Nombre total de pages vues

mardi 6 août 2013

Pâques en Chine 2013 - La Grande Muraille et le Tombeau des Ming


Jeudi

Aujourd'hui jour J : Nous allons visiter la Grande Muraille !  Un diction suggère que " N'avoir pas vu la Grande Muraille, c'est n'avoir pas vu la Chine" et un proverbe chinois dit : "Celui qui n'est jamais allé sur la Grande Muraille n'est pas un brave". Je veux prouver que je suis une brave ! Est-ce que je vais conquérir la "bravitude" ?

Aujourd'hui c'est un jour de fête et il y a beaucoup de circulation sur les routes. Pendant le trajet notre guide raconte que la ville de Beijing a 6 boulevards périphériques et il y a 5 million de voitures, ce qui provoque beaucoup de bouchons. Pour éviter cela il avait été instauré le droit de prendre sa voiture 1 jour sur 2 selon le numéro d'immatriculation. Ceci a eu le résultat contraire, car les gens aisés ont acheté une 2me voiture. Depuis 2011 la ville ne délivre plus que 20.000 plaques d'immatriculation par mois et on encourage les transports en commun. A Beijing il y a 17 lignes de métro et 400 lignes de bus.

A l'occasion de cette Fête des morts, les Chinois vont rendre hommage à leurs ancêtres sur les tombes. Ils balaient les feuilles mortes, enlèvent les mauvaises herbes, d'où son appellation de "jour du grand nettoyage". 
Le long des routes on voit des vendeurs de cerfs-volants, le printemps est la saison du cerf-volant.


Nous nous rendons à Badaling, un des endroits où l'on peut accéder à la muraille.
La Grande Muraille de Badaling mesure 8 kms de long, et s'étend à travers les montagnes, elle comporte 19 tours de garde, pour la protection contre les envahisseurs. Cette section fut construite en 1571, avec des blocs de pierres des montagnes environnantes, les murs atteignent en certains endroits jusqu'à 10 m de hauteur.

Avant de m'attaquer à la montée des marches je fais un passage au pipi room.


Si j'interprète bien les signes chinois   voudrait dire homme et  femme ?
Photo Vincent Haas
Nous n'avons pas de chance, il pleut et la qualité de mes photos laisse à désirer.
Les marches de la muraille sont de hauteurs irrégulières, mais tant qu'elles sont de hauteur normale, je m'en sors très bien. En plus il y a entre les marches chaque fois une plate-forme où l'on peut reprendre son souffle. 





Je me retourne et je vois que j'ai monté déjà pas mal de marches. Mais ici elles commencent à avoir une hauteur de 35 cm au moins et je commence à sentir mes mollets. Je monte encore un peu, mais je constate qu'il n'est plus question de plate-formes. Comme je vois que d'autres personnes de notre groupe ont déjà fait demi-tour je décide de suivre leur exemple.



Tout comme sur le Pont des Arts à Paris les amoureux ont accroché ici leurs cadenas d'Amour.


Photo Vincent Haas

Vue de la muraille
 Quatuor Mare Nostrum photo Vincent Haas
Ayant tous conquis la "bravitude" nous rentrons à Beijing pour assister au concert de Mare Nostrum, non sans nous arrêter pour visiter le tombeau des Ming. 
Il continue à pleuvoir et de nombreux marchands nous proposent des parapluies et ponchos en plastic. Je décide d'acheter un poncho, ne serait-ce que pour protéger mon appareil photo. On ne m'avait pas prévenue qu'il s'agissait de ponchos à usage unique : En le mettant j'ai immédiatement troué le plastic à plusieurs endroits. Je suppose que les fabricants utilisent la même qualité de plastic que pour les sachets qu'on distribue dans les supermarchés.

Quand nous arrivons au Tombeau des Ming une cérémonie a lieu sous la pluie.





Statue en bronze de Zhu Di, appelé l'Empereur Yongle
Les visiteurs ont laissé des billets d'argent au pied de la statue de l'Empereur Yongle



Ce tableau de Yongle relate ses exploits : initiateur de la construction de la Cité Interdite de Beijing, il a transféré la capitale de la Chine à Beijing, il a fait construire une flotte considérable, il commandite aussi la monumentale Encyclopédie de Yongle...




Et le soir nous assistons au concert du Quatuor Mare Nostrum au Conservatoire de Musique à Beijing. Notre guide Alex sert de traducteur, mais à vrai dire j'ai l'impression qu'il ne comprend pas trop ce qu'il traduit !

8 commentaires:

  1. Bonsoir Clémentine .
    Merci encore pour cette belle chronique qui m'encourage à persévérer pour continuer mes montages personnels sur mes photos . Ton énergie débordante m’insuffle un élan supplémentaire et je t'en remercie . Au plaisir de te revoir . Si tu peux , je t'invite au vernissage de notre Expo Photos au Golf du Domaine de Falgos le lundi 12 Août prochain à 17h00 . Direction St Laurent de Cerdans puis après Coustouges et avant Villeroge , prendre Domaine de Falgos .
    MICHEL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait une trotte pour y aller : 1,5 heure de route ! S'il me reste assez d'énergie je viendrai peut-être.

      Supprimer
  2. Vos reportages sont toujours interessants et superbement illustrés. Pour les ponchos, j'ai été comme vous stupefaite de leur piètre qualité....et vu leur nombre sur certains sites,quel volume dans les poubelles après l'ondée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous étiez de notre groupe "Mare Nostrum" ?

      Supprimer
    2. Non...j'ai visité Shanghai et les alentours. nicole

      Supprimer
    3. Je connais une Nicole qui a fait le voyage à Rome avec nous.

      Supprimer
  3. Bonjour Clémentine,

    Tes chroniques gastronomiques semblaient avoir pris le pas sur la suite du voyage en Chine! Je suis heureux de voir que tu continue le reportage de notre voyage. Encore un petit effort, plus que quelques jours à raconter! Je vois que tu as eu plus de 30 000 visiteurs sur ton blog depuis notre voyage!!! Ça me parait énorme, mais je ne suis pas connaisseur, c'est le seul et unique blog que je fréquente! Tu vas atteindre la notoriété virtuelle! Mais est-ce la cuisine ou tes voyages qui attirent les voyeurs?
    As tu reçu notre carte postale de mon voyage à Vérone avec le chœur Tutti Canti de Saint Cyprien?
    J'ai presque fini de choisir et classer à ma façon les photos de Chine de Geneviève, mais nous n'en faisons pas les mêmes commentaires. Elle est allée dans un pays du tiers monde et j'ai visité la première puissance potentielle mondiale... Nous devons avoir raison tous les deux... Je me dis que tes commentaires écrits sont plus softs que nos ressentis verbaux...
    Bonne réception.
    Jean-Michel DUPUY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean-Michel et Geneviève,
      Oui j'ai bien reçu votre carte postale d'Italie. Merci, cela m'a fait plaisir.
      Mon blog attire aussi bien des visiteurs pour les recettes que pour les voyages. Ca doit être 50/50. Nous avons vu si peu de la Chine, j'aurais aimé voir des endroits plus authentiques. Je regrette de n'avoir pu dialoguer avec les quelques Chinois que j'ai rencontrés. Mon blog a comme but de raconter des voyages touristiques avec quelques anecdotes et renseignements qui nous ont été fournis pas nos guides. J'ai l'intention de raconter l'histoire de Frank, 3me enfant d'un prof d'école. Je viens de lire sur internet que la Chine a l'intention de changer leur politique d'enfant unique. C'est ce que Frank nous avait raconté. Combien seront-ils dans 30 ans ?
      J'essaie aussi de terminer mes articles sur Rome http://theblogdeclementine.blogspot.fr/search/label/Rome
      avant mon prochain voyage en Italie au mois de septembre.

      A presto !

      Supprimer

Vos suggestions et commentaires sont les bienvenus
Pour vous aider à les publier, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez une adresse gmail, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez choisir "Anonyme" et si vous le souhaitez mentionner votre nom dans le texte.
3) Vous pouvez, en cochant M'informer être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier.

Le message sera publié après modération.



Pour imprimer l'article cliquez sur Printfriendly