge, le jaune, le vert, le noir, le blanc, le violet ... J'ai oublié de prendre sa boutique en photo.




Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly